Contrats de performance énergétique globaux : Les premiers chantiers de rénovation en copropriétés d’Auvergne-Rhône-Alpes

http://operene.fr/

Les deux premiers chantiers de rénovation énergétique en copropriétés d’Auvergne-Rhône-Alpes réalisés dans le cadre de contrats de performance énergétique globaux ont été livrés au syndic BGC à Lyon, par le groupement d’entreprises Operene.

L’appui de la Métropole de Lyon, du Département de l’Ain et de l’ADEME Auvergne-Rhône-Alpes a permis de mettre en œuvre des programmes de réhabilitation ambitieux pour les résidences les « Pléiades » située à Lyon 6e, et les « Balmes », située à Miribel dans l’Ain.

 

Une garantie d’économies d’énergie de 48% et 35% sur le chauffage

Les copropriétaires des « Pléiades » et des « Balmes » sont assurés de réaliser des économies sur leur facture de chauffage pour les 8 ans à venir. Cette réduction de coût est même garantie !

« Ces deux copropriétés construites dans les années 60 et gérées par la régie BGC ont pu mener ces rénovations énergétiques ambitieuses à coûts maitrisés en sécurisant, sur les 8 prochaines années, les économies d’énergie significatives obtenues », précise Jérôme Gavaudan, président de la régie BGC.

Réalisés par le groupement Operene sous la conduite des cabinets Plenetude (69), Pegime (69), Eco4Home (01) et Bemotech  (01), ces deux projets portent une garantie d’économies d’énergie de 48% et 35% sur le chauffage, respectivement pour les « Balmes » et les « Pléiades ».

« La garantie de performance énergétique offre un mode contractuel innovant et sécurisant : le syndic peut valoriser une économie de charges, les propriétaires achètent une consommation énergétique garantie et les travaux sont un moyen d’y parvenir et non plus une fin. C’est un véritable changement de paradigme pour la profession du bâtiment ! » souligne Nicolas Petit, président d’Operene.

 

Financement : des coûts maîtrisés et des aides incitatives

Du montage financier à la livraison des chantiers, en passant par la gestion des demandes d’aides auprès des partenaires publics et la coordination des différentes entreprises pendant les travaux, les équipes de maîtrise d’œuvre et d’Operene ont apporté un accompagnement clef en main aux copropriétaires et à leur syndic BGC.

« La copropriété Les Pléiades a pu bénéficier d’une aide de 3.500 euros par logement grâce au dispositif de la Métropole de Lyon ECORENO’V », précise Béatrice Vessiller, vice-présidente de la Métropole de Lyon.

À cela s’ajoute les aides obtenues de la Ville de Lyon, les certificats d’économie d’énergie et les divers dispositifs fiscaux incitatifs. Le coût global des travaux réalisés dans la copropriété les « Pléiades » s’élève à 713.000 euros.

Quant au projet de rénovation des « Balmes » à Miribel, il a notamment été soutenu par la région Auvergne-Rhône-Alpes et l’Ademe. « Le département de l’Ain, par l’intermédiaire de son Agence Locale de l’Énergie et du Climat, l’ALEC 01, a soutenu ce projet de rénovation énergétique avec un accompagnement important des copropriétaires », ajoute Jean-Pierre Gaitet, vice-président du département de l’Ain.

Au total, 974.000 euros ont été investis dans la copropriété des « Balmes ». L’occasion pour Jacqueline Roisil, directrice régionale adjointe de l’ADEME Auvergne-Rhône-Alpes, de présenter la mission de l’État sur le terrain pour favoriser l’émergence de projets en CPE.

 

Un modèle innovant de collaboration pour des travaux complets de rénovation

« Dans la copropriété des « Pléiades » à Lyon 6e, nous avons isolé la façade par l’extérieur, ainsi que le plafond des caves. Nous avons également mis en place un système de ventilation hybride et installé deux chaudières à condensation, pour moderniser le système de production d’eau chaude sanitaire et optimiser la régulation du chauffage », explique Laurent Pénicaud, président du groupe Plenetude, maître d’œuvre du projet.

« Pour le chantier de la copropriété des « Balmes » à Miribel, nous avons choisi d’isoler totalement l’enveloppe, de remplacer les menuiseries, d’optimiser la chaufferie et la distribution du chauffage. Une ventilation a aussi été installée en réutilisant les conduits de ventilation naturelle », ajoutent Laurent Rimbert, président d’Eco 4 Home et Benjamin Hyvernat, président de Bemotech.

« Pour ces projets ambitieux, le groupement Operene offre un modèle de collaboration innovant en réunissant des PME du bâtiment expertes dans leurs domaines d’activités, qui partagent des processus qualité et s’engagent collectivement sur la consommation énergétique après les travaux », conclut Hugo Vigneron, directeur général d’Operene en présence des conseils syndicaux des copropriétés, des plateformes de rénovation et ALEC, de représentants de la profession UNIS, FNAIM, FFB, CAPEB, AURAEE et des entreprises des projets.

 

Source : http://operene.fr/