Aller au contenu

Crédit

Taux d’usure : réactualisation mensuelle dès le 1er février 2023

révision mensuelle des taux d'usure

Bruno le Maire procédera jusqu’au 1er juillet 2023 à la publication mensuelle des taux d’usure. C’est une excellente nouvelle ! Car, l’actualisation trimestrielle conduisait à restreindre l’accès au crédit des emprunteurs les plus vulnérables. Cette mensualisation est donc temporaire pendant la phase de remontée des taux de marché. Il s’agit d’une solution équilibrée qui permet de maintenir la formule de calcul protectrice des taux d’usure.

Révision mensuelle des taux d'usure

Une publication mensuelle des taux d’usure

La Banque de France a annoncé la mise à jour mensuelle, et non plus trimestrielle, du taux d’usure. Cette démarche, combinée à la stabilisation des coûts de refinancement des banques, devrait améliorer la situation d’un marché du crédit qui présentait des dysfonctionnements importants.

Depuis juin 2022, les retards d’ajustement des taux d’usure ont contraint de nombreuses banques à réduire considérablement leur production de crédit immobilier. Comme en témoigne la baisse de 43% indiquée par Crédit Logement pour le 4ème trimestre 2022.

“ Dès juin dernier, nous alertions sur la proportion anormalement élevée de candidats emprunteurs se voyant refuser un financement pour dépassement du taux d’usure.” -Olivier Lendrevie, président de CAFPI.

Cette mesure de la révision mensuelle devrait entrer en vigueur dès le 1er février 2023. Toutefois, elle est temporaire puisqu’elle s’appliquera jusqu’au 1er juillet. Ce qui permettra de procéder à une révision mensuelle six mois d’affilée. Notons qu’elle concernera l’ensemble des catégories de taux d’usure notamment les crédits immobiliers, à la consommation et les crédits aux collectivités territoriales et aux associations.

Enfin, la formule de calcul reste inchangée, établie sur les taux de crédit moyens observés sur les trois mois précédents. Ainsi, cette solution équilibrée devrait maintenir la formule de calcul protectrice des taux d’usure. En effet, elle permettra de lisser dans le temps leur évolution en fonction de celle des taux de marché constatés.

“Je mise sur un taux d’usure de 3,75 % dès le 1 er février.” – Olivier Lendrevie.

3 avantages significatifs pour les futurs emprunteurs

L’actualisation mensuelle des taux d’usure a donc trois avantages significatifs pour les futurs emprunteurs :

  • Les banques vont pouvoir tarifer le crédit à son juste prix. Ainsi, elles vont recommencer à prêter ou prêter plus. Comme le souligne Cécile Roquelaure, directrice des études Empruntis, il vaut mieux un crédit un peu plus cher, mais un crédit !
  • L’accès au crédit va se normaliser par palier mensuel. Ce qui permettra une remise en route progressive du marché.
  • Le goulot d’étranglement qui se dessinait pour l’été sera évité. Ainsi, nous pouvons espérer limiter l’allongement des durées des crédits immobiliers.

La décision prise par la Banque de France est d’abord une victoire pour les Français dont les projets de vie étaient arbitrairement gelés. Mais, elle est aussi celle des courtiers en crédit. En effet, ces derniers ont alerté pendant plus de neuf mois sur l’arrêt des financements par les banques.

Le ministère de l’Économie et des Finances et la Banque de France continueront de suivre dans les prochains mois l’évolution de l’accès au crédit avec la plus grande attention.

“ L’accès au crédit est au cœur de notre pacte social en ce qu’il permet l’accès à la propriété. Cette révision permettra de lisser dans le temps l’évolution des taux d’usure, afin qu’ils assurent leur fonction protectrice en correspondant à l’état à date du marché.” – Bruno le Maire ministre de l’Economie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique.

Étiquettes:
nv-author-image

Isabelle DAHAN

Rédactrice en chef de Monimmeuble.com. Isabelle DAHAN est consultante dans les domaines de l'Internet et du Marketing immobilier depuis 10 ans. Elle est membre de l’AJIBAT www.ajibat.com, l’association des journalistes de l'habitat et de la ville. Elle a créé le site www.monimmeuble.com en avril 2000.

Laisser un commentaire