MaPrimeRénov : record des projets de rénovation énergétique

MaPrimeRénov :  record des projets de rénovation énergétique

Loin de freiner leur élan, 2020 a accéléré les projets de rénovation énergétique. Ils atteignent un niveau record au premier trimestre 2021. Est-ce la conséquence du lancement de MaPrimeRénov et du renforcement général des aides au financement des travaux ? PrimesEnergie.fr, a analysé plus de 210 000 projets qu’il a financés. Voici les premiers résultats…

Un niveau record d’aides aux ménages

Alors que le secteur de la construction est en grande difficulté, la rénovation des logements est en progression. Cette dynamique s’est poursuivie en 2021. Cela démontre un intérêt croissant des Français pour l’amélioration des performances énergétiques de leur habitat. Il faut dire que la crise sanitaire et les confinements successifs n’y sont pas pour rien. Cette période est révélatrice d’un besoin de travaux de rénovation de son logement.

Inscription NL MI 728×150
Salon de la Copro
URMET 2020 – Bannière 1
Solucop 2021

MaPrimeRénov - des aides incitatives pour les travaux

 

Les chiffres parlent d’eux-mêmes ! PrimesEnergie.fr a financé 146 845 rénovations en 2020. Soit un chantier financé toutes les trois minutes environ sur l’ensemble du territoire. C’est un record depuis la création du dispositif en 2010. Au total, ce sont ainsi 240 millions d’euros de primes énergie qui ont été reversés aux ménages pour un montant moyen de 1 634€.

“ Confort thermique, valorisation d’un patrimoine immobilier, conscience environnementale exacerbée par la crise ou volonté de faire des économies… Les raisons d’agir n’ont pas manqué pour les ménages qui ont passé beaucoup plus de temps chez eux. L’occasion pour certains de concrétiser des projets de longue date. ” – Nicolas Moulin, fondateur de PrimesEnergie.fr.

Lancement de MaPrimeRénov et renforcement général des aides au financement des travaux

La refonte des aides au financement avec MaPrimeRénov et les primes énergie, ont sans doute amélioré la connaissance des dispositifs de soutien aux travaux de rénovation. Par ailleurs, ces aides accompagnent une politique gouvernementale qui impose de nouvelles obligations pour les propriétaires bailleurs. Ainsi, on est passé en quelques mois d’une phase d’incitation à une phase d’obligation en matière de rénovation énergétique.

En effet, il s’agit d’exclure les logements les plus énergivores du parc locatif à partir de 2023. C’est un changement de paradigme qui va directement impacter de nombreux propriétaires dans les années à venir.

À cet effet, signalons que depuis le 1er juillet, MaPrimeRénov devient accessible aux propriétaires bailleurs. Désormais, ils peuvent déposer leur demande d’aides pour tous les travaux éligibles réalisés depuis le 1er octobre 2020. Ainsi, cette aide peut s’utiliser pour rénover jusqu’à trois logements locatifs. Pour cela, ils doivent respecter certaines conditions :

  • louer le logement rénové pour une durée minimal de cinq ans,
  • déduire l’aide qu’ils ont perçue du montant des travaux en cas de réévaluation du loyer.

Notons que pour les travaux dans les parties communes dans une copropriété, les propriétaires bailleurs peuvent déjà bénéficier de MaPrimeRénov Copropriétés. Depuis son lancement le 1er janvier 2021, MaPrimeRénov rencontre un véritable succès auprès des Français, plus de 350 000 demandes ont été déposées en 2021.

Un effet MaPrimeRénov sur les travaux privilégiés par les Français

Parmi les principaux postes de travaux effectués en 2020, on retrouve l’isolation du toit, qui représente à lui seul 30% des déperditions thermiques des logements. En tête des travaux préférés, il représente plus d’un quart des chantiers financés en 2020 (26%). Suivent ensuite les pompes à chaleur (13,3%), les chaudières à très haute performance (12,5%), puis l’isolation des murs (11,3%). Quant au remplacement de fenêtres, il représente 9% des primes reversées sur l’année.

Toutefois, on observe une évolution du fait de certains travaux exclus du dispositif MaPrimeRénov. Notamment en ce qui concerne l’isolation des combles en forte baisse. On a assisté à la fin de l’isolation des combles à 1€.

À l’inverse, les pompes à chaleur font partie des travaux les mieux remboursés par MaPrimeRénov. Aussi, ils enregistrent une hausse substantielle en 2020. L’impact de l’aide est spectaculaire sur les systèmes de chauffage au bois. Le nombre de chantiers financés par PrimesEnergie.fr a augmenté de +40% sur l’année 2020 par rapport à 2019.

Certes, l’aide évolue. On a assisté à l’arrêt du « Coup de pouce » permettant le remplacement d’une ancienne chaudière gaz par une plus récente. Ainsi que celui permettant l’installation d’un radiateur électrique performant…

“ Si ces changements ont pu être perçus comme un coup de rabot sur le dispositif, il s’agit en réalité d’une évolution qui va dans le sens de l’Histoire de la rénovation énergétique des logements.” – Nicolas Moulin.

Une évolution de MaPrimeRénov qui s’oriente vers une rénovation globale des logements

Un des objectifs visés est celui de réduire les effets d’aubaine pour des artisans peu scrupuleux. Car, l’enjeu est de taille ! Dans le cadre de ces rénovations globales des logements, il faut accompagner les ménages dans le choix de leurs travaux. Aussi, il est important de réaliser des audits énergétiques. Ces derniers permettront de déterminer clairement les priorités afin d’optimiser le programme global de rénovation du logement.

On considère que jusqu’en 2025, 5 milliards d’euros seront mobilisés chaque année via le dispositif des Certificats d’Economie d’Energie (CEE). Un financement qui reste entièrement cumulable avec MaPrimeRénov pour les ménages.

Guide des Pros 2021 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support (728×150)
Jurisprudences 2020 728×150
Inscription Ateliers juridiques 2021 – 2022 (728×150)