Consommation énergétique : les modes de chauffages évoluent

Consommation énergétique : les modes de chauffages évoluent

La Loi Énergie Climat fixe des objectifs ambitieux à l’horizon 2030. Le secteur du bâtiment, qui représente 44 % de la consommation en énergie nationale doit relever ce défi. Il est question de réduire la consommation énergétique globale de 20 % et d’augmenter la part des énergies renouvelables. En cela, les modes de chauffages évoluent rapidement sous l’impulsion des réglementations.

Réduire sa consommation énergétique en adaptant son mode de chauffage

Le logement s’adapte progressivement au grand défi du siècle : le réchauffement climatique. Sous l’impulsion des réglementations successives, les énergies renouvelables (EnR) commencent à se développer… Ces évolutions en matière de consommation énergétique devraient s’intensifier et s’accélérer avec la RE 2020.

Inscription NL MI 728×150

Les énergies fossiles en voie de disparition ?

On observe moitié moins de maisons qui se chauffent au gaz. De plus, les constructions récentes bannissent le fioul. En revanche, la pompe à chaleur et l’électricité se sont largement démocratisées. À noter, le gaz s’utilise principalement en ville. D’ailleurs, en Île-de-France, le réseau de distribution particulièrement dense permet d’équiper 3 logements sur 4.

répartition des modes de chauffage maison - consommation énergétique
Source : Qualitel

 

A contrario, la pompe à chaleur est surtout présente en zone rurale, ainsi que le bois. Toutefois, la Réglementation Environnementale (RE 2020) va sans aucun doute redistribuer les cartes de la consommation énergétique. En effet, elle limite les installations au gaz au bénéfice de l’électricité et du bois.

Les énergies renouvelables en progression dans les maisons

En ce qui concerne les énergies renouvelables, elles représentent aujourd’hui 8 % des modes de chauffage dans l’individuel. De sorte que 10% des maisons s’équipent de chauffe-eau thermodynamique ou solaire. On observe une évolution en ce sens puisque 25% des maisons les plus récentes sont nativement pourvues en énergies renouvelables.

chauffage collectif

 

Pour les appartements, le chauffage individuel électrique équipe 40 % des logements. Mais cette part a nettement baissé au cours de la dernière décennie au profit du chauffage collectif. En revanche, la proportion des énergies fossiles reste stable. Depuis 1945, ce mode de chauffage concerne environ un tiers des appartements.

L’isolation thermique devient le standard pour réduire sa consommation énergétique

À partir de 1980, l’isolation devient le standard et tend vers la systématisation. Seuls les logements les plus anciens ne sont pas encore aux normes de l’isolation thermique. Alors que 100% des logements construits après 2009 sont isolés thermiquement.

isolation thermique des logements

 

Par ailleurs, le double-vitrage est aussi devenu la norme. Au total, les fenêtres en double ou triple vitrage équipent 94 % des logements. Plus précisément, 93 % des logements construits avant 1979 sont en double vitrage… alors même qu’il ne s’est popularisé qu’à la fin des années 1970. Le double vitrage s’est imposé, en l’espace de 50 ans. Dans l’ensemble du parc de logements français, il est devenu le dispositif clé en matière de baisse de la consommation énergétique.

Enfin, on observe que 8 logements sur 10 s’équipent d’occultations, dont 54 % en volets roulants. Aussi, le climat d’une région influence la présence d’occultations : nord (57 %), est (64 %), méditerranée (81 %), ouest (89 %).

 

En ce qui concerne la climatisation, elle est ultra-minoritaire en France. En effet, seulement 7 % des logements en possèdent. La consommation énergétique ainsi que l’impact sur l’environnement décourage l’installation de ces équipements. Aussi, la climatisation reste concentrée en climat méditerranéen, où 19 % des logements en sont équipés.


L’Association QUALITEL publie « L’État des lieux du logement des Français ». Cette enquête inédite analyse la qualité réelle des maisons et des appartements. Elle se base sur un échantillon de 1 000 logements, associant mesures et observations. Elle permet de comprendre comment l’habitat a évolué au fil du temps et à quoi il ressemble aujourd’hui. Verdict : “ Bien, voire très bien sur certains points, mais peut encore mieux faire sur d’autres…”.


Guide des Pros 2021 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support (728×150)
Chaîne Youtube (728×150)
Jurisprudences 2020 728×150
Inscription Ateliers juridiques 2021 – 2022
Bonnes vacances 2021