Aller au contenu

Equipements

Vidéosurveillance en copropriété : interview d’Adrien Girault, Videoconsult

7 questions à Adrien Girault, directeur des Opérations chez Vidéoconsult. Il présente une solution clés en main de vidéosurveillance en copropriété. Le meilleur moyen de réduire les infractions et d’augmenter la sécurité dans les immeubles.

Pouvez-vous nous présenter Videoconsult ?

Videoconsult est une société spécialisée dans l’installation de systèmes de vidéosurveillance qui existe depuis 2005. On a démarré notre activité en travaillant avec les professionnels. Nos équipes installaient des systèmes de vidéo protection dans les magasins et de grandes enseignes nationales.

C’est à partir de 2014 que l’on a commencé à avoir des demandes émanant d’immeubles en copropriété. C’est pour cela que par la suite, on a développé une solution de vidéosurveillance dédiée à la copropriété.

Pour ma part, je suis directeur des opérations de la société. Une de mes missions consiste au développement de cette solution de vidéosurveillance en copropriété au niveau national. En cela, je gère des équipes de chargés d’affaires répartis dans les différentes régions de France. Aujourd’hui Videoconsult se compose de 85 salariés qui regroupent les postes administratifs ainsi que les équipes de techniciens et de maintenance.

Le siège est situé à Montrouge, dans le 92 en région parisienne. Puis progressivement, nous avons développé des petites antennes au niveau national. C’est comme cela que nous avons désormais des implantations en Rhône-Alpes, dans la région niçoise, Montpellier, Toulouse, Bordeaux. Et, très prochainement, nous serons également présents dans la région Hauts de France.

L’idée, c’est de pouvoir être localement présents au niveau commercial. Par ailleurs, des techniciens sont répartis partout en France. En effet, nous voulons intervenir là où sont nos clients et pouvoir les accompagner par un service de proximité.

Quelles sont vos solutions pour éviter les infractions dans les copropriétés??

À mes débuts en copropriété, on restait sur une solution assez simple. On installait des caméras reliées à un système d’enregistrement sur place doté d’un écran moniteur. En réalité, on laissait la copropriété gérer elle-même les images.




Videosurveillance en copropriété avec Videoconsult

Une télémaintenance permanente avec Videoconsult

 

Or, je me suis rendu compte assez rapidement que cette solution de vidéosurveillance n’était pas suffisante. D’ailleurs, elle ne l’était ni d’un point de vue technique, ni sur les aspects réglementaires. Car, il ne suffit pas d’installer une caméra vidéo, après il faut s’assurer qu’elle fonctionne ! C’est comme cela que l’on s’est rendu compte qu’une copropriété pouvait ne pas regarder les images pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Or, c’est lorsque l’intrusion survient et que l’on a besoin des images que l’on détecte le souci technique ou la panne.

Une télémaintenance permanente

C’est pourquoi avec Videoconsult on va plus loin dans la vidéosurveillance en copropriété ! Puisque l’on associe le réseau internet 4G aux caméras de surveillance et à l’enregistreur. En effet, grâce à la 4G nous assurons une télémaintenance permanente. Ainsi, nos équipes s’assurent à distance que les systèmes de surveillance sont bien fonctionnels. De cette façon, on garantit le bon fonctionnement du matériel et de son installation.

Une réponse à la protection des données

Par ailleurs, nous avons dû nous adapter aux normes RGPD mises en place à partir de 2018. Cette loi informatique et libertés porte sur la protection des données personnelles. Or, ce qu’il faut savoir, notamment en matière de vidéosurveillance en copropriété, c’est que la connexion aux caméras doit être nominative. Pour autant, le mot de passe circulait et n’importe quel membre du conseil syndical pouvait s’y connecter.

Désormais, grâce à cette connexion 4G, nous gérons les enregistrements des caméras. Ainsi, sur demande écrite du syndic et du conseil syndical, nous analysons les images enregistrées. Ensuite, on pourra directement se mettre en relation avec les forces de l’ordre en cas de besoin suite à un dépôt de plainte, etc.

De même, nous sommes en relation directe avec le syndic pour le traitement des images. Il faut savoir que les copropriétés, de plus en plus, ne souhaitent pas que le conseil syndical ait un accès aux images. La vidéosurveillance en copropriété reste encore un sujet assez sensible.

Quelles sont les problématiques de sécurité rencontrées en copropriété ?

Les principales problématiques que l’on peut rencontrer, ce sont les intrusions dans les parkings. Ainsi, le plus souvent, on a affaire à des squats qui peuvent aussi engendrer du vandalisme. D’ailleurs, les dégradations portent autant sur les biens des copropriétaires, des locataires que les équipements de la copropriété.

Le vol des vélos électriques dans les parkings

Pour vous donner quelques exemples, on rencontre souvent des extincteurs vidés dans le parking ou sur les véhicules. De plus, le vandalisme peut s’accompagner de vols de pièces détachées, de motos et même de véhicules. Plus récemment, on observe des vols de vélos électriques. Coûtant plusieurs milliers d’euros, ils sont devenus des proies faciles à voler dans les parkings.

Un nouveau fléau : le vol des colis dans les halls d’immeuble

Un autre fléau est celui des vols de colis. À cet égard, on s’aperçoit que rentrer dans une copropriété, c’est extrêmement simple ! Contrairement à ce que l’on peut penser, pour les vols et cambriolages en général, ils se produisent le plus souvent en journée. Ainsi, les voleurs se font passer pour un transporteur ou pour un technicien qui doit intervenir dans l’immeuble. Une fois à l’intérieur, ils utilisent des pass pour ouvrir les boites aux lettres et ils se servent.

D’ailleurs, on a eu le cas dernièrement. Un monsieur se fait gentiment, ouvrir la porte par une dame et puis il se sert devant tout le monde. C’est tellement naturel que personne ne se doute que l’individu subtilise tranquillement les colis.

Enfin, les cambriolages persistent et ils ne faiblissent pas ! On peut aussi parler des résidents qui se comportent mal en dégradant les parties communes ou en déposant des encombrants, etc.

L’accrochage de la porte du parking ou du portail

D’ailleurs, je pense à cette fameuse porte de parking ou au portail qui coute extrêmement cher à la copropriété en multiples réparations. En effet, on constate souvent des chocs involontaires. Après quoi, on s’adresse aux assurances pour couvrir les réparations. Pour autant, ces dernières demandent que les tiers soient identifiés. Dans ce cas, on comprend le rôle de la vidéosurveillance en copropriété qui va permettre de comprendre la situation et surtout d’avoir un tiers identifié.

Face à ces situations, il y a une forte demande des copropriétés. À terme, une grande majorité des immeubles sera équipée d’un dispositif de vidéosurveillance. De toute évidence, les cambrioleurs et malfaiteurs choisiront plutôt les copropriétés non équipées pour réaliser leurs méfaits.

Comment la présence de caméras peut-elle dissuader les voleurs ?

La vidéosurveillance en copropriété joue un rôle très important pour dissuader ou par la suite, participer à l’arrestation des voleurs. En effet, je peux vous donner le retour d’expérience d’une copropriété des Hauts-de-Seine. Cette résidence du 92 a subi une série de cambriolages.

Aussi, les policiers se sont servis de nos vidéos en compléments des images des caméras de la ville. Cela leur a permis d’identifier les individus et de les arrêter en flagrant délit dans les heures qui ont suivi les cambriolages. En cela, les policiers sont très sensibles à la vidéosurveillance. car, cela leur permet d’obtenir des images de surveillance probantes du délit.

Quels conseils peut-on donner aux copropriétaires en matière de vidéosurveillance en copropriété ?

Aujourd’hui, deux solutions de surveillance s’opposent. En effet, la copropriété peut décider d’acquérir le matériel et tout le système vidéo. Ainsi, elle va devoir tout gérer. En sachant que pour cette option, il est rarement prévu de prestations de maintenance par la suite.

Pour notre part, ce n’est pas la solution que l’on préconise. En effet, nous orientons les copropriétés vers des installations de surveillance pérennes en passant par la location du matériel. Précisons que cette technologie évolue très vite. Il est désormais question de caméra connectée, de vision infrarouge, d’images en qualité full HD, de détection de mouvement, de bande passante, etc.

En effet, pour une surveillance efficace, il faut faire évoluer les équipements avant qu’ils ne deviennent obsolètes. C’est un peu comme un ordinateur ou un téléphone, au bout de quelques années… On risque alors de se retrouver avec des pannes à répétition et parfois plus les moyens de réparer. Ainsi, comprenez que même si vous avez installé ce qui se faisait de mieux il y a cinq ou six ans, aujourd’hui vous n’êtes plus protégés.

Comment garantir la performance et la qualité des installations de vidéosurveillance dans le temps ?

L’idée avec la location, c’est de se dire que tout est compris. Ainsi, la copropriété payera une sorte de redevance sur plusieurs années. Chez Videoconsult, nous garantissons tout le matériel sur site sans surcoût. Mais, un autre aspect est vraiment à considérer, c’est par la suite la gestion de la consultation des images.

À ce propos, je peux vous remonter quelques anecdotes. Un de nos clients a demandé à vérifier la liste des personnes habilitées à consulter les images. Parce qu’il redoutait qu’il y ait trop d’abus. Aussitôt, nous avons adressé au syndic ce que l’on appelle le journal automatisé des connexions. À vrai dire, c’est un historique sur les six derniers mois de tous les accès aux images des caméras.

Ce service doit être proposé par les installateurs de systèmes de vidéosurveillance en copropriété. Car il faut en tout point répondre aux exigences de la réglementation d’accès aux données confidentielles des occupants. En ce sens, le syndic pourra alors rencontrer des difficultés à justifier qui consulte les images.

Aussi, vous devez penser à l’évolution du matériel comme à celle de la réglementation. C’est pourquoi, la location est fortement recommandée. Puisque vous allez renouveler le système de vidéosurveillance et répondre par la même aux évolutions éventuelles de la réglementation en vigueur.

Quels sont les projets de Videoconsult ? Avez-vous d’autres solutions que vous voulez mettre en place prochainement ?

En effet, nous souhaitons renforcer la sécurité des halls d’immeubles. Afin de limiter les vols de colis, nous allons compléter notre dispositif de vidéoprotection avec la mise à disposition d’une boîte à colis. C’est un service additionnel.

Ce service de boîte à colis, sera proposé sans caméra. Toutefois, pour une sécurité optimale, il est conseillé de compléter le dispositif avec le placement de caméras dans les parties communes. Cette solution sera déployée sur le second semestre 2022 et je serai plus à même de revenir pour vous en parler.

Par ailleurs, j’envoie un SOS ! Videoconsult recrute dans tous les domaines. Ainsi, nous recherchons des alternants chargés d’affaires sur l’Île-de-France et également dans les Hauts de France. De même, nous recrutons des techniciens d’installation sur Paris, Île-de-France et en région ainsi que des techniciens hotline. Puis, on recrute au niveau du service administratif.

Notre objectif est d’atteindre une centaine de salariés pour assurer sereinement notre développement. C’est pourquoi nous cherchons de nouveaux talents dans tous les domaines.

nv-author-image

Isabelle DAHAN

Rédactrice en chef de Monimmeuble.com. Isabelle DAHAN est consultante dans les domaines de l'Internet et du Marketing immobilier depuis 10 ans. Elle est membre fondatrice de la Fédération Française de l'Immobilier sur Internet (F.F.2.I.) www.ff2i.org et membre de l’AJIBAT www.ajibat.com, l’association des journalistes de l'habitat et de la ville. Elle a créé le site www.monimmeuble.com en avril 2000.

Laisser un commentaire