Prêt immobilier : Une véritable source de stress pour les Français

Prêt immobilier : Une véritable source de stress pour les Français
www.pretto.fr

Selon un sondage Opinion Way* pour Pretto, alors que les français sont de plus en plus nombreux à se tourner vers l’emprunt immobilier, il semblerait qu’il apparaisse comme une véritable épreuve. Quelles sont les raisons de cette perception ? Quels sont les points douloureux pour les particuliers ?

L’année 2017 pourrait bien devenir le nouveau record de production de crédits immobiliers, dépassant 2016 et ses 250 milliards d’euros prêtés par les banques françaises. Fidèles à leur attachement à la pierre, les français sont donc de plus en plus nombreux à se tourner vers l’emprunt immobilier, attirés par des taux qui demeurent historiquement bas. Seulement, il semblerait que le prêt immobilier apparaisse comme une véritable épreuve, qu’ils aient déjà ou non souscrit à un crédit immobilier.

65% des Français estiment que les différentes démarches nécessaires à la souscription d’un prêt immobilier sont compliquées

Près d’un Français sur cinq (17%) considère même qu’elles sont très compliquées, alors que seuls 2% semblent ne pas percevoir de difficultés. La complexité des démarches de souscription d’un prêt immobilier est davantage perçue par les femmes (69% contre 60% des hommes), par les jeunes (70% des jeunes âgés de moins de 35 ans contre 63% pour les plus de 35 ans) ainsi que par les catégories socio-professionnelles les moins aisées (69% contre 59% des catégories socio-professionnelles favorisées).

Les personnes ayant déjà souscrit un prêt immobilier sont encore 58% à trouver ces démarches compliquées, contre 78% pour celles ne l’ayant jamais fait. Le fait d’avoir déjà recouru aux services d’un courtier, qui a vocation à simplifier les démarches, contribue également à une perception des démarches de souscription comme plus simples. 56% de ceux ayant fait appel à un courtier estiment que ces démarches sont simples, contre 69% pour ceux ne l’ayant pas fait.

Principale difficulté pour les primo-accédants : Comprendre les différents éléments d’un prêt immobilier

Cité par 61% des primo-accédants, il s’agit de l’élément considéré comme le plus complexe. La constitution du dossier par le rassemblement des pièces nécessaires se place en seconde position (51%), viennent ensuite la comparaison des caractéristiques des offres des différentes banques (46%) et le fait de trouver les meilleurs taux d’emprunt (45%). Dégager du temps pour les banquiers est le seul élément à être cité dans une moindre mesure par les Français : 17% seulement l’évoquent.

Principales difficultés identifiées par les emprunteurs expérimentés : Comparer les offres et obtenir le meilleur taux

Si les personnes ayant déjà souscrit un prêt immobilier se montrent moins inquiètes devant le fait de comprendre les différents éléments d’un prêt immobilier (48% contre 61% pour celles ne l’ayant pas fait), elles semblent en revanche avoir connu des difficultés pour déceler la meilleure offre. Elles sont en effet 52% à citer la comparaison des différentes offres comme un élément compliqué (contre 36% pour celles n’ayant pas souscrit de prêt immobilier) et 50% le fait de trouver les meilleurs taux (contre 39%).

« C’est effectivement ce que l’on observe avec nos utilisateurs : une bonne partie de ceux ayant déjà fait un crédit immobilier par le passé ont pu se rendre compte après coup qu’ils n’avaient pas obtenu l’offre la plus compétitive : ils apprécient alors l’aide que l’on propose pour naviguer et sélectionner la meilleure offre », constate Pierre Chapon, co-fondateur de Pretto.

Les Français perçoivent la nécessité d’un accompagnement

Devant les difficultés liées à la souscription d’un prêt immobilier, les Français estiment nécessaire d’être accompagnés par un spécialiste du prêt immobilier. Cet accompagnement serait particulièrement nécessaire pour comprendre les différents éléments d’un projet de prêt immobilier (74%, dont 20% qui estiment qu’il serait Tout à fait nécessaire).

Être accompagné pour trouver le meilleur taux d’emprunt et pour négocier les conditions s’avère également nécessaire pour 71% des Français. Si l’accompagnement pour constituer un dossier semble moins primordial, il est tout de même cité par une majorité de répondants (58%).

Les répondants ayant déjà fait appel à un courtier, et qui ont donc été accompagnés dans leurs démarches, semblent avoir été convaincus. En effet, ils sont systématiquement plus nombreux que ceux n’ayant jamais fait appel à un courtier à estimer nécessaire d’être accompagné.

« Nous étions conscients de l’angoisse liée au montage d’un projet de financement immobilier, ayant nous même fait les frais de mésaventures. C’est d’ailleurs de ces expériences que nous est venue l’idée de Pretto. Nombreux sont les acteurs à proposer de trouver les meilleurs taux, mais on découvre que l’attente réside également dans un accompagnement plus large qui porte sur les différentes étapes : compréhension des éléments, constitution du dossier, etc. », explique Pierre Chapon, co-fondateurs de Pretto.

Renaud Pestre, co-fondateur de Pretto, poursuit « Cette étude reflète ce que nous observons sur le marché, avec la part des courtiers qui continue de progresser : après avoir doublé ces dix dernières années, le marché anticipe que la part représentée par les courtiers dans la production de crédit immobilier pourrait atteindre 50% d’ici 2020. »

*Etude menée auprès d’un échantillon de 1 068 personnes, représentatif de la population de française, en novembre 2017.

Source : https://www.pretto.fr/