Arnaques en ligne : une plateforme collaborative pour les signaler

Arnaques en ligne : une plateforme collaborative pour les signaler

Avec l’explosion du e-commerce, les arnaques en ligne se multiplient. Désormais, plus de la moitié des escroqueries constatées en France ont lieu sur le web. Signal-Arnaques.com contribue à lutter contre ce fléau. La plateforme offre aux internautes un moyen simple, rapide et efficace de signaler les escroqueries.

Les arnaques en ligne se multiplient

Dans 3 cas sur 4, les arnaques en ligne concernent l’achat d’un bien ou d’un service que l’acheteur ne reçoit jamais. Elles peuvent toutefois prendre d’autres formes, comme les fausses propositions amoureuses et les extorsions.

Inscription NL MI 728×150
Salon de la Copro
URMET 2020 – Bannière 1
Solucop 2021

En effet, les escrocs ne manquent pas d’imagination ! Ainsi, l’escroquerie peut aller de la simple tromperie à de véritables manipulations. Le plus souvent, on achète de faux billets de spectacle, des produits contrefaits ou encore du matériel qui ne correspond pas à la commande.

Toutefois, on peut avoir à faire à une véritable manœuvre frauduleuse, avec parfois l’intervention d’un tiers. Dans ce cas l’arnaque est organisée, rodée et mise en place par un réseau de malfaiteurs. Rappelons que pour une escroquerie, la transaction est frauduleuse dès le début.

Voici un florilège d’arnaques en ligne, en tout genre, inventoriées par les services publiques :

  • Phishing. Cela consiste à récupérer vos données personnelles par la tromperie. Elles servent par la suite à réaliser des achats;
  • Fausse vente en ligne ou une fausse vente aux enchères;
  • Arnaque à la romance pour vous soutirer une somme d’argent;
  • Utilisation frauduleuse de la carte bancaire;
  • Envoi de mail ou SMS pour obtenir des coordonnées bancaires, etc.

Pourtant, les dépôts de plainte ou de main courante sont rares. En effet, vous pouvez déposer plainte contre l’auteur des faits même si vous ne connaissez pas son identité. D’ailleurs, cela ne change rien s’il se trouve à l’étranger. Savez-vous que vous disposez d’un délai de six ans pour déposer plainte ? Dans le doute, si vous ne connaissez pas vos droits, vous pouvez appeler “Info Escroqueries”. C’est un service public gratuit par téléphone que vous pouvez joindre au 0 805 805 817.

En définitive, seuls 16 % des victimes d’arnaques en ligne réussissent à obtenir une réparation totale ou partielle.

Une action collaborative pour complémenter les plateformes gouvernementales

C’est pour lutter contre ce fléau que deux citoyens français, Anthony Legros et Jean-Baptiste Boisseau, ont créé Signal-Arnaques.com. Il est vrai que des plateformes existent déjà pour remonter des informations aux autorités. Par exemple, on peut transmettre des signalements de contenus ou de comportements illicites sur Pharos ou Signal-Conso.

Signaler vos arnaques en ligne

 

Toutefois, Signal-Arnaques a pour vocation d’informer directement les internautes des arnaques en ligne existantes. Près d’un million d’internautes, consultent la plateforme chaque mois. Actuellement, elle recense pas moins de 450 000 arnaques ! Plus elles sont consultées, plus on pourra protéger de personnes.

Ce fonctionnement collaboratif incite les Français à signaler et à s’informer sur les arnaques en ligne. Plus concrètement, les internautes signalent les arnaques qu’ils rencontrent. Puis, les signalements sont ensuite relayés via les moteurs de recherche et les réseaux sociaux.

La plateforme est donc une base de données indispensable, car elle contient un maximum d’informations :

  • le type d’arnaque,
  • le pseudonyme utilisé par l’arnaqueur,
  • l’email et le numéro de téléphone liés à l’arnaque,
  • le site internet et la description de l’arnaque.

Ce cercle vertueux montre tous les jours son utilité. Signal-Arnaques offre d’autres outils pour aider les internautes qui ont été victimes d’arnaques en ligne. Un blog détaille ainsi le fonctionnement des arnaques les plus répandues et les moyens de les reconnaître pour mieux les éviter.

Un écosystème autour des arnaques en ligne

Après le lancement de Signal-Arnaques en 2014, Anthony Legros et Jean-Baptiste Boisseau, les dirigeants de HERETIC SAS, ont lancé d’autres projets. Ils ont ainsi créé la plateforme ScamDoc.com. Une application qui permet de mesurer les risques d’arnaque, notamment avant de faire un achat en ligne.

“ L’idée initiale était d’orienter nos outils sur la prévention d’une part et sur l’assistance communautaire d’autre part avec Signal-Arnaques.com ”, – Anthony Legros.

C’est pourquoi, la société vise aussi à apporter des solutions en aval des arnaques. Elle projette de développer des services pour les victimes : solutions de remboursement, aides juridiques, lettres types… En parallèle du développement de solutions, la société souhaite exporter son modèle dans d’autres pays, notamment aux États-Unis.

Guide des Pros 2021 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support (728×150)
Jurisprudences 2020 728×150
Inscription Ateliers juridiques 2021 – 2022 (728×150)