Rénovation énergétique en copropriété : Une réduction de 30% de la consommation de chauffage

consommation de chauffage

Une copropriété orléanaise enregistre une chute de 30% de sa consommation de chauffage en 3 ans. Un résultat obtenu grâce à la démarche de performance énergétique engagée par la copropriété et valorisée par l’installation de compteurs individuels de chauffage.

Une baisse drastique de la consommation de chauffage

 

La résidence Vauquois, située rue du Faubourg Saint-Jean à Orléans, fait état d’une baisse drastique de sa consommation de chauffage. En effet, entre 2015 et 2018, la facture annuelle globale a diminué de 30%.

Pour ce remettre dans le contexte, en 2016, la facture de chauffage s’élève en moyenne à 900 euros par appartement. Un coût majeur pour les copropriétaires de la résidence Vauquois (103 logements) qui sensibles à cet enjeu, se sont engagés dans une démarche de performance énergétique, accompagnés par le cabinet de syndic Durand-Montouché.

Depuis 2015, l’ensemble immobilier du Vauquois a enregistré une baisse de 30% de sa consommation de chauffage. 27% entre 2015 et 2016, puis 3,2% entre l’hiver 2016 et 2017.

Franck Thomas, gestionnaire chez Durand-Montouché.

En premier lieu, cette diminution s’explique par une prise de conscience individuelle suivie par des travaux énergétiques menés en parallèle.

« Chaque fois que quelqu’un remplace une fenêtre, c’est un gain pour lui, mais aussi pour l’ensemble de l’immeuble », précise celui qui a fait voter l’isolation thermique de l’ensemble de la résidence pour septembre 2019.

Une démarche globale de rénovation énergétique et de préservation des ressources naturelles est ainsi entreprise. Le programme de travaux comprend :

  • l’adoption de compteurs d’eau intelligents avec télérelève qui ont permis de détecter et de traiter de nombreuses fuites,
  • l’installation de robinets thermostatiques,
  • la commande groupée de nouvelles fenêtres pour bénéficier d’un tarif dégressif,
  • l’isolation des planchers,
  • la sensibilisation autour des ampoules LED

De cette façon, le syndic encourage les copropriétaires à adopter des solutions durables et respectueuses des ressources naturelles.

Parmi ces solutions figure une mesure phare votée par les copropriétaires : l’installation, dès 2016, de compteurs individuels de chauffage par l’entreprise ista, leader du pilotage et de l’individualisation des consommations d’eau et d’énergie en habitat collectif.

Club MI Pro #1 728×150
Club MI Plus #1 GIF 728×150
Jurisprudences 2018

Des frais de chauffage individualisés : une facture maîtrisée

 

Lorsqu’il est collectif, le chauffage fait partie de l’ensemble des charges immobilières sur lesquelles l’occupant n’est pas vraiment encouragé à agir.

Stéphane Berlioz-Latour, Directeur Commercial & Marketing d’ista.

À partir du moment où l’on installe des compteurs individuels de chauffage, on observe chez les habitants une propension à mieux surveiller et donc à maîtriser leur consommation. Les habitants sont responsabilisés.

Ainsi, selon une étude de l’Ademe de 2019 portant sur 4000 logements, l’individualisation de frais de chauffage fait gagner 15% d’économies en moyenne et jusqu’à 25% dans certains cas.

Concrètement, cela signifie une économie directe de 120 euros nets sur la facture annuelle d’un appartement de 67m2 (surface moyenne d’un appartement en France).

Une différence qui incite les habitants à agir et à adopter les bons éco-gestes. Comme par exemple, ne pas aérer plus de 10 minutes, préférer les douches aux bains, ne pas surchauffer les pièces, entretenir régulièrement la robinetterie, etc.

Ramenée au niveau du bâtiment tout entier, la somme de ces comportements vertueux engendre rapidement une baisse des émissions de gaz à effet de serre.

Lorsque l’ensemble du parc immobilier collectif français sera équipé de compteurs de chauffage individuels, nous économiserons 2 millions de tonnes de CO2, soit l’équivalent des rejets de 1 million de véhicules.

Stéphane Berlioz-Latour.

Salon RENT 2019 Code promo -30%
Solucop 2019 – 728×150