Lancement du mouvement « Les Copros Vertes »

Pour encourager la rénovation énergétique des logements, le FNAIM et l’association Qualitel lancent le mouvement « Les Copros Vertes ». Le mot d’ordre : sensibiliser le public sur un sujet d’importance.

Les Copros Vertes : un mouvement pour informer et sensibiliser le public

 

La question de la rénovation énergétique des bâtiments est devenu, ces dernières années, un enjeu majeur. Dernièrement, le gouvernement a annoncé débloquer 200 millions d’euros sur 4 ans pour encourager la réalisation de travaux. Face à un besoin réel d’information et de sensibilisation, la FNAIM et l’association Qualitel lancent le mouvement Copros Vertes.

L’enjeu est d’importance, puisque les bâtiments émettent 40 % des énergies fossiles et près de 25 % du CO2 chaque année, en France.

L’ambition du mouvement des Copros Vertes est également d’accompagner les grands objectifs fixés par la France. La Loi Énergie et Climat, promulguée récemment, fixe d’ambitieux objectifs dans la consommation énergétique des logements. Un objectif qui dépendra grandement des habitats collectifs, puisque 25 % des Français vivent en copropriété. Et c’est justement aux copropriétés que s’adressent la FNAIM et Qualitel avec les Copros Vertes.

Jurisprudences 2018
Guides des Pros 728×150

Où en est-on dans la rénovation énergétique des copropriétés ?

 

Pour dresser un état des lieux de la situation, la FNAIM et Qualitel ont réalisé avec le CSA un sondage auprès d’un échantillon de plus de 2.000 Français. Objectif ? Déterminer les points bloquants et l’avancement du sujet au sein des copropriétés.

À l’instar de l’ensemble des Français, les copropriétaires sont conscients des enjeux de la rénovation énergétique. À tel point que 34 % des copropriétaires jugent la question de rénovation énergétique comme importante. De même, plus de deux tiers des copropriétaires souhaitent que leur copropriété s’engagent dans des travaux de rénovation énergétique.

Les gains escomptés sont d’ordre énergétiques et donc économiques, mais pas seulement.

Les copropriétaires associent également la rénovation énergétique à un meilleur confort et à une plus-value sur leur logement. Mais des freins existent également. En premier lieu, les copropriétaires craignent des coûts de travaux élevés (87 %). La difficulté de mise en oeuvre et d’éventuelles nuisances sont également citées.

Autre point bloquant, la crainte des arnaques. D’ailleurs, récemment, la DGCCRF a mis en évidence un nombre de fraudes importantes.

Ces freins importants peuvent expliquer le fait que les copropriétaires en parlent peu. 55 % des copropriétaires déclarent ne pas parler du sujet avec les autres habitants de l’immeuble. Et seulement 26 % des copropriétaires déclarent des travaux de rénovation énergétique à l’agenda de leur copropriété.

Notons que parmi les copropriétaires qui ont réalisé des travaux de rénovation énergétique, c’est un plébiscite. 82 % de ceux-ci se déclarent satisfaits, soulignant à la fois le gain économique mais aussi de confort.

Le programme du mouvement les Copros Vertes

 

Après avoir établi l’ensemble du travail qui reste à faire, la FNAIM et Qualitel ont décidé de s’engager en faveur de ce sujet. La première étape est celle de la sensibilisation. À cette fin, des formations en ligne sont proposées sur le site du mouvement. L’objectif fixé est d’atteindre les 500.000 inscrits qu’il s’agisse de syndics ou de copropriétaires. Le site contient également des articles sur le sujet de la rénovation énergétique.

Ce n’est pas tout, le mouvement compte organiser un grand Tour de France pour rencontrer les copropriétaires. Au programme : parcours ludique, nombreuses animations et échanges avec des experts. Ces événements doivent débuter dès mars 2020 jusqu’à juillet.

Pub Syndic Galian
Koproo solution ProArchives