Chauffage : le gaz et l’électricité sont les deux énergies les plus utilisées

gaz et électricité

Le baromètre sur le chauffage réalisé par IPSOS pour Via Sèva en partenariat avec l’ADEME livre un état des lieux du mode de chauffage des Français. Sans surprise, dans les villes de plus 20.000 habitants, le gaz et l’électricité sont les deux énergies les plus utilisées pour le chauffage.

URMET 2020 – Bannière 1

Quatre Français sur cinq chauffés au gaz ou à l’électricité

 

Dans les villes de plus 20.000 habitants, le gaz et l’électricité sont les deux énergies les plus utilisées pour le chauffage.

La vie quotidienne de deux tiers des Français est directement impactée par le montant de leur facture de chauffage. 62% des Français payent plus de 50€/mois pour se chauffer et 61% accordent de l’importance à l’équipement de chauffage pour choisir son logement.

Selon les résultats du baromètre, la majorité des foyers sont équipés d’un chauffage individuel (62%) et 36% d’un chauffage collectif.

Parmi ces derniers, la majorité dispose d’une chaufferie collective (73%), les autres, pour ceux qui le savent, sont raccordés à un réseau de chaleur (19%).

Guide des Pros 2020 (728×150)

Adopter un chauffage plus propre

 

Les Français sont prêts à adopter une démarche plus active pour changer de mode de chauffage. En effet, ils sont 71% à vouloir s’engager vers un système plus économique ou plus écologique (53%) et offrant plus de sécurité (34%).

Aussi, la répartition du mix énergétique idéal pour le chauffage est composée de solaire, de géothermie et de récupération de chaleur.

Pour atteindre ce mix idéal, ils comptent sur les pouvoirs publics tant sur le plan global (Ministère, ADEME…) qu’à l’échelle locale (municipalité…) mais surtout sur les fournisseurs d’énergie (54%).

URMET 2020 – Bannière 1

Les réseaux de chaleur, de plus en plus attractifs

 

Toujours selon le baromètre, les réseaux de chaleur renouvelables semblent répondre à la plupart des exigences des Français. Il apparaît comme le mode de chauffage le plus écologique en termes d’émissions de CO2 deux fois moins émetteurs que le gaz et presque trois fois moins que le fioul.

Mais finalement peu de Français en ont entendu parler et la plupart ne savent pas comment ces réseaux fonctionnent et vers qui se tourner. C’est pour cela que l’association Via Sèva met tout en œuvre depuis le début des années 2000 afin d’informer les Français sur les réseaux de chaleur.

La dernière enquête d’Amorce montre qu’ils sont la solution de chauffage la plus compétitive en termes de prix. Notons que le taux d’équipement en réseau de chaleur a augmenté de 6 points par rapport à la dernière édition du baromètre en 2017.

Alors que la compréhension du grand public sur le fonctionnement des réseaux de chaleur et de froid progresse, désormais, on compte plus des trois quarts des Français qui souhaitent bénéficier de sources d’énergies renouvelables.

En effet, si un appel à financement participatif était lancé pour créer un réseau de chaleur fonctionnant aux énergies renouvelables dans leur ville ou leur quartier, à 78%, ils seraient prêts à investir.

Méthodologie

Cette enquête ad hoc a été réalisée on line auprès de l’Ipsos Access panel du 23 au 28 octobre 2019. 1000 personnes âgées de 18 à 70 ans, résidant en appartement dans des agglomérations de plus de 20 000 habitants ont ainsi été interrogées, constituant un échantillon national représentatif de cette population.

Guide des Pros 2020 (728×150)