Trophées CoachCopro : 5 réalisations exemplaires de rénovation énergétique

Grand Prix du Jury : Résidence de la Reine à Boulogne Billancourt

Le 7è Forum de l’éco-rénovation en copropriété organisé par l’Agence Parisienne du Climat a réuni 700 copropriétaires, locataires, syndics et professionnels. Pour exemple, les 5 projets récompensés par les Trophées CoachCopro ont montré qu’une éco-rénovation de qualité est possible, accessible et duplicable.

Trophées CoachCopro : un concours pour partager les bonnes pratiques

 

« Les Trophées CoachCopro » est le premier concours en France qui récompense les réalisations de rénovation énergétique les plus exemplaires.

Objectifs : valoriser les réalisations de copropriétaires pour la conduite de chantiers d’envergure, mettre en avant les professionnels engagés dans la rénovation et montrer que la rénovation énergétique est possible et surtout accessible.

20 copropriétés ont candidaté à ce concours qui a mis en valeur plus de 50 entreprises, 20 partenaires et soutiens.

Pendant 4 mois, le jury a étudié les projets candidats au regard de 3 critères :

➡ leur financement (coût et aides obtenues),

➡ leur aspect durable (sobriété et efficacité énergétique, intégration d’énergies renouvelables, utilisation de matériaux biosourcés, végétalisation…),

➡ leur reproductibilité.

Ces trophées sont en effet l’occasion de partager les bonnes pratiques et expériences de copropriétaires engagés dans des projets de rénovation.

Grand Prix du Jury : Résidence de la Reine à Boulogne Billancourt

 

Grand Prix du Jury : Résidence de la Reine à Boulogne BillancourtDans ce bâtiment emblématique des années 50, plus de la moitié des habitants se plaignaient de la surchauffe de leur logement et de charges énergétiques trop élevées. Ils décident alors de réaliser un audit global (comprenant les aspect énergétiques mais aussi architecturaux) à la suite duquel ils entament un programme complet de travaux.

Système d’occultation et de protection solaire (avec stores métalliques à lames orientables, commandés par l’occupant, sur toute la surface de façade), double vitrage, isolation par l’extérieur, réfection et végétalisation de la toiture terrasse, nouvelles chaudières à condensation, passage au gaz naturel, ventilation naturelle assistée, récupération des eaux de pluie et réutilisation de l’ancienne cuve à fioul pour assurer l’arrosage du jardin.…

Résultats : une augmentation de la qualité de vie et du confort des habitants (un espace paysager partagé est même envisagé sur la toiture terrasse), une baisse des charges (atteinte du niveau BBC), mais aussi une forte valorisation esthétique du bâtiment.

La performance et la qualité architecturale de la nouvelle façade bioclimatique ont d’ailleurs été largement saluées. De nombreux immeubles de ce type sont présents en métropole parisienne, la plupart d’entre eux étant d’ailleurs en petites ou moyennes copropriétés.

Les acteurs du projet Grand Paris Seine Ouest (GPSO), Reezome, Urbanis, A&M Architecture, Immobilière de l’Orge, Groupe Coulon

Nombre de logements : 53

Gain énergétique : 55%

Financements Agence de l’eau, éco-prêt collectif contracté sur 15 ans, aides de l’Anah (pour 15% des copropriétaires). Par ailleurs, cette opération a bénéficié d’un des premiers prêts collectifs à taux 0 mis en place par le Crédit Foncier.

 

Prix Spécial du Jury : Copropriété Rue de Vouillé, Paris 15e

 

Prix Spécial du Jury : Copropriété Rue de Vouillé, Paris 15eSitué au cœur du 15ème arrondissement de Paris, cet ensemble immobilier de béton armé, s’il a été entretenu pendant 40 ans, accusait un vieillissement naturel, notamment de ses enveloppes (façades, toitures et balcons).

En 2013, alors qu’il s’apprêtait à réaliser un programme de ravalement, le conseil syndical fait le lien avec la problématique énergétique : il décide alors de lancer un diagnostic technique du bâtiment et un audit énergétique.

Grâce à cette mobilisation des copropriétaires, un projet ambitieux et propice à la revalorisation de l’ensemble de la résidence se lance. Installation de panneaux solaires sur le toit, isolation des façades, réfection des toitures terrasses…

L’objectif est clairement de réduire la consommation d’énergie. Pari réussi : en intégrant les énergies renouvelables dans son mix, la copropriété atteint un gain énergétique de 55%.

Avec ces travaux, la copropriété atteint concrètement les objectifs du Plan Climat de la Ville de Paris.

Les acteurs du projet  Reezome, Soliha, A&M Architecture, IDF Énergies, Groupe Coulon

Nombre de logements : 133

Gain énergétique : 55%

Financements  ADEME, Région, ANAH (9 copropriétaires éligibles), Crédit d’Impôt Transition Energétique.

Prix Spécial du Jury : Copropriété Hélène Boucher à Sevran

 

Prix Spécial du Jury : Copropriété Hélène Boucher à SevranLes habitants de cette petite copropriété au coeur d’un quartier populaire de Sevran étaient loin d’imaginer tous les bénéfices des travaux de rénovation dans lesquels ils se sont lancés.

Pourtant, l’isolation de la toiture terrasse, l’isolation thermique par l’extérieur, le remplacement des menuiseries, la mise en place d’une ventilation hygroréglable, l’isolation du plancher bas et la mise en sécurité du bâtiment leur ont permis de réaliser d’importantes économies tout en revalorisant la façade et l’image de leur bâtiment.

Une opération réalisée à un coût abordable : 83% des travaux ont été pris en charge par des aides publiques !

Un projet qui montre par l’exemple que les petites copropriétés peuvent s’engager avec succès dans des travaux de rénovation et embarquer tous les copropriétaires.

Les acteurs du projet  Verna Architectes, Ozone Conseil, Syndic EVAM, Lorenove

Nombre de logements : 23

Gain énergétique : 64%

Financements  Anah, Région Ile-de-France, Département de Seine-Saint-Denis, ville de Sevran.

Prix FAIRE en copropriété : Copropriété Stephenson, Paris 18e

 

Prix FAIRE en copropriété : Copropriété Stephenson, Paris 18eCette copropriété des années 1970 s’est lancée dans un projet de rénovation suite au constat d’un bâti vieillissant et d’une consommation de chauffage très importante.

Grâce à un syndic impliqué et actif, et accompagnée par l’Agence Parisienne du Climat, la copropriété s’est entourée de nombreuses entreprises et opérateurs (agences locales de l’énergie…) qui sont devenus partenaires de la dynamique.

Après un audit global (architectural, énergétique, financier) et un bilan complet des besoins d’entretien et de rénovation, elle s’est lancée dans un projet de rénovation avec un objectif clair : passer d’une étiquette D à une étiquette B.

Un défi relevé par les copropriétaires, dont plus de la moitié (55%) étaient éligibles à des aides de l’Anah. Le projet a été salué pour la dynamique partenariale qu’il a su instaurer.

La copropriété est d’ailleurs lauréate de l’opération Eco-Rénovons Paris et bénéficie du programme exceptionnel de la Ville de Paris «Eco-rénovons Paris : objectif 1000 immeubles» et bénéficie dans ce cadre d’un accompagnement renforcé pour le montage du projet et la mobilisation des aides financières.

Les acteurs du projet  Agence Parisienne du Climat, Urbanis, Reanova, Harmonie, Cabinet Valotaire

Nombre de logements : 83

Gain énergétique : 60%

Financements  Ville de Paris, Région Île-de-France, Certificat d’économie d’énergie, Anah, Crédit d’Impôt Transition Énergétique.

Prix du Public : Copropriété Le Méridien de Paris

 

Prix du Public : Copropriété Le Méridien de ParisEn 2017, cette copropriété décide de lancer un projet d’amélioration de son efficacité énergétique, pour optimiser ses températures de confort, réduire ses dépenses d’énergies et mettre en place des solutions innovantes pour réaliser des économies.

Elle procède alors par étapes tout en mettant en place des systèmes de mesure innovants : des radio-thermomètres/hygromètres de nouvelle génération (IoT objets connectés) ont été installés dans les appartements.

En parallèle, des travaux d’amélioration des éclairages des parties communes, de remplacement et d’isolation des systèmes de chauffage ou d’eau chaude sanitaire sont réalisés. Ces petits investissements, mis bout à bout, ont permis aux copropriétaires de réaliser de belles économies… Qu’ils réinjecteront ensuite dans des travaux de rénovation.

Un projet qui aborde le sujet sous un autre angle : celui des économies d’énergie pensées comme financement des travaux de rénovation.

Les acteurs du projet  Connit, CPCU, Loiselet et Daigremont