Maison Verte : 3e édition de l’enquête sur la pollution intérieure

Maison Verte : 3e édition de l’enquête sur la pollution intérieure

Depuis 30 ans, la marque Maison Verte est un acteur incontournable de l’écologie en France. Elle conduit avec l’Ifop un Observatoire sur les habitudes de consommation des Français concernant l’entretien de leur logement. Quelles idées reçues perdurent sur la pollution intérieure ? Les Français savent-ils réellement se protéger des perturbateurs endocriniens ? Maison Verte fait le point sur ces différents sujets.

La pollution intérieure selon Maison Verte

Vivre dans un environnement pollué reste l’un des risques du quotidien auxquels les Français sont le plus sensible (38 %). Toutefois, ils sont encore nombreux à penser que l’air au sein de leur logement est moins pollué qu’à l’extérieur !

Intratone 2021 – Passer au vert
Bannière Uretek à garder

43 % des Français pensent que l’air au sein de leur foyer est moins pollué qu’à l’extérieur !

Aussi, 47 % d’entre nous ont cette mauvaise perception sur la pollution intérieure. Selon l’observatoire Maison Verte, elle progresse de 7 points par rapport à 2019, et touche jusqu’à 51 % des moins de 35 ans !

En effet, nous pensons qu’un logement propre, sans humidité et aéré est un logement sain. L’enquête démontre pourtant la non-application de ces considérations. Malgré les innombrables sensibilisations sur l’aération du logement, le résultat obtenu régresse de 5 points par rapport à celui de 2017. Le contexte de la crise sanitaire met aussi l’accent sur l’importance d’un logement sans bactéries et sans microbes. Toutefois, on s’étonne alors que les Français se voient conseiller depuis plusieurs mois d’ouvrir régulièrement leurs fenêtres, d’obtenir ce mauvais résultat…

Rapport Maison verte sur les produits dangereux

À base de chlore, la javel appartient à la catégorie des produits les plus nocifs. 71 % des Français l’utilisent pourtant pour lutter contre la pollution intérieure selon l’étude de Maison Verte. Nous la préférons à l’alcool et au vinaigre pour désinfecter notre logement. L’eau de javel s’avère aussi importante que le liquide vaisselle, le shampoing ou le gel douche.

57% des français ont la sensation que la javel a un impact positif sur leur santé !

En plus de polluer la planète, l’utilisation de la javel irrite pourtant les voies respiratoires et la peau. Les autres éléments désinfectants ont les mêmes inconvénients et favorisent la pollution intérieure. Les produits à base d’ammonium quaternaire restent les plus dangereux et sont allergéniques. Ils favorisent la mutation des bactéries qui résistent à la désinfection.

Comment bien désinfecter, sans danger ?

Les désinfectants d’origine végétale constituent une excellente alternative, en l’occurrence l’acide lactique. L’organisme humain produit naturellement ce composant. Il répond aussi à toutes les contraintes des normes en vigueur en matière de désinfection.

Maison vertes produits ménagers
Source : https://www.maisonverte.fr/

Les perturbateurs endocriniens et la pollution intérieure

Depuis 2019, les Français ont conscience de l’existence des perturbateurs endocriniens. Leur inhalation, leur ingestion ou leur contact avec la peau provoquent des troubles hormonaux. Ils sont à l’origine de la puberté précoce, de l’infertilité et de l’obésité.

85 % des Français ont déjà entendu parler des perturbateurs endocriniens… mais seuls 18 % savent précisément de quoi il s’agit.

En effet, les perturbateurs endocriniens dérèglent l’action des hormones essentielles à notre santé et contribuent au développement de nombreux troubles hormonaux, malformations, cancers et même troubles de l’immunité.

Seuls 18 % d’entre nous connaissent précisément ce type de pollution intérieure selon les observations de Maison Verte. Ces agents nocifs sont présents dans les pesticides et les cosmétiques. Mais certaines idées reçues perdurent. Car, le Bisphenol A (66%), les parabènes (64%) et le plomb (61%) sont clairement identifiés comme perturbateurs endocriniens.

Beaucoup de Français pensent aussi à tort que le bicarbonate de soude et l’acide lactique sont dangereux pour la santé. Alors que la moitié d’entre nous ignore que les composants perfluorés et le Teflon sont des perturbateurs endocriniens.

Adopter les bons gestes contribue à la réduction des perturbateurs endocriniens :

  • Aérer son intérieur régulièrement,
  • Bannir les contenants plastique et aluminium pour l’alimentaire,
  • Laver ses nouveaux vêtements avant de les porter…
  • Consulter leur composition avant de les acheter !

Les Français et les produits éco-labellisés

L’utilisation de produit ménager éco-labellisé se généralise. Selon l’enquête de la Maison Verte, 3 Français sur 4 en utilisent. Nous reconnaissons l’amélioration de leur efficacité depuis ces 10 dernières années contre la pollution intérieure.

Cependant, 61 % d’entre nous doutent encore de leur efficience comparée aux produits d’entretien qui contiennent des agents chimiques. Ils servent à désinfecter la salle de bain et les w.c.

54 % des Français déclarent privilégier des produits plus efficaces quitte à ce qu’ils soient un peu trop agressifs pour la désinfection…

En lien probable avec la crise sanitaire, 1 français sur 4 estime qu’un logement sain est un logement sans microbe ni bactérie. Si les surfaces les plus souvent désinfectées sont celles liées à l’hygiène, les poignées de porte et les interrupteurs, pourtant mis en lumière par la crise sanitaire, restent largement minoritaires (14%) !

Plus de 80 % des Français ignorent les garanties mises en valeur par les écolabels.

Nous avons du mal à décrypter les informations sur les étiquettes. Nous sommes déjà 53 % à vérifier systématiquement les composants d’un produit d’entretien. Cette habitude doit pourtant devenir un réflexe dans la lutte contre la pollution intérieure. Maison Verte détaille d’ailleurs les agents nocifs pour la santé. Cette liste restrictive exclut ceux déjà interdits par les règlementations en vigueur. Ainsi, elle écarte plus de 500 matières autorisées par les réglementations, mais nocives pour la santé.

Une prise de conscience en progression…

De nombreuses idées reçues perdurent, laissant la part belle à des produits nocifs pour la santé et pour la planète. Pourtant, dans cette période complexe que nous traversons, prendre soin de son foyer et de sa santé fait figure de priorité. Il est important d’accompagner les consommateurs en leur proposant des produits d’entretien qui garantissent efficacité, plaisir et innocuité. Le consommateur doit être informé pour devenir responsable et prendre conscience de ces enjeux sur la qualité de vie et notre environnement…


L’OBSERVATOIRE MAISON VERTE – LES FRANÇAIS ET LA POLLUTION INTÉRIEURE – 3 ÈME ÉDITION

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1019 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans plus. Les interviews ont été réalisées par questionnaire autoadministré en ligne les 4 et 5 janvier 2021.


Guide des Pros 2021 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support (728×150)
Chaîne Youtube (728×150)
Jurisprudences 2020 728×150