Bien vivre dans les immeubles et satisfaction du copropriétaire

Bien vivre dans les immeubles et satisfaction du copropriétaire

L’observatoire Ipsos pour Plurience, confirme une réelle évolution dans la perception de la vie en habitat collectif. 85% des habitants interrogés se sentent heureux de vivre dans leur immeuble. En grande majorité, le copropriétaire se déclare satisfait de la relation avec son gestionnaire ou syndic de copropriété.

La copropriété fait le bonheur du copropriétaire !

Cette enquête annuelle permet aux professionnels de mieux cerner les besoins des habitants des immeubles sur leur logement et leur environnement. En effet, c’est l’association Plurience qui regroupe les grands opérateurs de la gestion immobilière en France qui publie cette étude. Cette troisième édition est d’autant plus intéressante qu’elle intervient en période de crise sanitaire.

URMET 2020 – Bannière 1
Bannière Spebi 2020-2021

On observe, en définitive, que les mois de confinement dans les logements n’ont fait que renforcer la valeur refuge du logement pour les Français. Il reste un repère réconfortant en situation de crise d’autant plus lors de cette période inédite de pandémie.

Satisfaction du copropriétaire - bien vivre dans les immeubles

Aussi, pour 52% des résidents des immeubles, la période Covid-19 n’a nullement modifié leur regard sur la vie dans leur domicile. Bien au contraire, elle aurait même contribué à renforcer leur intérêt pour la vie de leur immeuble. C’est dans la difficulté que l’on se rend compte que l’on peut compter sur ses voisins. L’entraide entre copropriétaire permet de sortir de l’isolement et de soutenir les plus fragiles. En cela, des actions de solidarité sont apparues pour pallier l’interdiction de se déplacer : courses, garde d’enfants, aide scolaire, etc.

C’est certainement pour l’ensemble de ces raisons que 85% des personnes résidant dans des immeubles déclarent se sentir bien.

Les résidents des immeubles aspirent à une vie paisible

En grande majorité les résidents des immeubles se sentent bien (85 %). C’est encore plus vrai pour le copropriétaire occupant (91 %) et le retraité (96 %). C’est-à-dire ceux qui sont le plus souvent sur place et qui connaissent le mieux le voisinage et son environnement.

Parmi les facteurs de bien-être, le calme et la tranquillité demeurent prépondérants (34 %), avec le bon voisinage (22 %) et le sentiment de sécurité (10 %). Les Français expriment toujours leur besoin de vivre dans un environnement agréable avec un immeuble bien équipé. Le confort dans le logement est tout aussi important.

Parmi les caractéristiques du logement les plus cités, on retrouve :

  • un appartement bien conçu, confortable et spacieux (15 %),
  • un immeuble rénové (12 %),
  • l’environnement de l’immeuble pour 33 % (46 % pour les retraités).

Certes, tout n’est pas parfait, il y a encore des axes d’améliorations à prendre en compte pour renforcer la satisfaction du copropriétaire :

  • les travaux de rénovation (24 %),
  • l’isolation phonique et thermique (23 %),
  • la sécurité de l’immeuble (28 %),
  • la protection des parties communes (17 %).

Par ailleurs, la proximité des transports en commun (19 %), la rue et le quartier (26 %), le calme (38 %) sont essentiels à leur bien-être.

Le copropriétaire a une perception positive de son syndic de copropriété

Les Français, année après année, vivant en collectivité continuent à se sentir bien dans leur logement. On notera que les résidents d’immeubles déclarent dans 75 % des cas être satisfaits de la relation avec leur gestionnaire ou leur syndic de copropriété. Ce résultat atteint 79 % chez le copropriétaire.

De toute évidence, lors de cette période inédite de crise sanitaire, les liens entre copropriétaires ainsi que les rapports avec les gestionnaires de biens se sont renforcés. Tous se retrouvent autour d’une valeur commune, celle du bien vivre ensemble. C’est aussi une réelle reconnaissance pour les professionnels de l’immobilier et notamment les syndics de copropriétés.

Enfin, les questions environnementales sont désormais un enjeu majeur pour le copropriétaire comme le résident. Les prochaines années seront essentielles pour améliorer encore plus les performances énergétiques des immeubles et des habitations. Un sujet que les syndics de copropriété ont à cœur de promouvoir auprès des copropriétaires.


L’enquête a été réalisée par Ipsos Internet du 22 février au 3 mars 2021, auprès de 2055 personnes constituant un échantillon national représentatif de la population résidant en France, âgée de 20 à 75 ans.


Guide des Pros 2021 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support (728×150)
Chaîne Youtube (728×150)
Jurisprudences 2020 728×150