Aller au contenu

Crédit

Crédit immobilier : une chute de la production en 2022

production crédit immobilier en 2022

Selon les observations IN&FI Crédits, 2022 est marqué par une chute de la production de nouveaux crédits au second semestre. On note sur cette période un recul de -30%. Ce qui signifie une production de 50 000 crédits immobiliers en moins. En parallèle, l’inflation a progressé pour atteindre +5,2 % en moyenne. Cet espoir d’une inflation maîtrisée est-il porteur d’une détente sur le front des taux de crédit immobilier ? Tout du moins, un ralentissement de l’augmentation des prix est attendu.

Chute de la production du crédit immobilier en 2022

En 2022, les nouveaux crédits à l’habitat octroyés aux particuliers ont connu une forte baisse, en particulier lors second semestre. Ainsi, on a pu observer un recul de 30% de la production de crédits immobiliers, soit une baisse de 50 000 crédits par rapport à la même période de l’année précédente.

production du crédit immobilier en 2022

Chute de la production du crédit immobilier

Or, ce déclin est directement lié aux conditions plus strictes imposées par les organismes de régulation et les banques. Par exemple, IN&FI Crédits a constaté une diminution de 40% des dossiers envoyés aux établissements bancaires en raison de refus initiaux d’accompagnement pour non-viabilité des projets de financement.

Cependant, la Banque de France ne constate pas ces alertes dans ses statistiques de production. À la fin décembre, la banque centrale prévoit une nouvelle production de crédit immobilier de 218 milliards d’euros. Cette dernière est donc en légère baisse de 3% par rapport à 2021. Certes, 2021 était une année atypique de rattrapage post-Covid.

Toutefois, la hausse des taux d’intérêts devrait calmer le marché et de le normaliser, selon la Banque de France, surtout au cours du deuxième semestre.

Les taux du crédit immobilier observés en 2022

IN&FI Crédits a observé, comme les autres acteurs de l’intermédiation de crédit, une augmentation des taux pratiqués. Voici les données compilées par les équipes IN&FI Crédits sur l’année 2022.

Evolution des taux du crédit immobilier en 2022

Taux moyens des crédits immobiliers octroyés (particuliers)

En 2022, les taux du crédit immobilier ont connu une forte augmentation. Alors qu’au début de l’année les taux moyens sur toutes les durées étaient inférieurs à 1,5%, cela n’est plus le cas à la fin de l’année.

Les taux moyens sur les durées d’emprunt les plus longues (20 ans et plus) ont dépassé en moyenne 2%. Pour les primo-accédants, c’est sur la durée de 20 ans que la hausse est la plus marquée. On note ainsi une augmentation de 87% du taux moyen pratiqué, contre 81% sur les crédits de 15 ans et 69% pour les crédits de 25 ans et plus.

Enfin, pour les emprunteurs qui ne sont pas des primo-accédants, les crédits immobiliers sur une durée de 15 ans ont vu leurs taux augmenter de 97%, contre 86% sur une durée de 20 ans et 75% sur une durée de 25 ans et plus.

Des emprunts avec des montants et un apport plus importants

Dans un contexte d’augmentation des prix de l’immobilier, le montant moyen de l’emprunt et celui de l’apport ont tous deux augmenté. Or, ces deux éléments forment une enveloppe globale qui pèse davantage sur les revenus des ménages concernés. Ce qui entraîne une augmentation directe du taux d’endettement.

IN&FI Crédits nous livre ses données sur les sommes empruntées et les apports réalisés pour les particuliers en 2022.

montant du crédit immobilier

Les sommes empruntées et les apports réalisés pour les particuliers en 2022

En 2022, le montant moyen du crédit immobilier sollicité a augmenté de +4,9% pour les primo-accédants et de +6,5% pour les emprunteurs autres que les primo-accédants.

Parallèlement, l’apport moyen a augmenté de +30,4% pour les primo-accédants et de +19% pour les autres emprunteurs.

Ces chiffres montrent l’effort financier supplémentaire nécessaire pour les personnes cherchant à acheter pour la première fois un bien immobilier. En effet, leurs revenus n’ont pas augmenté de manière similaire. Ils ont augmenté de 7,8% pour les primo-accédants ayant obtenu un financement tandis que les revenus des autres emprunteurs ont augmenté de 13,9%.

Les investisseurs fortement affectés par la hausse des taux

En 2022, les investisseurs immobiliers ont également dû faire face aux fluctuations du marché immobilier. Ce qui a entraîné une augmentation des coûts moyens des opérations, avec un montant du crédit immobilier emprunté en forte hausse et un apport moyen également en croissance.

Le montant moyen du crédit obtenu pour un investissement immobilier était de 187 700 € au début de l’année. Or, il est passé à 220 500 € à la fin de l’année. Qui plus est, l’apport moyen a aussi augmenté considérablement. Passant de 23 100 € au début de l’année à 37 700 € à la fin de l’année. Enfin, le taux moyen proposé aux investisseurs a doublé sur 12 mois, passant de 1,10% à 2,20%.

Taux moyens des crédits immobiliers octroyés

Taux moyens des crédits immobiliers octroyés (investisseurs)

Enfin, notons que l’activité liée à l’investissement immobilier a reculé de 30 % en fin d’année 2022. Cette baisse est plus mesurée que pour les demandes des particuliers : -42 % constatés par IN&Fi Crédits, et -45 % pour les primo-accédants).

nv-author-image

Isabelle DAHAN

Rédactrice en chef de Monimmeuble.com. Isabelle DAHAN est consultante dans les domaines de l'Internet et du Marketing immobilier depuis 10 ans. Elle est membre de l’AJIBAT www.ajibat.com, l’association des journalistes de l'habitat et de la ville. Elle a créé le site www.monimmeuble.com en avril 2000.

Laisser un commentaire