Ministère du Logement : nomination d’Emmanuelle WARGON

Ministère du Logement : nomination d’Emmanuelle WARGON

La recomposition du Gouvernement à l’issue du remaniement ministériel a renouvelé les ministres chargés respectivement de la transition écologique et du logement. Aussi, Emmanuelle Wargon remplace Julien DENORMANDIE. Par ailleurs, le Ministère du Logement intègre désormais le Ministère de la Transition Ecologique.

Un ministère du Logement tourné vers la transition écologique

Emmanuelle Wargon est nommée ministre déléguée du Logement. À ce poste, elle prend le relai de Julien Denormandie, nommé ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Emmanuelle Wargon et Jean-Baptiste Djebbari, nommé ministre délégué aux transports, sont rattachés à Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique. Ce rattachement souligne l’orientation actuelle du gouvernement à inscrire la politique du logement dans celle plus globale de la transition écologique.

La FNAIM salue la nomination d’Emmanuelle WARGON comme Ministre délégué au Logement qui exprime la cohérence d’une politique résolument tournée vers la rénovation énergétique.

“ Le chantier de la rénovation énergétique des logements est immense, mais il représente une chance inouïe pour la relance et doit être une priorité. Emmanuelle WARGON est la personne en capacité de conduire ce dossier sensible, comme le montrent les travaux qu’elle a déjà engagés.” – Jean-Marc TORROLLION, président de la FNAIM.

Pour la Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI), on s’oriente vers la voie de l’efficience. En effet, la FPI estime que la politique du logement doit s’appuyer sur une vision intégrant l’écologie, les énergies, les transports et l’immobilier.

Aussi, en ‘basculant’ le logement au sein du ministère de la Transition écologique, le pouvoir politique attend des preuves de la part des acteurs du secteur immobilier. La FPI rappelle que les performances environnementales des logements neufs répondent à des standards très élevés.

Pour la Confédération Nationale du Logement, ce n’est pas une bonne nouvelle ! Ce remaniement est un vernis vert pour cacher la désastreuse réalité du logement. Car, le logement, pourtant préoccupation majeure des Français, ne dispose pas d’un ministère dédié. Les habitants méritent un véritable ministère, à la hauteur des difficultés qu’ils rencontrent !

“ La crise sociale qui secoue actuellement la France méritait une réponse forte de la part du nouveau gouvernement. Plutôt qu’un ministère consacré pleinement à ce sujet essentiel du quotidien, le gouvernement de Jean Castex a préféré le rattacher à celui de la Transition écologique.” – Eddie Jacquemart, président de la CNL.

Des décisions à venir pour une nécessaire relance de la construction, du logement et de la politique de la ville

Les professionnels seront plus que jamais attentifs aux décisions de ce nouveau gouvernement. Notamment sur l’impérieuse et nécessaire relance de la construction, du logement et de la politique de la ville.

“ Nous resterons plus que jamais dans une démarche critique, mais constructive pour la défense de nos métiers essentiels à relance économique de la France.” -Michel PLATERO, Président de la Chambre FNAIM du Grand Paris.

Des dossiers majeurs sont encore en attente. Comme le souligne Jean-Marc TORROLLION, la proposition de loi Nogal ou à la numérisation de la chaine immobilière ne doivent pas être oubliés. Car ils doivent constituer aussi des piliers de la relance.

La FNAIM souligne à cet égard qu’un dossier prioritaire demeure ouvert. Il faut finaliser la structuration de la profession :

  • mise en place de la commission de contrôle du CNTGI,
  • reconnaissance réglementaire du caducée des professionnels de l’immobilier,
  • sécurisation de la formation des salariés…

Il est désormais urgent d’aboutir sur ce chantier, dans la continuité de ce qui a été accompli depuis 2017.

Par ailleurs, Emmanuelle Wargon a confirmé dans son discours de passation de pouvoir, la poursuite de son combat pour le développement de la rénovation thermique des logements et des bâtiments.

“ Les logements et les bâtiments sont la deuxième cause d’émission de gaz à effet de serre en France, à l’heure où 85 % du parc qui sera là en 2050 a déjà été construit. C’est un impératif écologique et social vis-à-vis de tous les Français que de porter cette politique.” – Emmanuelle Wargon.

Le ministère du Logement, un ministère du cadre de vie

“ C’est un ministère dans lequel nous devons avoir une ambition : que chacun puisse bien vivre chez soi.” – Emmanuelle Wargon.

En cela, la politique du gouvernement continuera de soutenir la rénovation du bâti existant pour que chacun puisse être dans un logement de qualité. Cela veut dire une politique offensive d’accès au logement, en matière de construction, en matière de logement social, en matière de lutte contre le mal logement, en matière d’hébergement d’urgence.

De même, en matière d’aménagement et d’urbanisme, il faudra trouver une nouvelle vision de la ville de demain. Comment construire, comment répondre aux enjeux de cet aménagement tout en répondant aux enjeux de ce beau ministère de la Transition écologique ?

Notons que la FNAIM remercie Julien DENORMANDIE pour le travail accompli depuis 2017. En effet, la loi ELAN a permis de rééquilibrer les rapports locatifs et de progresser dans la reconnaissance des professionnels de l’immobilier comme tiers de confiance.

Surtout, avec le dispositif « Denormandie dans l’ancien », il a permis de réorienter la politique du logement vers l’immobilier existant. Enfin, la FNAIM salue sa très grande écoute, comme sur la réforme de la copropriété et jusque dans la crise du COVID.

“Je n’ai eu qu’à me féliciter des excellentes relations que nous avons entretenues avec le ministre Julien DENORMANDIE. Nous le remercions notamment d’avoir reconnu et protégé les titres des professionnels de l’immobilier.” – Jean-Marc TORROLLION.

Nul doute que le logement et la construction des bâtiments sera au cœur du plan de relance. Pour réussir à lutter contre le mal logement, Emmanuelle Wargon devra travailler avec les associations de lutte contre l’exclusion et de lutte contre la pauvreté. Cette politique devra associer les partenaires sociaux, les collectivités, les parlementaires, les acteurs privés… Souhaitons-lui bonne chance !

Guide des Pros 2020 (728×150)
Bonnes vacances
Chaîne Youtube