Rénovation énergétique : zoom sur l’enquête d’UFC Que-Choisir

Rénovation énergétique : zoom sur l’enquête d’UFC Que-Choisir

L’association UFC-Que Choisir a mené une enquête sur la rénovation énergétique auprès de ses abonnés. Les 2 893 participants ont répondu à un questionnaire envoyé par mail. Plus de 86 % d’entre eux sont propriétaires de maisons individuelles. Les travaux effectués avaient ainsi pour but d’améliorer leur confort tout en réduisant leur facture de chauffage. Ce constat montre alors qu’écologie, économie et confort vont très bien ensemble.

Inscription NL MI 728×150

Profil des répondants à l’enquête

Les participants à l’enquête habitent des maisons individuelles construites avant 1975. Cette période correspond à l’inexistence des techniques d’isolation. Elles étaient encore à leur balbutiement pour les biens immobiliers construits entre 1975 et 2000.

En moyenne, la surface chauffée est de 120 m2. Si 38 % des répondants se chauffent au gaz, 26 % utilisent des appareils électriques. Seuls 14 % optent pour le fioul et 13 % pour le bois, bûches et granulés confondus. Néanmoins, 53 % des participants continuent d’utiliser un chauffage d’appoint pour faire face au grand froid. Ces constats les ont incités à se pencher sur les travaux de rénovation énergétique et leurs avantages.

L’enquête de UFC-Que Choisir révèle que 2 200 ménages ont choisi d’effectuer des travaux de rénovation énergétique. Les autres y ont renoncé, notamment par manque de moyen et par crainte de malversations.

Le choix des travaux de rénovation énergétique

25 % des ménages ayant réalisé une rénovation ont demandé un diagnostic de performance énergétique (DPE). 19 % ont également opté pour un audit énergétique.

Les participants à l’enquête ont privilégié une rénovation énergétique partielle. Ils ont priorisé les interventions d’un professionnel RGE (Reconnu garant de l’environnement). Néanmoins, 20 % d’entre eux sont victimes de malfaçons. Ces dernières concernent les portes raclant le sol et les fenêtres qui laissent entrer le froid. Quant à l’isolation, elle est inefficace et la déperdition de chaleur est même plus importante. Plusieurs propriétaires se sont aussi plaints de leurs systèmes de chauffage. 4 % ont même dû payer des surcoûts.

Constatation des résultats

Les travaux de rénovation énergétique ont permis aux ménages d’atteindre leur objectif. 86 % d’entre eux profitent d’un meilleur confort dans leur logement. En revanche, 14 % se déclarent insatisfaits.

rénovation énergétique - taux de satisfaction

 

Quant à la facture de chauffage, seuls 62 % l’ont constaté par rapport au coût de l’investissement. Ce dernier est de 16 000 € en moyenne pour une rénovation énergétique partielle. Quant à la rénovation globale, elle coûte 35 000 € en moyenne.

Les contraintes techniques des logements expliquent la divergence des perceptions concernant la rénovation énergétique. Certains participants ont investi 50 000 € et sont totalement satisfaits. D’autres ont dépensé la même somme et sont mécontents. Seuls 27 ménages ont d’ailleurs atteint le niveau de basse consommation sur les 2 200 foyers.

Guide des Pros 2021 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support (728×150)
Chaîne Youtube (728×150)
Jurisprudences 2020 728×150