L’ascenseur : un équipement de mobilité indispensable aux yeux des Français

L’ascenseur : un équipement de mobilité indispensable aux yeux des Français

La Fédération des Ascenseurs dévoile les résultats de sa 5e enquête annuelle “Les Français et l’ascenseur” menée par l’institut d’études Ipsos. Il en ressort que pour 89% des Français les aides à la rénovation devraient être étendues à la mobilité verticale. On note également une forte attente pour l’installation d’un ascenseur avant le 4ème étage.

URMET 2020 – Bannière 1
Les Copros Vertes (CERQUAL)
Conciergerie digitale ProArchives

Pour une extension des aides à la rénovation au profit des ascenseurs

Une attente très forte des Français en 2020 porte sur l’extension à la mobilité verticale des aides à la rénovation des logements. Ce 5e baromètre Ipsos a sondé l’opinion des Français sur les aides financières pour la rénovation des logements. Il en ressort que les Français sont unanimes. En effet, près de 9 Français sur 10 (89%) y sont favorables.

« Tournée à la fois vers aujourd’hui et vers demain, cette nouvelle enquête atteste du caractère indispensable de ces équipements de mobilité aux yeux des Français. » – Président de la Fédération des Ascenseurs Guillaume Fournier Favre.

D’autant plus que cette installation d’ascenseur est rentabilisée en quelques mois. Le logement rendu accessible, facilite ainsi la mobilité de ses occupants. Ce qui améliore considérablement le quotidien des personnes à mobilité réduite. Qu’il s’agisse des personnes âgées ou de tout un chacun dans certaines occasions de sa vie quotidienne.

En règle générale, les Français ne s’estiment pas suffisamment informés sur les aides existantes pour s’équiper en ascenseur, élévateur domestique, monte-escalier, plateforme élévatrice… Pourtant, 6 Français sur 10 déclarent que cela les inciterait à doter leur immeuble ou leur maison.

D’ailleurs, dans le cas d’un logement en habitat collectif, 7 Français sur 10 attendent que cette information provienne de leur gestionnaire, bailleur ou syndic.

Un ascenseur pour permettre le maintien à domicile

La crise du coronavirus a fait ressurgir d’une façon très vive le souhait des Français de pouvoir vieillir chez eux. Face aux défis de la perte d’autonomie liée au grand âge, la mobilité des seniors a plus que jamais besoin d’être facilitée.

Quant au vieillissement de la population française, 40% de la population devrait avoir plus de 65 ans en 2040.

C’est pourquoi, les équipements de mobilité verticale sont de plus en plus plébiscités. L’ascenseur pour un appartement ou bien un élévateur représentent un premier choix, avec un total de 39%. S’ensuivent la salle de bain adaptée pour 33% des Français, puis les sanitaires adaptés pour 10% d’entre eux.

L’ascenseur nécessaire avant le 4e étage

L’ascenseur est devenu indispensable en copropriété. À savoir que la loi ELAN a rendu obligatoire fin 2019, la présence d’ascenseurs à partir du 3e étage dans le neuf. Pour autant, 75% de l’opinion estime que l’ascenseur est nécessaire avant le 4e étage.

Sans aucun doute, cet équipement est un critère décisif pour le choix d’un nouveau logement, en location comme à l’achat. Pour 19% c’est même un critère de sélection. En toute logique, ce critère est plus présent pour la population de plus de 60 ans (54 %).

De plus, le confinement a obligé des millions de Français à passer bien davantage de temps chez eux. Sans compter sur le besoin d’accéder facilement à son logement tout en accomplissant les tâches courantes du quotidien. Dans la mesure où transporter des courses, accompagner un proche âgé ou ses jeunes enfants passent par l’utilisation d’un ascenseur.

Cette forte attente est certainement liée aux principales situations dans lesquelles la présence d’un ascenseur a pu manquer aux Français en 2020.

Quelles utilisations au quotidien ?

  • Déplacer des charges occasionnelles : déménagement, encombrants, objets volumineux, valises… (59 %)
  • Porter des charges du quotidien (courses, sacs…) (56 %)
  • Accompagner des personnes âgées (53 %)
  • Accompagner des enfants en bas âge (40 %)
  • Se déplacer suite à un accident de la vie (36%)
  • Sortir de chez soi (23 %)

Près d’un Français sur 4 s’est senti pénalisé en 2020 dans son besoin de sortir de chez lui parce que son logement n’est pas équipé d’un ascenseur. Un besoin qu’un jeune sur trois de moins de 35 ans (29 %) a éprouvé également.

Les utilisations de l'ascenseur au quotidien

Les services les plus souhaités dans l’ascenseur

Les Français expriment aussi des attentes au niveau des services les plus souhaités dans l’ascenseur. Ainsi, 36% des Français souhaitent la mise en place d’un système de commande vocale (d’appel, fermeture/ouverture des portes…). Certes, cette demande prend tout son sens en cette période Covid-19. Par ailleurs, 31% font le souhait d’un strapontin ou un siège, un besoin en adéquation avec le vieillissement de la population.

« Alors que les logements sont engagés dans un grand plan de rénovation, les Français souhaitent qu’ils intègrent la mobilité verticale, non seulement pour leur vie de tous les jours, mais aussi en songeant au maintien à domicile où la mobilité doit être facilitée. » – Guillaume Fournier Favre

Méthodologie de l’enquête

Étude réalisée auprès d’un échantillon national représentatif de 988 personnes de la population française âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a e?te? constitue? selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, âge, profession de l’individu, région et catégorie d’agglomération, dans le respect de la norme internationale ISO 20252.

Dates de terrain : du 25 au 28 août 2020. Étude réalisée sur Internet via le panel Ipsos en ligne.

Guide des Pros 2020 (728×150)