Privilégier le bien-être à la maison : un besoin impérieux pendant la crise sanitaire

Privilégier le bien-être à la maison : un besoin impérieux pendant la crise sanitaire

La crise sanitaire nous pousse à revoir nos priorités. Beaucoup d’entre nous se consacrent au bien-être à la maison. Pour cela, ils effectuent des aménagements intérieurs. Les Français ont un besoin accru de “cocooning”. Ils veulent se créer un nid douillet, agréable et confortable. D’où le concept de “nesting”… Cofidis propose un état des lieux. Nouvelle tendance ou changement de mode de vie ?

Des aménagements pour assurer le bien-être à la maison

La pandémie nous oblige à rester chez nous par mesure de sécurité. Le respect des horaires de couvre-feu s’impose à nous comme une nouvelle contrainte. On doit se dépêcher pour rentrer à temps à la maison. De toute évidence, on passe beaucoup plus de temps à son domicile.

Inscription NL MI 728×150
Bien-être à la maison - travaux d'aménagements
Source : Cofidis

 

Alors, comment ne pas tourner en rond, que faire pour s’occuper et éviter l’ennui qui nous guette ? Il semble que la majorité des Français (57 %) ont fait le choix de visionner des séries et des films pendant leur temps libre. D’autres se sont mis à la cuisine (43 %). Enfin, certains en profitent pour faire du rangement ou se mettent à la lecture (39 %).

Toutefois, ce qui nous intéresse surtout dans ce sondage Cofidis, c’est le besoin accru de se sentir dans un environnement accueillant et confortable. Aussi, les Français investissent dans l’aménagement de leur domicile. Ils souhaitent améliorer leur bien-être à la maison et rêvent d’un espace cocooning pour un maximum de confort. C’est pourquoi, ils sont 48 % à avoir déjà effectué les travaux nécessaires. Toutefois, presque 20 % n’ont pas encore commencé les travaux et envisagent de les réaliser dans un futur proche.

Cette tendance est prononcée chez ceux qui sont en télétravail (61 %) mais surtout chez les propriétaires (56 %). Certes, ces travaux concernent essentiellement le changement de décor ou d’atmosphère. En effet, pour assurer le bien-être à la maison, les Français achètent des articles de décoration à installer dans les pièces de vie. L’achat de plus grosses pièces comme le mobilier arrive en seconde position. Il en est de même, pour les plus gros travaux qui consistent en la réfection de la salle de bain ou de la cuisine. Bien que ces travaux figurent comme prioritaires…

Les options de financement du projet d’aménagement

Les Français ont dépensé 4 772 € en moyenne pour effectuer les travaux de rénovation dans leur logement. Toutefois, près d’un tiers ont déboursé plus de 3 000 €. Ce budget consacré au bien-être à la maison est révélateur de la crise sanitaire. Cependant, bon nombre de Français ont également pu améliorer leur confort domestique avec de petits budgets. Certains ont seulement consacré entre 500 et 1 300 €.

les solutions de financement
Source : Cofidis

 

Quels sont les moyens de financement dont disposent les Français pour concrétiser leur projet ? Les situations et les ressources de chacun font que nous disposons de ressources variées. Certains utilisent l’argent destiné aux dépenses courantes. D’autres ont économisé pour régler les travaux d’aménagement ou encore ont dû puiser dans leur épargne. Pourtant, il reste encore une solution que 8 % des Français sont allés souscrire : le crédit à la consommation. Cette dernière alternative a surtout séduit les jeunes adultes de 25 à 34 ans en raison de son accessibilité. Elle a également dépanné ceux qui avaient effectué des travaux de plus de 10 000 €.

Prioriser le bien-être à la maison et obtenir d’excellents résultats

Le changement de décoration a porté ses fruits puisque plus de 28 % des Français se sentent plus à l’aise chez eux. Ce sentiment de bien-être à la maison se rapporte aux travaux d’aménagement menés pendant la période de confinement et de couvre-feu.

Note de satisfaction de son logement
Source : Cofidis

 

Ainsi, plus de la moitié de ceux qui ont réalisé des travaux chez eux donnent une note de satisfaction entre 9 et 10 à leur nouvel intérieur. Ce niveau de satisfaction concerne principalement les jeunes de 18 à 24 ans, ainsi que les ménages avec enfants et les habitants d’Île-de-France.

Toutefois, on peut regretter que tout le monde n’est pas encore pu profiter de cette tendance du “nesting”. Car environ un Français sur dix et parmi eux, 17 % des locataires se plaignent de l’état de leur logement. Pour eux, le confinement est plutôt une source d’usure et de dégradation supplémentaire de leur intérieur. Alors, qu’ils n’ont pas forcément les moyens pour y remédier…


Sur la demande de Cofidis, le CSA Research a procédé à une enquête auprès de 1 006 Français de plus de 18 ans. Ces derniers ont répondu à des questionnaires entre le 14 et 19 octobre 2020. L’étude se base sur la méthode des quotas. Elle tient compte de l’âge, du sexe, de la taille de l’agglomération, de la région, et de la profession du répondant.


Guide des Pros 2021 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support (728×150)
Chaîne Youtube (728×150)
Jurisprudences 2020 728×150