La gestion des pannes d’ascenseur en 5 questions

La gestion des pannes d'ascenseur en 5 questions

Rester bloqué dans l’ascenseur est généralement une source de stress et d’énervement. Que faut-il faire dans une telle situation ? WeMaintain, revient sur les fondamentaux de la gestion des pannes d’ascenseur en copropriété. Les 5 questions incontournables à vous poser…

Inscription NL MI 728×150
Salon de la Copro
URMET 2020 – Bannière 1

Pannes d’ascenseur : que doit-on faire en priorité ?

Votre ascenseur est en panne ou en dysfonctionnement, le premier réflexe est toujours celui d’appeler le numéro d’urgence de l’ascensoriste. Quand tout va bien, ce numéro se trouve dans la cabine et à proximité de l’ascenseur. Il vous oriente directement vers un centre d’appels. Un petit conseil, n’attendez pas d’être coincé dans l’ascenseur pour vous rendre compte que ce numéro n’est pas le bon ou qu’il n’est pas affiché dans la cabine !

En général, le service de maintenance enregistre cet appel. Cela permet par la suite de garantir la traçabilité de la demande. Plus concrètement de vérifier si les délais d’intervention contractuel en cas de pannes d’ascenseur sont bien respectés.

Dans les cas de problèmes mineurs constatés sur votre ascenseur, rapprochez-vous de votre syndic de copropriété qui traitera la demande. Il préviendra l’ascensoriste pour qu’il prenne en charge le problème et planifie le passage du technicien. Notez que le syndic n’habite pas dans votre immeuble (sauf pour un syndic bénévole). Alors, sans information de votre part, il peut se passer un certain temps avant qu’il ait pris connaissance du problème…

Comment faire si vous êtes bloqués dans l’ascenseur ?

Rien ne sert de paniquer, pourtant pour ceux qui sont claustrophobes c’est une vraie punition ! Si cela ne vous est pas encore arrivé, ce sera une situation inédite. Aussi, si vous êtes victime de pannes d’ascenseur, voici quelques règles simples pour conserver son calme.

En effet, vous devez savoir que tous les ascenseurs disposent de niveaux de sécurité élevés et de dispositifs anti-chute. Vous n’êtes pas dans un film catastrophe ! Votre cabine ne vas pas faire une chute libre de plusieurs étages. En principe, votre cabine ne bouge pas.

De même, vous ne risquez pas de mourir asphyxié ! La cabine reste ventilée même en cas d’arrêt, vous ne manquerez donc jamais d’air. Vous n’allez pas non plus rester dans l’obscurité. Car votre ascenseur possède deux points d’éclairage. En cas de panne, une lumière sera toujours présente. Alors, que se passe-t-il si l’ascenseur se bloque en raison d’une coupure générale ? Tout est prévu, il existe un dispositif d’éclairage de secours qui continue d’éclairer la cabine.

Notons que la réglementation ascenseur impose la présence d’une téléalarme dans chaque cabine d’ascenseur. Celle-ci répond à la norme européenne EN 81-28 (téléalarme pour ascenseur et ascenseur de charge). Ainsi, chaque ascenseur dispose d’un bouton de téléalarme, représenté par une cloche jaune. Il se situe le plus souvent au niveau des boutons de palier. En appuyant une vingtaine de secondes sur le bouton, vous obtenez directement le service de dépannage. Ensuite, il ne vous reste plus qu’à attendre le technicien. Mais, combien de temps vous allez attendre ?

Quels sont les délais d’intervention en cas de pannes d’ascenseur en copropriété ?

L’attente devrait être relativement rapide. Sachez que le délai moyen de déblocage en France est de 1 heure. Conformément à l’arrêté du 18 novembre 2004 relatif à l’entretien des installations d’ascenseurs, tous les contrats d’entretien doivent comporter obligatoirement une clause à ce sujet. Elle précise les délais de déblocage des personnes, de dépannage et de remise en service de votre ascenseur.

pannes d'ascenseur - délai d'intervention réparation

 

Quand personne n’est bloquée, le délai moyen de dépannage d’un d’appareil à l’arrêt est de 4 heures. Heureusement, le délai de désincarcération contractuel moyen, n’est lui que d’une heure. Par ailleurs, les ascensoristes ont l’obligation d’assurer une intervention de dépannage 7 jours sur 7. D’ailleurs, en cas de personne bloquée, l’intervention doit pouvoir avoir lieu 24 h sur 24.

“ Si vous êtes copropriétaire, vérifiez bien les délais d’engagements de votre entreprise de maintenance au moment de signer le contrat d’entretien. Bon à savoir, une intervention de dépannage seule ne peut tenir lieu de visite d’entretien.” – Jade Francine, Directrice des Opérations, WeMaintain.

Qui doit payer la réparation des dommages subis par l’équipement ?

Cela va dépendre de la panne ! En effet, si l’on considère, les pannes d’ascenseur ou dysfonctionnement liés à l’usage et l’usure des pièces, cela va résulter du type de contrat signé. S’agit-il d’un contrat minimal ou étendu ? Quoi qu’il en soit, le remplacement des pièces défectueuses et le coût de la main d’œuvre sera à la charge de l’entreprise de maintenance d’ascenseurs. De même, l’intervention sur la porte de l’ascenseur sera couverte.

En revanche, le remplacement du limiteur de vitesse ne sera couvert qu’en cas de contrat d’entretien étendu. Aussi, il sera à la charge des copropriétaires dans la cadre d’un contrat dit minimal. Notez que votre contrat de maintenance doit faire apparaitre clairement l’ensemble des pièces sous contrat.

En ce qui concerne, cette fois, les pannes d’ascenseur ou dysfonctionnement liés à une mauvaise utilisation ou une dégradation par les usagers, c’est une autre histoire ! En effet, elles ne sont pas couvertes par votre contrat d’entretien. Le coût du dépannage et de la réparation sera donc à la charge de la copropriété.

Mais attention, que vous soyez locataire ou propriétaire, si vous êtes reconnu(e) responsable de la panne, les copropriétaires peuvent se retourner contre vous. Ils sont alors en droit de vous demander de prendre en charge l’ensemble du coût des travaux de réparation.

Comment éviter les pannes d’ascenseur en copropriété ?

Vous le savez, la garantie zéro panne n’existe pas. Toutefois, en appliquant ces quelques bonnes pratiques, vous pouvez limiter au maximum le nombre de pannes.

  • Faire connaitre les règles d’utilisation de l’ascenseur. La Fédération Française des Ascenseurs indique que près de 70 % des pannes d’ascenseurs ont pour origine une mauvaise utilisation ou une dégradation par les usagers.
  • Respect de la charge maximale prévue.
  • Protection des parois et libre passage pour l’ouverture et la fermeture des portes en cas meubles encombrants.
  • Vigilance constante envers vos enfants ou vos animaux domestiques autour de l’ascenseur.
  • Signer avec un ascensoriste qui assure une maintenance d’ascenseurs préventive de qualité.

Certes, l’ascenseur est une machine complexe qui comprend de multiples pièces (mécaniques, électriques …). Au fur et à mesure de son utilisation, les composants s’usent et se dérèglent.

“Pour éviter les pannes d’ascenseur en copropriété dues à l’usure, la clé est de s’assurer qu’un technicien de maintenance intervienne régulièrement. Il respectera ainsi les obligations légales et les normes en vigueur. Assurer une maintenance préventive, c’est remplacer les pièces usées avant qu’elles ne se dérèglent.” – Jade Francine.

Guide des Pros 2021 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support (728×150)
Jurisprudences 2020 728×150
Inscription Ateliers juridiques 2021 – 2022 (728×150)