Rénover son logement malgré la crise du Covid-19

Rénover son logement malgré la crise du Covid-19

En cette période de crise sanitaire, la maison est plus que jamais un refuge pour les Français où l’on aime se sentir comme dans un cocon. Aussi, plus d’un tiers des Français prévoit de rénover son logement avant la fin de l’année. Toutefois, la question financière demeure…

Les Copros Vertes (FNAIM)
URMET 2020 – Bannière 1
Les Copros Vertes (CERQUAL)
Conciergerie digitale ProArchives

Les Français : ces rois de la bricole !

Quels projets souhaitent-ils mener dans leur foyer ? Qu’est ce qui peut les freiner ? À combien s’élève leur budget ? L’acteur en crédit à la consommation, Cofidis, publie les résultats de son enquête : “Les Français et la rénovation de leur logement”. Cette étude est réalisée en collaboration avec l’institut CSA Research. Alors, malgré la crise sanitaire et économique qui s’ensuit : comment rénover son logement ?

entreprendre-travaux-rénover-son-logement

« Malgré la crise économique qui s’amorce, les Français maintiennent leurs envies de réaliser des travaux de rénovation ». – Mathieu Escarpit, Directeur Marketing de Cofidis.

Cette étude révèle que 54 % des Français, c’est-à-dire près de 30 millions de personnes, prévoient de rénover son logement prochainement. C’est notamment les 25/34 ans (68 %) et les Catégories Socio-professionnelles les plus favorisées (CSP+)(65 %) qui semblent le plus concernés. D’ailleurs, en France, et d’ici la fin de l’année 2020, c’est le deuxième projet le plus populaire après « partir en voyage ».

Rénover son logement pour faire place au confort

Ne serait-ce pas l’effet escompté du confinement ? Depuis quelque temps, les familles souhaitent de plus en plus rénover leur logement. On peut dire que les consommateurs sont adeptes des projets de rénovation. En effet, 73 % d’entre eux en ont déjà effectué au moins une fois. De plus, les deux tiers des travaux effectués remontent à moins de deux ans. De même, on observe que les plus gros «rénovateurs» sont les propriétaires (86 %). Ces derniers sont suivis de près par les retraités (78 %).

confort de vie

À noter que, 48 % d’entre eux envisagent des travaux de décoration des pièces de vie (murs, sols, etc). Cela est encore plus vrai pour les locataires (64 %) et les personnes résidant en appartement (57 %). Par ailleurs, 32 % planifient la remise en l’état d’une cuisine ou d’une salle de bain, en particulier les Franciliens (41 %).

Réduire le budget

Alors qui dit « travaux », dit forcément « budget » pour 55 % des personnes interrogées. En effet, rénover son logement coûte cher. C’est pourquoi, les Français prévoient un budget moyen de 9 550 euros.

Bien évidemment, cette enveloppe varie en fonction des revenus et de l’âge des intéressés. D’ailleurs, ce budget s’échelonne de 1 000 euros pour les 18-24 ans, à 5 000 euros pour les CSP- et 10 000 euros ou plus pour les retraités et les CSP+.

Pourtant, suite à cette crise économique inédite, nombreux sont ceux qui doivent y renoncer. À savoir que près d’un tiers des sondés mentionnent le manque de trésorerie comme frein principal. En effet, la somme manquante est le plus souvent significative. Puisqu’il faudrait en moyenne 14 400 euros de plus aux ménages afin de financer leurs travaux.

manque-financement-travaux-rénovation-cofidis

Ceux qui souhaitent se lancer comptent avant tout sur leurs économies (1 sondé sur 2). Ou bien, ils font appel au budget familial, particulièrement les familles modestes. Aussi, le recours au crédit à la consommation concerne 17 % des projets. Il est sollicité par les jeunes, qui sont plus d’un quart à le choisir pour se financer.

Pour financer leurs travaux de rénovation, les Français misent principalement sur le budget économisé à cet effet (50 %), notamment les 50/64 ans (54 %).

Dans une moindre mesure, seuls 9 % des Français déclarent faire appel aux aides financières mises en place par l’État. On remarque dès lors que ces dispositifs « verts » sont plutôt méconnus.

Les Français et la rénovation énergétique

Plus surprenant, moins de 10 % des Français font appel aux aides et crédits d’impôts prévus par l’État. Alors qu’ils sont 35 % à déclarer bien connaître leurs droits quant aux travaux de rénovation énergétique.

De plus, la rénovation énergétique ne passe qu’au second plan. En effet, seul un Français sur 4 (26 %) prévoit de rénover son logement sur le volet énergétique ou l’isolation thermique. On constate que ce sont principalement les habitants des petites et moyennes villes (35 %) et les propriétaires (29 %) qui envisagent ce type de projet.

Enfin, seuls 24% des Français envisagent des travaux afin de réduire leur facture énergétique, notamment les personnes résidant dans une maison (28%).

D’après la consultation citoyenne « Inventer le monde d’après », cette faible part de projet de travaux de rénovation énergétique n’est pas liée à un désintérêt pour les enjeux environnementaux. Elle s’explique plutôt par le coût induit trop élevé et l’incapacité des Français à financer de tels travaux.

À savoir que parmi les travaux de rénovation énergétique, l’isolation est le chantier plébiscité des Français. Aussi, 38 % choisissent d’abord de rénover leur logement en y améliorant l’isolation.

Le “DIY” pour économiser et rénover son logement

Des palettes, un marteau, des vis, de la peinture, et beaucoup d’imagination… Pour optimiser leur budget, les familles mettent en place leurs astuces ! On constate que 6 Français sur 10 réalisent leurs travaux eux-mêmes. Alors, qui s’y colle ?

Sur les 14 % de Français qui font tout eux-mêmes ou avec leur entourage, 58 % sont des femmes et 49 % des locataires. D’autres préfèrent confier leur projet plus complexe aux professionnels. C’est notamment le cas des 35 ans et plus (77 %), les propriétaires (71 %) et ceux qui habitent une maison (69 %). Finalement, seul 1 sur 6 (17 %) délèguent leur projet complètement, en majorité les résidents d’appartement (53 %), les inactifs (49 %) et les retraités (33 %).

DIY-solution-rénovation-logement

Quand ils s’attaquent à la tâche, les bricoleurs français guettent tous les bons plans afin de réduire leur facture. En effet, 72 % louent leurs outils et leur matériel auprès d’une grande enseigne, 66 % achètent à prix discount. De plus 58 % des sondés optent pour la location entre particuliers (deux tiers chez les moins de 35 ans, les CSP- et les Franciliens).

Parmi les bons plans des Français, on compte l’achat de produits du bâtiment et de la construction depuis des ventes privées pour 57 % des Français. On remarque que les 35/49 ans et CSP- (67 % pour ces deux catégories) se tournent plus souvent vers cette solution.

Guide des Pros 2020 (728×150)