Marché immobilier français : une ruée des investisseurs non-résidents

Marché immobilier français : une ruée des investisseurs non-résidents

L’indéfectible attachement des Français pour la pierre se vérifie à nouveau en ce début d’année. De sorte que les investisseurs reviennent en force sur le marché immobilier français. Parmi-eux, des Français et des non-résidents internationaux en quête d’un pied-à-terre sur le territoire. L’analyse de Matthieu Cany, co-Fondateur de Sextant France – réseau d’agents mandataires en immobilier.

Inscription NL MI 728×150

Ruée des acheteurs sur le marché immobilier français

Le début d’année 2021 est marqué par une croissance record des demandes de contacts d’acquéreurs pour le marché immobilier français. Ces derniers sont plus que jamais au rendez-vous en cette période de “retour à la normale”, sans nouveau confinement attendu. D’ailleurs, notre réseau d’agents mandataires en immobilier enregistre en 2021 une hausse de 70% des demandes de contact acquéreurs en janvier.

Sextant fait état de 7 200 demandes pour un pool de 1 500 biens publiés sur tout le territoire. Soit 5 demandes de contact par bien par mois. En comparaison, sur le second semestre 2020, le rythme était de 4 200 contacts pour 1 500 biens publiés, soit 3 demandes par bien par mois.

En effet, cette hausse se vérifie sur l’ensemble des 5 plus grands portails immobiliers analysés : Leboncoin, SeLoger, Bien’ici, Logic-Immo, AVendreALouer. De plus, elle fait écho à l’augmentation des demandes de crédits immobilier, constatée en janvier par meilleurtaux.com.

marché immobilier français

L’immobilier d’investissement à de nouveau le vent en poupe

L’immobilier d’investissement, notamment en LMNP sur lequel Sextant se développe depuis 10 ans, a également de nouveau le vent en poupe. Après une hausse sensible du taux d’annulation en octobre-novembre lors du second confinement, nous observons une reprise très rapide depuis janvier. En effet, le nombre de contacts investisseurs a doublé pour les résidences de services sous statut LMNP. Il s’agit notamment des résidences senior/Ehpad, résidences étudiantes et résidences de tourisme.

Depuis janvier dernier, nous notons un flux croissant d’acquéreurs sur le marché immobilier français, multiplié par 4 par rapport au mois d’août. La frustration liée aux confinements a considérablement dopé les envies de concrétisation des projets immobiliers.

Considéré comme une valeur refuge pour se constituer un patrimoine pérenne, l’investissement immobilier se fait majoritairement à partir de financements cash. Il y a eu une véritable bascule. Depuis plusieurs années les deux tiers des opérations se réalisaient via des emprunts bancaires. Aujourd’hui 66% des opérations proviennent de financement cash.

Évolution de la demande internationale pour le marché immobilier français

Que se passe-t-il du côté des acheteurs internationaux intéressés par le marché immobilier français ? La crise sanitaire, les confinements, le durcissement des frontières ont porté un coup au nombre de transactions immobilières menées par des acquéreurs non-résidents en France.

Le marché immobilier est marqué de stop & go. Début 2020, avant la crise sanitaire, 17% des demandes de contacts du réseau Sextant provenaient d’acquéreurs internationaux. Ce chiffre est tombé à 10% lors du premier confinement en mars. Par la suite, il est remonté en flèche sur la période estivale avec un pic à 15% en juillet, avant de descendre à 10% en décembre et 8,6% en janvier 2021.

Si les acquéreurs internationaux sont moins nombreux à passer à l’acte en ce moment, l’épisode estival nous montre qu’ils seront au rendez-vous de manière très réactive dès le retour à la normale du marché.

Les demandes des acquéreurs non-résidents proviennent en majorité des pays frontaliers :

  • Belgique 23%,
  • Royaume-Uni 19%,
  • Allemagne 12%,
  • Pays-Bas 9%,
  • Suisse 6%,
  • Espagne 2%,
  • Italie 2%.

À noter, 7% des investisseurs internationaux de Sextant sont américains.

Les motivations des acquéreurs étrangers sur le marché immobilier français

  • 42% d’entre eux cherchent une résidence secondaire en France,
  • 39% emménagent en France et recherchent leur résidence principale,
  • 10% souhaitent investir sur le marché immobilier français (notamment sur Paris).

On observe que 81% des acquéreurs internationaux ont pour projet de vivre en France (en résidence principale ou secondaire). Aussi, les régions où il fait bon vivre sont particulièrement prisées par cette clientèle. Depuis un an, les recherches de ces investisseurs ont bondi de 379% en Corse, 45% en Provence-Alpes-Côte d’Azur, de 35% en Bourgogne-Franche-Comté.

Ainsi, la moitié des demandes des acheteurs étrangers se concentrent dans 4 régions :

  • 23% en Bretagne et notamment dans le Morbihan et les Côtes d’Armor.
  • 16% en Nouvelle-Aquitaine et notamment en Dordogne.
  • 8% en Normandie et notamment dans l’Eure et le Calvados.
  • 8% en Occitanie et notamment dans l’Aude et le Tarn-et-Garonne.

Guide des Pros 2021 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support (728×150)
Chaîne Youtube (728×150)
Jurisprudences 2020 728×150

LAISSER UN COMMENTAIRE