Transition énergétique : GRDF au salon de la copropriété 2021

Lors du salon de la copropriété 2021, nous avons pu rencontrer plusieurs de nos abonnés et partenaires professionnels. Retrouvez l’interview d’Eric Laurent, chef de marché copropriété chez GRDF. Nous avons évoqué la transition énergétique en marche dans les copropriétés.

La transition énergétique va-t-elle permettre de réduire les charges de chauffage des copropriétés ?

GRDF est ravi d’être sur le Salon de la copropriété pour répondre à toutes les questions énergétiques des copropriétés. En effet, à l’heure actuelle, on parle des rénovations de chaufferies collectives et notamment des conversions du fioul vers le gaz. La rénovation d’une chaufferie fioul vers le gaz représente un gros impact environnemental. Puisque l’on va venir réduire les émissions de CO2. D’ailleurs, nous sommes en phase avec l’actualité de la transition énergétique puisqu’en ce moment, c’est la COP 26 !

GRDF 2021
Pro Archives Conciergerie digitale

Eric LAURENT - Chef de marché Copropriété chez GRDF - transition énergétique
Eric LAURENT – Chef de marché Copropriété chez GRDF

 

Mais, ce qui est avant tout recherché par les copropriétés, c’est une réduction des charges de chauffage. En cela, la transition énergétique encourage l’installation de chaudières très haute performance énergétique ou chaudières à condensation. De sorte que les gains peuvent atteindre 20 à 30% compte tenu de l’âge des chaudières.

Aussi, nous apportons cet accompagnement aux copropriétés. D’ailleurs, on commence déjà à avoir une forte proportion de questions sur la rénovation des chaudières individuelles. Ce sujet est de plus en plus fréquent.

La rénovation des chaudières individuelles

En effet, dans les copropriétés, une chaudière sur deux se trouve dans la configuration suivante. Elle est raccordée à un conduit collectif sur lequel on est à mi-chemin entre une prise de décision individuelle pour la chaudière et collective pour la rénovation du conduit.

Aussi, avec les équipes de GRDF, nous présentons les solutions techniques en expliquant tout l’intérêt de rénover ses chaudières individuelles. Bien sûr, toujours en phase avec cette volonté de transition énergétique.

Enfin, sur le stand de GRDF, nous informons sur la troisième révolution gazière : le gaz vert. C’est le fait que le gaz est de plus en plus produit en France. Ce gaz vert est renouvelable. Il est produit à partir de déchets agricoles, mais également de déchets alimentaires, de restauration. Cette tendance qui participe à la transition énergétique va venir verdir le réseau de gaz dans les années à venir.

On parle de 30 % en 2030 et jusqu’à 100 % de gaz vert dans les réseaux de gaz alimenté et géré par GRDF à horizon 2050.

Est-ce que les copropriétaires qui viennent vous voir ont des questions ou attentes particulières ?

On parle beaucoup de rénovation globale, de transition énergétique, mais les copropriétaires ont surtout des questions concrètes sur les remplacements de chaudière. Comment on fait pour raccorder une nouvelle copropriété au réseau gaz lorsqu’elle n’y était pas ? On est vraiment sur des sujets pratiques d’amélioration énergétique, plutôt des systèmes.

Chez GRDF, on croit à la rénovation énergétique globale. On est plutôt force de proposition sur ce qu’on appelle la rénovation énergétique globale par étapes. C’est-à-dire que toutes les copropriétés ne peuvent pas faire ce choix du jour au lendemain. De même, pour certaines le processus peut s’avérer un peu plus long. La décision de se lancer l’intégralité des travaux de rénovation représente un enjeu de taille pour les copropriétés.

Aussi, ce qui est important, c’est de prévoir un planning de travaux sûr et de s’y tenir pour pouvoir atteindre cette rénovation performante. On va alors procéder par étapes dans un délai donné. C’est en tout cas ce que l’on préconise chez GRDF. Bien sûr, quand la rénovation globale est possible tout de suite, autant la faire !

De notre côté, on rencontre certaines copropriétés qui sont encore chauffées au fioul, pour lesquelles les étiquettes énergétiques ne sont vraiment pas bonnes. Nul doute, qu’elles risquent de rencontrer des difficultés, dans les mois à venir, pour mettre en location des logements considérés comme “passoires énergétiques”.

À un premier niveau, on pourrait envisager de rénover sa chaufferie et/ou de passer au gaz. Ainsi, Rapidement, il est possible d’améliorer son étiquette énergétique et profiter d’un meilleur confort. À terme, on peut prévoir les travaux d’isolation, de ventilation, remplacement de fenêtres, etc.

Pour en savoir plus : https://www.grdf.fr/entreprises/activite/syndics-coproprietes

Guide des Pros 2021 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support (728×150)
Jurisprudences 2020 728×150
Inscription Ateliers juridiques 2021 – 2022 (728×150)
Inscription NL MI 728×150