Quand l’ascenseur se fait intelligent pour être plus sûr

Ascenseur intelligent
L’ascenseur, plus que jamais au cœur de l’immeuble.

Malgré les visites d’entretien et les contrôles obligatoires, un ascenseur n’est pas à l’abri d’une panne inopinée. Mais avec la maintenance prédictive, la panne peut être anticipée et évitée. A la clé, des résidents heureux, un immeuble valorisé et une sécurité optimisée, grâce aux technologies connectées.

L’entretien de l’ascenseur, une obligation de la copropriété

 

Dans un immeuble d’habitation, le bon fonctionnement de l’ascenseur est essentiel pour garantir le confort des occupants, mais aussi leur sécurité. C’est pourquoi la loi prévoit une obligation d’entretien, et fixe même les « clauses minimales » que le contrat d’entretien signé avec une entreprise spécialisée doit comporter (article 79 de la loi du 2 juillet 2003, décret 2004-964).

Le contrat décrit ainsi les obligations du prestataire, la fréquence des visites d’entretien, les conditions du dépannage (ou de déblocage des personnes le cas échéant !), le contenu du carnet d’entretien…

En outre, un contrôle technique portant tout particulièrement sur les dispositifs de sécurité doit être obligatoirement réalisé tous les 5 ans maximum, par un professionnel totalement impartial – la loi prévoit ainsi qu’il ne doit pas avoir été impliqué dans la conception, l’étude ou la réalisation de l’ascenseur.

Réduire le risque de panne

 

Malgré ces différentes obligations et précautions, tous les utilisateurs d’ascenseurs reconnaissent volontiers qu’« une panne peut toujours arriver ». Après tout, dans le monde automobile également, révisions régulières et contrôles techniques obligatoires ne protègent jamais entièrement de la panne !

Toutefois, les véhicules les plus récents sont capables de signaler au conducteur un dysfonctionnement avant même que la panne n’immobilise la voiture, en affichant via l’ordinateur de bord un message de service invitant à effectuer un contrôle par un mécanicien (« direction à contrôler », par exemple…).

Aujourd’hui, les ascenseurs aussi bénéficient d’une surveillance permanente au travers de capteurs posés sur l’appareil, qui collectent les données des paramètres critiques de celui-ci (vibrations, vitesse de déplacement, température, ouverture des portes, etc.).

Ces données sont ensuite analysées par une intelligence artificielle qui identifie les anomalies éventuelles et donne des ordres d’intervention au technicien en charge de l’appareil : on parle alors de « maintenance prédictive ».

Comment fonctionne la maintenance prédictive ? Les données collectées en masse sur tous les équipements d’un même modèle, sont analysées par l’intelligence artificielle et comparées avec les rapports d’intervention.

Résultat : peu à peu, des corrélations sont mises en évidence entre certains paramètres (nombre d’heures d’utilisation, une température mesurée, une vibration apparue…) et la survenance d’un dysfonctionnement.

Ainsi, il devient possible d’anticiper une panne probable (et non plus simplement de signaler un paramètre « hors norme », comme le fait l’ordinateur de bord d’une automobile dotée de capteurs de température, pression, etc.), et de programmer l’intervention d’un technicien pour éviter ou limiter l’immobilisation de l’ascenseur.

Mieux encore, l’intelligence artificielle est auto-apprenante pour une détection des risques de dysfonctionnement de plus en plus précise.

Guides des Pros 728×150
Jurisprudences 2019

Un ascenseur plus sûr, des occupants plus heureux !

 

Une telle solution de maintenance prédictive est par exemple proposée par l’ascensoriste KONE, qui s’appuie sur la plateforme d’intelligence artificielle Watson d’IBM. Watson (qui s’est déjà illustré par exemple pour sa capacité à faire des diagnostics médicaux d’une grande pertinence) est alimentée par les données de plus de 200 paramètres mesurés sur chaque ascenseur équipé et transmis en temps réel.

Et dès qu’un risque de panne est mis en évidence sur un ascenseur, un message est envoyé au technicien en charge de l’équipement. Celui-ci pourra ainsi intervenir au plus vite pour corriger le dysfonctionnement (en effectuant un réglage, changeant une pièce défaillante, etc.) et éviter la panne.

Avec cette offre baptisée « Services Connectés 24/7 », KONE améliore la fiabilité et la disponibilité des ascenseurs, et donc à la fois la sécurité et la satisfaction de tous les occupants de l’immeuble.

Jurisprudences 2019

L’ascenseur, plus que jamais au cœur de l’immeuble

 

Mais KONE va aussi plus loin, en exploitant également les technologies connectées pour améliorer non seulement la sécurité mais aussi le confort des usagers, avec son offre KONE Residential Flow. Il s’agit ici de Smart Building (nous en parlions dans cet article).

Mais les deux offres ont, outre leur exploitation de l’IoT, un point commun : elles montrent comment, demain, l’ascenseur devenu intelligent sera plus que jamais au cœur de la vie de l’immeuble.