Bien-être dans les immeubles: les copropriétaires se sentent bien chez eux

Bien-être dans les immeubles: les copropriétaires se sentent bien chez eux

Les Français sont heureux dans leur immeuble. Ils s’expriment à l’occasion de la publication de l’Observatoire Plurience du Bien-Être dans les immeubles. Ainsi, 92% des copropriétaires se sentent bien dans leur logement. Des facteurs liés à la tranquillité, au voisinage et à la sécurité.

Bien-être dans les immeubles

L’observatoire Plurience du bien-être dans les immeubles, interroge la population française pour mieux connaître les attentes des occupants sur leur logement. Mais contrairement aux idées reçues, la plupart des citoyens français en appartement se sentent bien !

URMET 2020 – Bannière 1
Les Copros Vertes (CERQUAL)
Conciergerie digitale ProArchives

L’observatoire met en lumière plusieurs facteurs de bien-être dans les immeubles. Sans surprise, le calme et la tranquillité se hissent en première place pour plus de 37 % des répondants. Les bonnes relations de voisinage arrivent en seconde position (21 %). Ensuite, les copropriétaires évoquent la sécurité et l’absence de délinquance (9 %).
Aussi, pour un grand nombre d’habitants, vivre dans un immeuble est plus rassurant. On se sent moins isolé et peut-être protégé par le voisinage.

Pour ce qui est des facteurs liés à la conception de l’appartement, ils sont également importants. L’espace compte encore plus en période de confinement. On est d’autant plus sensible à son confort lorsque l’on est chez soi toute la journée. Il en est de même pour les parties communes de l’immeuble. L’entretien et la propreté de la copropriété compte peut-être davantage en période de crise sanitaire.

Toutefois, lorsque les Français se plaignent, c’est souvent à cause des voisins ! Les raisons sont multiples. Parfois, c’est parce qu’ils sont désagréables. Dans d’autres situations, ils sont bruyants et vecteurs de nuisances sonores. La vie en collectivité n’est pas toujours facile. D’autant que pour certains vient s’ajouter un sentiment d’insécurité.

Pour autant, la perception du bien-être dans les immeubles est largement partagée par les copropriétaires (92 %). La majorité des Français sont bien chez eux, et heureux au sein de leur immeuble.

Des axes d’amélioration pour le bien vivre en copropriété

Il est très important de se sentir à l’aise chez soi, d’autant plus en cette période de crise sanitaire, qui contraint la population à rester chez elle. Dans 23 % des cas, les habitants ont changé leur regard sur la vie dans leur immeuble.

De sorte, qu’ils ont pris conscience du rôle tenu par leur gestionnaire de copropriété. À 71 %, ils sont satisfaits de leur syndic. En cela, L’observatoire Plurience du bien-être dans les immeubles illustre la reconnaissance des copropriétaires quant à la qualité des prestations réalisées par leur gestionnaire.

On note trois principaux axes d’amélioration au bien-être dans les immeubles :

  • Les travaux : rénovation, robinetterie, fenêtre…
  • L’isolation,
  • Les bonnes relations avec les voisins, le voisinage en général.

Lorsque ces besoins sont rapidement pris en charge, cela améliore considérablement les relations avec le gestionnaire/syndic de copropriété. En témoigne le taux de mandats renouvelés encore cette année, qui s’élève à 95% chez Loiselet & Daigremont.

“ Chez Loiselet & Daigremont, nos collaborateurs sont présents, comme ils l’étaient hier et comme ils le seront demain, au service de nos clients. Ce qui illustre parfaitement notre slogan « Bien dans mon immeuble ». Un savoir-faire que nous valorisons depuis près de 70 ans.” – Philippe Loiselet, directeur général du groupe.


Enquête réalisée par réalisé avec Ipsos Observer en octobre 2020 auprès de 2000 personnes. Loiselet & Daigremont est à l’initiative de l’Observatoire Plurience du Bien-Être dans les Immeubles.


Guide des Pros 2020 (728×150)