Aller au contenu

Rénovation

Rénovation énergétique, une obligation : qu’en pensent les Français ?

rénovation énergétique

Dans le cadre de la loi Climat, la rénovation énergétique deviendra obligatoire pour les propriétaires dès l’été prochain. Dans ce contexte, OpinionWay a effectué une étude sur « Les Français et la rénovation énergétique » pour le compte de Heero. Le but est ainsi d’analyser l’avis des Français et le comportement des propriétaires face aux obligations de rénover les logements. L’enquête est notamment réalisée à l’approche du premier tour des élections législatives 2022.

Un manque d’information concernant les obligations de rénovation énergétique des logements

54 % des Français seraient mal informés sur les mesures de rénovation énergétique des bâtiments/logements (loi Climat du 22/8/2021). Cependant, les propriétaires déclarent avoir un peu plus d’informations par rapport aux locataires. Néanmoins, 53 % d’entre eux affirment mal connaître les dispositions prévues par la loi (contre 56 % des locataires).

Plus de la moitié des Français sont mal informés des obligations de rénovation énergétique des logements

Les obligations de rénover les logements vont entrer en vigueur dès l’été 2022. Elles seront appliquées pour la première fois aux propriétaires d’un bien en investissement locatif. Alors que l’échéance est proche, les propriétaires concernés en première ligne considèrent être bien informés. Leur part est de 58 %, soit un écart de +12 points par rapport à la moyenne.

Les jeunes davantage sensibilisés aux problématiques climatiques

Plus intéressés par les problématiques climatiques, les jeunes semblent également mieux informés que les autres classes d’âge :

  • 62 % des 18 à 24 ans ;
  • 52 % des 25 à 34 ans ;
  • 40 % des 50 à 64 ans.

Des disparités régionales sont également constatées. En effet, les habitants les plus informés sont ceux de Bourgogne-Franche-Comté (51 %). Ils sont suivis par ceux de la Bretagne et de la PACA (48 % pour chaque région), et ceux de l’Île-de-France et des Hauts-de-France (47 % pour chaque région).

Selon Pierre Leroy, co-fondateur de Heero, le gouvernement devrait mener une importante campagne d’information concernant les obligations de rénovation énergétique. En même temps, il devrait sensibiliser les Français à l’intérêt de rénover leur logement et leur faire connaître les aides disponibles.

“ L’étape de financement est le plus souvent celle qui freine la prise de décision des travaux de rénovation énergétique. C’est dans cette optique que nous avons créé Heero pour apporter une expérience du financement complète, avec un ensemble de solutions. Heero, c’est aussi la volonté d’amplifier les relations entre les différentes parties prenantes des travaux et de donner accès à l’information pour inciter à passer l’action.” – Pierre Leroy, co-fondateur de Heero.




Application de mesures fortes pour favoriser la réalisation des travaux de rénovation énergétique

Face aux enjeux climatiques actuels, les Français semblent unanimes sur les obligations à imposer aux propriétaires pour massifier la rénovation énergétique. Ainsi, 90 % des répondants approuveraient le principe d’encadrement des loyers des « passoires énergétiques ».

favoriser la réalisation des travaux de rénovation énergétique

Les Français unanimes pour agir face aux passoires énergétiques

 

87 % souhaitent prioritairement vendre ces logements aux acquéreurs prêts à engager des travaux de rénovation énergétique. 84 % pensent que la réalisation des travaux dans les logements loués devrait être obligatoire, à la charge des propriétaires.

De ces résultats ressort un consensus sur l’importance d’instaurer des obligations ou de fortes incitations afin de rénover le parc immobilier résidentiel. Néanmoins, de grandes disparités sont observées selon les régions, les classes d’âge et le statut des Français.

Il n’est pas étonnant de noter une certaine différence entre les propriétaires et les locataires. En effet, les locataires seraient plus favorables au fait d’encadrer les loyers. Ils sont 92 % de cet avis, contre 89 % des propriétaires. Par ailleurs, ils sont 86 % à approuver l’obligation de rénovation énergétique des logements loués, contre 82 % des propriétaires.

Même les investisseurs locatifs, plus réticents à la mise en place des mesures réduisant leur rendement, demeurent favorables à l’encadrement des loyers. Ils sont 75 % à l’approuver et 83 % à favorables à l’obligation de rénovation.

La nécessité de renforcer le plan des incitations financières et des actions d’accompagnement

Afin d’encourager les propriétaires à mener des projets de rénovation énergétique, les Français considèrent les mesures d’aides comme prioritaires, que ce soit :

  • des mesures d’aides financières (59 %) ;
  • des mesures d’économie d’impôt (56 %) ;
  • un meilleur accompagnement (43 %) ;
  • un assouplissement des règles administratives encadrant la rénovation (39 %).
Les actions pour la rénovation énergétique

Aller plus loin sur le plan des incitations financières et des actions d’accompagnement

 

Les propriétaires espèrent notamment une hausse des aides financières (61 %) et des économies d’impôt (61 %). Les investisseurs, quant à eux, privilégient l’augmentation des économies d’impôt (60 %), contre 57 % pour les aides financières.

Mal informés sur les obligations de rénovation énergétique, les moins de 24 ans s’intéressent moins aux aides financières (41 %). De même, ils sont moins sensibles à l’accompagnement dans la rénovation (31 %, contre 51 % chez les 50 à 64 ans).

Globalement, 43 % des Français voudraient un accompagnement durant la réalisation des travaux. 35 % affirment l’importance de la mise en relation avec des professionnels compétents. 34 % souhaiteraient, d’ailleurs, être bien informés sur les avantages de rénover énergétiquement les logements.

“ Encore trop peu de Français connaissent les mesures leur permettant de réduire leur budget travaux de rénovation énergétique. Et, lorsqu’ils en ont connaissance, le plus souvent ils prennent conscience de l’ampleur des démarches administratives.” – Romain Villain, directeur marketing et des études de Heero.

À cet effet, Heero propose une estimation des aides et primes en 3 minutes avec un seul point d’entrée pour l’obtention des certificats d’économie d’énergie et MaPrimeRénov’. Cette offre est complétée par un accompagnement pour le financement du reste-à-charge.

Les principales motivations des propriétaires à effectuer des travaux d’amélioration énergétique

Les principales raisons incitant les propriétaires à réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leurs logements sont :

  • la réalisation des économies d’énergie (79 %) ;
  • le gain de confort (66 %) ;
  • l’action pour le climat (35 %).
travaux d'amélioration énergétique

Les principales motivations à réaliser des travaux d’amélioration énergétique

 

En effet, la motivation de la plupart des propriétaires de plus de 50 ans (85 %) serait l’allégement de leur facture d’énergie. En revanche, les 25 à 34 ans (43 %) sont plus motivés par la baisse de l’impact des logements sur le climat. De même, les catégories socio-professionnelles supérieures sont plus sensibles à la question environnementale (41 %).

Conserver sa capacité à louer son logement

Cependant, les propriétaires se rendent également compte de l’intérêt de rénover leur bien. Grâce aux travaux de rénovation énergétique, plus de 1 propriétaire sur 5 pense pouvoir réaliser une plus-value à la revente. 13 % visent à préserver une capacité de louer leur logement.

Les jeunes propriétaires ayant acheté à des prix élevés souhaiteraient davantage optimiser la valeur de leur bien (30 % des 18 à 24 ans, contre 33 % des 24 à 35 %). En revanche, les investisseurs locatifs sont plus motivés par la possibilité de conserver une capacité de louer (32 %).

Réaliser une plus-value à la revente

À l’échelle régionale, l’une des motivations majeures des Franciliens serait la réalisation d’une plus-value à la revente (31 %, soit +9 points par rapport à la moyenne). Ensuite, ils seraient motivés par la possibilité de mettre leur bien en location (18 %, soit +5 points face à la moyenne). Par ailleurs, ils accordent de l’importance à l’aspect climatique (44 %, soit +9 points en comparaison à la moyenne).

“ Ce sondage révèle que les Français ont conscience de la nécessité de rénover énergétiquement les logements les plus énergivores. Y compris les propriétaires, qui, pour répondre à ces obligations, ont besoin davantage d’informations, d’aides financières et d’accompagnement. À notre modeste échelle, nous souhaitons les aider à reprendre le pouvoir sur leur logement. Pour autant, cela ne sera possible qu’avec une vraie politique incitative à la rénovation des logements.” – Pierre Leroy.

nv-author-image

Isabelle DAHAN

Rédactrice en chef de Monimmeuble.com. Isabelle DAHAN est consultante dans les domaines de l'Internet et du Marketing immobilier depuis 10 ans. Elle est membre fondatrice de la Fédération Française de l'Immobilier sur Internet (F.F.2.I.) www.ff2i.org et membre de l’AJIBAT www.ajibat.com, l’association des journalistes de l'habitat et de la ville. Elle a créé le site www.monimmeuble.com en avril 2000.

Laisser un commentaire