Baromètre énergie-info 2021 : les préoccupations des Français autour de l’énergie

Baromètre énergie-info 2021

Dans le cadre de son baromètre énergie-info annuel, le Médiateur national de l’énergie a interrogé 2 016 ménages français. Il ressort donc de cette enquête les fortes préoccupations des consommateurs concernant l’impact des factures d’énergie sur leur budget. Ce sondage a aussi permis de relever des interrogations et des idées erronées autour de l’énergie. Il a été réalisé du 6 au 21 septembre 2021.

Le coût de l’énergie préoccupe les Français dans un contexte de crise

La quasi-totalité des Français (97 %) sont au courant de la hausse des tarifs réglementés de vente de l’électricité. En effet, la moitié d’entre eux pensent que cette augmentation est due aux taxes. Le coût de production de l’électricité et le coût d’entretien des réseaux sont les autres causes évoquées.

GRDF 2021
Pro Archives Conciergerie digitale

Le contexte sanitaire et économique a entraîné l’augmentation de la consommation d’énergie des foyers. En termes de catégories professionnelles, cette situation concerne ainsi :

  • 53 % des cadres et professions intellectuelles supérieures ;
  • 42 % des professions intermédiaires ;
  • 38 % des employés.

Cette hausse de la consommation touche surtout les 18-44 ans (44 %) et les habitants des grandes villes françaises. Les causes principales sont le chômage partiel et le télétravail. Il faut aussi noter la hausse des besoins en chauffage des Français durant l’hiver 2020-2021 (jugé plus froid).

En comparaison à l’année passée, les Français craignent davantage l’impact des factures d’énergie sur leur budget. 79 % d’entre eux déclarent qu’une grande partie de leur budget est allouée aux factures d’énergie cette année. Ce qui fait 8 points de plus par rapport à 2020.

Assurément, les foyers français se préoccupent davantage de leur consommation d’énergie (84 % en 2021, contre 79 % en 2020). Désormais, ils accordent plus d’attention à leurs factures d’électricité et de gaz naturel. Par ailleurs, certains consommateurs recherchent des solutions alternatives, l’objectif étant de trouver les meilleures offres de marché.

Une augmentation du nombre des foyers concernés par la précarité énergétique

Une fois de plus, cette enquête confirme au Médiateur national de l’énergie l’augmentation de la précarité énergétique en France.

“ Je ne peux que constater l’augmentation de la précarité énergétique. Alors que la trêve hivernale prendra effet le 1er novembre prochain, on peut craindre une augmentation des coupures pour impayés à la fin de la trêve. ” – Olivier CHALLAN BELVAL, médiateur national de l’énergie.

Plusieurs chiffres démontrent ce fait. 20 % des foyers affirment avoir rencontré un problème de chauffage durant au moins 24 heures dans leur logement. Ce taux était de 14 % en 2020. Une hausse de +6 points est donc constatée sur un an. Cet inconfort thermique est lié au souci de chauffage dû à :

  • une mauvaise isolation du logement (40 %) ;
  • un problème de financement (36 %) ;
  • un hiver plus rigoureux (30 %).

En 2021, 60 % des Français ont décidé de réduire le chauffage pour ne pas gonfler leurs factures d’énergie, contre 53 % en 2020. Une évolution de +7 points est donc enregistrée sur un an. De plus, 25 % des consommateurs interrogés ont rencontré des difficultés pour régler certaines factures de gaz ou d’électricité. Une évolution de +7 points est également constatée en comparaison à 2020 (18 %).

La tranche de 18-34 ans (46 %) est la plus touchée par les retards de paiement des factures d’énergie. Afin d’atténuer leurs inquiétudes face à cette précarité énergétique, plusieurs consommateurs (42 %) s’intéressent davantage à l’ouverture des marchés.

De fausses idées autour de l’énergie : il y en a toujours !

Selon l’enquête du Médiateur national de l’énergie, 90 % des Français sont informés de l’ouverture des marchés. Toutefois, un tiers d’entre eux sont incapables d’indiquer le nom de leur(s) fournisseur(s) d’énergie. Dans ce contexte, les consommateurs restent dans le doute face notamment à de nombreuses fausses idées non éclairées.

En effet, 40 % de la population française pensent que les tarifs réglementés de vente de l’électricité seront supprimés. En réalité, seuls les tarifs réglementés de vente de gaz feront l’objet d’une suppression d’ici 2023.

Baromètre énergie-info 2021

 

30 % des personnes interrogées pensent qu’EDF et ENGIE constituent une seule et même société. Il s’agit cependant de deux fournisseurs bien différents, voire des concurrents. 66 % des Français pensent qu’il est possible de se fournir aux tarifs réglementés d’électricité et de gaz chez le même fournisseur. C’est toutefois une fausse idée.

Sur 95 % du territoire, seul ENGIE propose le tarif réglementé du gaz et EDF le tarif réglementé de l’électricité.

Concernant les fausses idées autour du changement de fournisseur, voici quelques chiffres à connaître :

  • cet acte serait payant (25 % des consommateurs) ;
  • il pourrait entraîner une coupure (18 %) ;
  • il pourrait conduire à un changement de compteur.

La réalité est que changer de fournisseur d’énergie est gratuit, sans entraîner une coupure ni un changement de compteur.

Favoriser l’information au profit des consommateurs

Il est important de livrer aux consommateurs le maximum d’informations neutres, instructives et transparentes autour de l’énergie. Cela s’avère indispensable pour répondre aux diverses interrogations des foyers et dissiper leurs doutes concernant le marché de l’énergie.

Dans ce sens, le Médiateur national de l’énergie met à la disposition des Français son service d’information dédié : énergie-info.

“ Il est important que les consommateurs connaissent parfaitement leurs droits et les solutions possibles pour maîtriser le montant de leurs factures d’énergie et éviter d’accumuler des retards de paiement. L’énergie est plus que jamais au cœur de l’actualité et des préoccupations des Français. Elle répond à un besoin de première nécessité et doit rester accessible à tous. ” – Olivier CHALLAN BELVAL.

Guide des Pros 2021 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support (728×150)
Jurisprudences 2020 728×150
Inscription Ateliers juridiques 2021 – 2022 (728×150)
Inscription NL MI 728×150