Aide au logement : 150 euros pour les chômeurs et salariés en difficulté

Une aide au logement de 150 euros est accordée aux demandeurs d’emplois ou salariés, gagnant moins de 1,5 smic et confrontés à une baisse de leurs revenus. C’est à partir du 30 juin 2020 que cette aide mensuelle, renouvelable une fois, sera versée.

Une augmentation des impayés de loyers

Avec le confinement, de nombreux salariés ont subi une baisse de leur revenu. Pour la plupart, ils se sont retrouvés, du jour au lendemain, en chômage partiel. Pour d’autres, c’est aussi le budget logement qui s’est envolé. En effet, certains ménages ont dû maintenir une double résidence pour motif professionnel. Mais également du fait de ne pas pouvoir déménager pendant la période de confinement.

C’est une situation confirmée par l’observatoire de l’ANIL. Ainsi, la ligne téléphonique « SOS Loyers impayés », a vu le nombre d’appels augmenter significativement en avril. De même, sur cette période, on a pu constater une hausse des consultations des Adil chez les salariés du secteur privé, mais aussi les demandeurs d’emploi et les étudiants.

Enfin, les sollicitations des Adil sur les impayés, par les locataires du parc privé, étaient plus de deux fois supérieur au niveau moyen au mois d’avril.

Une aide au logement de 150 euros

Pour faire suite à ce constat, Action Logement va ainsi débloquer 100 millions d’euros. En sorte que les demandeurs d’emplois ou salariés, gagnant moins de 1,5 smic et confrontés à une baisse de leurs revenus d’au moins 15 % liée à la crise sanitaire, pourront bénéficier d’une aide de 150 euros.

« Les partenaires sociaux portés par la vocation d’utilité sociale du Groupe s’engagent à accompagner les salariés impactés et fragilisés par la crise sanitaire et à contribuer à prévenir les défaillances de paiement des loyers. » – Bruno ARCADIPANE, Président d’Action Logement Groupe.

C’est à partir du 30 juin 2020 que cette aide mensuelle, renouvelable une fois, sera versée. Ce nouveau dispositif vise à soutenir les personnes les plus fragilisées par la crise sanitaire. Celles qui rencontrent des difficultés à payer leur loyer ou leurs échéances de prêt immobilier.

Précisons que ce dispositif concerne aussi bien les locataires (parc privé, social et intermédiaire) que les ménages accédant à la propriété.

Cette aide financière est mise en place avec le soutien du ministère chargé de la Ville et du Logement. Elle vient compléter les dispositifs publics d’aide aux impayés de loyers déjà existants :

  • L’aide exceptionnelle de solidarité pour les familles modestes,
  • Les chèques services pour les personnes les plus précaires,
  • L’aide aux impayés de loyers.

Elle est d’ores et déjà effective avec effet rétroactif à compter du 1er avril 2020.

Comment bénéficier de cette aide au logement exceptionnelle ?

À noter, il ne sera accordé qu’une seule aide au logement par ménage. Et cela, pendant une durée maximum de 2 mois soit la somme de 300 € au total. Cette aide au logement est bien sûr réservée aux salariés éligibles dont les ressources sont inférieures à 1,5 Smic.

Alors, quelles sont les démarches pour en bénéficier ? À partir du 30 juin 2020, le salarié peut s’adresser au service social de son entreprise. De même, il peut faire sa demande directement à partir du site www.actionlogement.fr. À noter que vous devez faire la demande dans les 3 mois qui suivent la première baisse de revenu.

Le locataire peut tout aussi bien contacter la plateforme SOS loyers impayés (au 0 805 16 00 75). Il est possible d’obtenir un accompagnement personnalisé, gratuit et confidentiel auprès d’un conseiller social qui identifiera les solutions concrètes à mettre en œuvre.

Rendez-vous lundi prochain pour notre chronique “Hebdo Copro”. D’ici là, soyez vigilants et continuez de nous suivre sur Monimmeuble.com !

Guide des Pros 2020 (728×150)