Travaux d’été : 10 astuces pour bien choisir son artisan

Travaux d’été : 10 astuces pour bien choisir son artisan

Avec l’arrivée de l’été et ses beaux jours, c’est le moment idéal pour donner un coup de frais à son logement ! Vous avez l’intention de vous lancer dans des petits ou grands travaux ? Il est préférable de faire appel à un artisan pour que votre projet soit réussi. BigMat vous livre ses 10 astuces pour bien choisir votre artisan.

Choisir son artisan avec BigMat

Trouver un artisan professionnel s’avère être un véritable casse-tête. On se demande alors, comment trouver le bon artisan ? Sur quels critères faut-il se baser ? Ou encore quelles précautions vaut-il mieux prendre avant de commencer ses projets ?

À ce propos, une étude BVA réalisée pour BigMat “Les Français et les artisans du bâtiment”, indique que 67 % des Français ont du mal à trouver un professionnel du bâtiment. Comme on le sait, il n’est pas évident de trouver une personne digne de confiance sur Internet. En règle générale, on a tendance à prendre l’avis d’un proche. On regardera aussi, le budget demandé et les compétences comme les garanties requises.Cette étude rend compte d’une enquête menée en septembre 2019 auprès de 1000 personnes, âgées de plus de 18 ans.

Big-mat-bien-choisir-son-artisan

À l’occasion, le leader européen de la distribution de produits et matériaux pour la construction et rénovation, BigMat, dévoile ses 10 astuces pour confier ses travaux à un artisan en toute confiance.

1 – Se fier à son entourage et au bouche-à-oreille

C’est du bon sens ! Le meilleur moyen pour trouver un artisan sérieux reste évidemment d’interroger vos proches. Ils se basent sur leur propre expérience pour vous recommander LE bon artisan. À contrario, ils vous diront s’ils sont déçus d’une prestation.

Mais, vous allez être vite fixé si vous leur rendez une petite visite. Car c’est l’occasion idéale pour vous rendre compte par vous-même du résultat final des travaux. C’est d’ailleurs ce que recommande aussi 83 % des personnes interrogées.

Par ailleurs, le Français est toujours à l’affût des bons plans afin de bien choisir son artisan et améliorer son confort. Alors, si vous êtes plutôt du genre bricoleur, n’hésitez pas à demander conseil au personnel de votre magasin avant d’acheter les matériaux.

2 – Les avis vérifiés : l’atout de la recherche en ligne

Toutefois, si vos proches n’ont pas de professionnels à vous recommander dans leur carnet d’adresses, pas de panique ! Vous pouvez vous tourner vers des plateformes spécialisées sur Internet.

Vous trouverez des annuaires professionnels en ligne qui affichent la plupart du temps des avis vérifiés. Ils sont postés par d’autres consommateurs qui ont déjà eu recours aux artisans référencés. En lisant ces commentaires, vous allez pouvoir vous faire une idée précise. De plus, vous pouvez aussi entrer en contact avec les personnes ayant laissé leur avis.

3 – Vérifier le statut légal et la santé financière

L’immatriculation au répertoire des métiers est obligatoire. C’est toujours le cas lorsque vous faites appel à une personne qui exerce une activité artisanale de production, transformation, réparation ou de prestation de services.

D’ailleurs, la Chambre de métiers de l’artisanat dispose de la liste des artisans immatriculés dans votre département. À savoir que toutes les informations légales concernant la situation financière de l’entreprise se consulte sur des sites comme société.com ou infogreffe.fr.

4 – L’artisan est-il bien assuré ?

C’est l’un des points les plus importants ! En effet, lorsqu’un artisan intervient sur une construction ou des travaux de rénovation, il se doit d’être affilié à certaines assurances. Ces garanties sont nécessaires afin d’anticiper ou régler les litiges.

C’est pourquoi, tous les professionnels qui franchiront votre porte devront être en mesure de vous les présenter. Parmi elles on retrouve les garanties suivantes :

  • Responsabilité civile professionnelle (second œuvre),
  • Décennale (gros œuvre),
  • Biennale,
  • Parfait achèvement,
  • Délai de livraison.

Faites la demande de la copie du contrat d’assurance et vérifiez qu’il y figure bien le numéro et les coordonnées de l’assureur. Quant à l’assureur, il doit avoir pignon sur rue ! Pensez à contrôler la période de validité de cette garantie ainsi que le secteur d’activité couvert. Quoi qu’il en soit, si vous avez le moindre doute, il ne faut pas hésiter à appeler la compagnie d’assurance.

5 – Bien choisir son artisan, certifié ou labellisé

Selon la nature des travaux envisagés, l’artisan choisi devra posséder les bonnes certifications ou labellisations. Celles reconnues dans son secteur d’activité.

Notez par exemple, que dans le cas d’un projet de rénovation énergétique, vous devrez prévoir vos travaux avec un artisan Reconnu Garant de l’Environnement (RGE). Car dans le cas contraire, il vous sera impossible de bénéficier des aides au financement de travaux d’économies d’énergie. D’autres certifications comme celles de Qualibat sont un gage de sérieux et de professionnalisme.

6 – Choisir son artisan selon plusieurs devis identiques

Prix, assiduité, qualité des matériaux… Pour évaluer la pertinence de l’offre et bien choisir son artisan, il est intéressant de comparer deux devis identiques avant de se décider.

Identité complète de l’entreprise, numéro SIRET, nature des travaux, quantité et prix unitaire des matériaux ou équipements installés, coût, début et fin prévisionnelle des travaux… Toutes ces informations doivent figurer dans le devis qui a valeur de contrat.

De plus, n’hésitez pas à demander à l’artisan de s’engager à venir corriger les défauts et lever les réserves que vous mettrez à la livraison dans un délai de 3 mois à partir de la réception des travaux.

7 – Le devis le moins cher n’est pas toujours à privilégier

Bien que le prix soit un critère primordial pour 51 % des Français, ne jetez pas systématiquement votre dévolu sur le devis le moins cher. Prix des matériaux, main d’œuvre, qualité des finitions, spécificité ou technicité des travaux… On le sait bien : en vous privant de ces indispensables ; le résultat risque de ne pas être à la hauteur de vos espérances.

Bien choisir son artisan c’est aussi vouloir le meilleur pour son logement. Ainsi, privilégiez le devis offrant le meilleur rapport qualité-prestation-prix.

8 – Prévoir des dépassements de délai

Même si le devis ne dispose d’aucun délai afin d’exécuter les travaux, l’artisan est tenu de les réaliser dans un délai raisonnable. D’ailleurs ce délai est apprécié au cas par cas par les tribunaux. Vous pourrez alors faire préciser dans le devis, les délais de réalisation des travaux ainsi que les conséquences en cas de retard.

Ces précisions évitent la disparition du professionnel après le versement du premier acompte. De plus, il engage sa responsabilité contractuelle en cas de manquement constaté. De votre côté, veillez à être irréprochable pour que l’entreprise ne soit pas retardée par votre fait.

9 – Choisir son artisan à proximité

Lorsqu’on se lance dans un projet avec un artisan, il ne faut pas oublier que le contact humain compte aussi ! Après une première sélection, il est important de leur donner rendez-vous sur votre chantier. Bien choisir son artisan est aussi la promesse d’une relation de proximité et de confiance.

En effet, pas besoin de chercher trop loin ! Gardez en tête qu’un artisan proche de votre chantier, se déplacera plus facilement et sera plus disponible. À cet égard : disponibilité et réactivité sont des critères majeurs pour 34 % des Français lors de leur choix.

10 – Fuir les demandes de paiement en début des travaux

Les novices en matière de travaux, se font souvent avoir ! Ils commettent l’erreur de payer l’intégralité de la prestation au début des travaux. Pourtant les risques sont importants. Il se pourrait alors que le professionnel ne se présente plus. Il peut aussi effectuer les travaux de manière complètement aléatoire et à intervalles irréguliers.

Alors pour éviter cette galère, établissez un échéancier de paiement. Il est tout à faire de mise de régler un premier acompte à la signature du devis (environ 10 %). Ensuite, prévoyez un deuxième acompte lorsque le chantier avance bien (30 %). Enfin, vous allez pouvoir régler le solde quand le chantier sera terminé à 100 % (60 %) !

Guide des Pros 2020 (728×150)

1 COMMENTAIRE