Aller au contenu

Immobilier

Pouvoir d’achat immobilier : recul de la surface achetable en 2021

Pouvoir d’achat immobilier : recul de la surface achetable en 2021

Le pouvoir d’achat immobilier des Français diffère grandement selon les villes. Il dépend, en effet, des revenus des ménages et des prix des logements pratiqués localement. Pour 266 800 euros, il est possible d’acquérir 7,7 fois plus de mètres carrés à Saint-Étienne qu’à Paris. Pour en savoir davantage sur ce sujet, découvrez dans cet article les enseignements majeurs tirés du Baromètre LPI-SeLoger 2021.

Une inégalité flagrante en termes de pouvoir d’achat immobilier

En termes de pouvoir d’achat immobilier, les Français font encore face à des inégalités. Le Baromètre LPI-SeLoger a fait le point sur cette situation. En 2021, il a constaté que le prix moyen d’un logement ancien s’est établi autour de 266 800 euros. Ainsi, avec cette somme, la surface achetable varie selon la ville où l’on souhaite s’installer.

Avec 266 800 euros, un Français avait la possibilité d’acheter un logement de 23 m² à Paris. En revanche, à Saint-Étienne, ce budget permet d’acquérir un bien immobilier de 179 m². En effet, entre ces deux villes, la surface achetable varie du simple au septuple (plus précisément 7,7 fois plus).

De grandes disparités selon les villes de plus de 100 000 habitants

En matière de pouvoir d’achat immobilier, les chiffres du Baromètre LPI-SeLoger montrent des disparités d’une ville à l’autre. Selon la localisation géographique, un montant de 266 800 euros (coût moyen d’un logement dans l’ancien) a permis à un Français d’acheter un bien avec une superficie variable.

Pouvoir d'achat immobilier

 

Ainsi, avec cette somme, un ménage a pu acheter en 2021, un logement de :

  • 49 m² à Lyon ;
  • 54 m² à Bordeaux ;
  • 57 m² à Nice ;
  • 62 m² à Nantes ;
  • 67 m² à Rennes et à Strasbourg ;
  • 72 m² à Toulouse ;
  • 73 m² à Lille ;
  • 77 m² à Montpellier ;
  • 82 m² à Marseille ;
  • 90 m² à Reims ;
  • 92 m² à Grenoble ;
  • 99 m² à Toulon ;
  • 117 m² au Havre.

Par ailleurs, SeLoger a exclu de ce classement Paris et Saint-Étienne affichant les valeurs extrêmes (23 m² et 179 m²).




Baisse du pouvoir d’achat immobilier des Français depuis deux ans

Si l’on se réfère aux deux derniers Baromètres-LPI, on a observé en 2021, une baisse de la surface achetable. Le recul du pouvoir d’achat immobilier est dû en partie à la hausse du coût moyen d’un logement dans l’ancien.

Ce prix moyen atteint 266 800 euros en 2021, contre 265 500 euros en 2020 et 251 000 euros en 2019.

Le nombre de mètres carrés perdus depuis 2019 varie selon les villes, en l’occurrence :

  • -1 m² à Paris, à Lyon et à Saint-Étienne ;
  • -2 m² à Rennes et au Havre ;
  • -4 m² à Nice, à Lille, à Toulon et à Montpellier ;
  • -5 m² à Strasbourg ;
  • -6 m² à Nantes ;
  • -11 m² à Reims.

En revanche, la surface achetable a progressé dans certaines villes françaises. Par exemple, en deux ans, elle a augmenté de +1 m² à Bordeaux et +5 m² à Marseille. On note aussi la stabilité du pouvoir d’achat immobilier à Grenoble et à Toulouse.

nv-author-image

Isabelle DAHAN

Rédactrice en chef de Monimmeuble.com. Isabelle DAHAN est consultante dans les domaines de l'Internet et du Marketing immobilier depuis 10 ans. Elle est membre fondatrice de la Fédération Française de l'Immobilier sur Internet (F.F.2.I.) www.ff2i.org et membre de l’AJIBAT www.ajibat.com, l’association des journalistes de l'habitat et de la ville. Elle a créé le site www.monimmeuble.com en avril 2000.

Laisser un commentaire