Aides au logement à Paris : Quels sont les dispositifs existants ?

aides au logement à paris

En ce qui concerne le logement, la capitale continue d’être un marché à part et obéissant à ses propres règles. Pour venir en soutien des ménages parisiens, diverses aides au logement, spécifiques à Paris, existent.

Aides au logement à Paris : une priorité pour la municipalité

 

Dans le 19ème numéro de sa publication « Le logement parisien en chiffres », l’ADIL de Paris revient sur l’application des différentes aides au logement à Paris en 2018. Des aides particulièrement utiles, quand on sait que le logement à Paris coûte bien plus cher qu’ailleurs. Récemment, la Fondation Abbé Pierre a d’ailleurs estimé à plus d’un million le nombre de mal-logés dans la région parisienne.

Consciente des difficultés rencontrées face au marché très spécifique que représente la capitale, la municipalité agit depuis quelques années.

Par exemple, le dispositif Paris Logement, s’adresse aux ménages aux revenus les plus modestes. L’une des conditions pour en bénéficier est de justifier des ressources inférieures à 1.210€.

Le montant de l’allocation varie en fonction de la situation du bénéficiaire. Ainsi, il sera de 84 € pour une personne seule. La somme peut aller jusqu’à 116 € pour les couples avec un enfant à charge. 5.763 ménages ont été attributaires des aides du dispositif Paris Logement en 2018.

aides au logement à paris

D’autres dispositifs viennent en aide aux personnes en situation de handicap ou de vulnérabilité. C’est le cas du dispositif Paris Logement PA-PH.

À contrario du dispositif Paris Logement prisé par les personnes isolées, le programme Paris Logement Familles s’adresse exclusivement aux familles avec enfants à charge. Pour en bénéficier, les ressources du foyer doivent être inférieures à 5.000€ ou 2.000€ selon le nombre d’enfants.

En 2018, 18 622 familles parisiennes ont bénéficié de l’aide. Comme on pouvait s’y attendre, ce sont dans les arrondissements les plus denses en logement sociaux qu’on retrouve en majorité les bénéficiaires.

aides au logement à paris

Des aides un peu plus spécifiques existent également. À l’image du programme Paris Logement Familles Monoparentales. Enfin, l’aide à l’amélioration de l’habitat soutient la réalisation de travaux d’amélioration.

Club MI Pro #1 728×150
Club MI Plus #1 GIF 728×150
Jurisprudences 2018

Le fonds de solidarité pour le logement

 

D’autres acteurs interviennent en faveur de l’aide au logement à Paris. Par exemple, le fonds de solidarité pour le logement facilite l’accès au logement ou à défaut le maintien au logement des Parisiens.

Deux catégories d’aides peuvent être définies, d’une part les aides dites directes, celles versées aux ménages, et de l’autre, les aides indirectes. Pour ce qui concerne le FSL Habitat accès ou maintien dans le logement, il s’agit d’une aide versée aux ménages.

En 2018, ce sont près de 3.936 dossiers qui ont été aidés pour un montant total de 8,8 millions d’euros.

aides au logement à paris

Une aide spécifique aux dépenses énergétiques existe aussi. Elles s’avèrent particulièrement utiles pour les ménages en situation d’impayés de facture d’énergie. L’aide peut aussi être versée directement au fournisseur d’énergie pour alléger la facture.

Mentionnons également les actions d’intermédiation locative qui peuvent être menés. Il s’agit d’une aide versée à un organisme. Son rôle ? Louer à un propriétaire pour une durée limitée. L’organisme doit prendre en charge le loyer, les charges et l’entretien courant. Depuis 2007, le dispositif a profité à près de 3000 ménages.

Le recours au prêt

 

Au-delà des aides et différentes subventions existants, le recours au prêt apparaît aussi comme une solution. En parallèle des dispositifs nationaux, le Prêt à Taux Zéro ou encore l’Eco-Prêt, une solution est spécifique à la capitale. Il s’agit du Prêt Paris Logement 0% (PPL 0%) mis en place depuis 2004. Il permet de financer un logement, neuf ou ancien, avec ou sans travaux.

Le PPL 0 % est un prêt sans intérêt de 24.200 € pour une personne seule ou 39.600 € pour les autres ménages.

Notons que la somme est remboursable sur 15 ans. Pour prétendre bénéficier du dispositif, il faut justifier d’au moins une année de résidence principale à Paris. Les propriétaires de leur logement sont, quant à eux, écartés du dispositif. En revanche, le dispositif est particulièrement utile pour les ménages disposant d’un apport faible.

Un autre type de prêt existe, à destination des locataires du parc social parisien. Ils peuvent recourir à ce prêt pour les aider à se loger dans un logement privé. L’attribution est conditionné à un plafond de ressources. Depuis son lancement en 2009, il y a eu près de 170 locataires bénéficiaires.

Solucop 2019 – 728×150