Logement étudiant : focus sur le marché de la location en 2020

Logement étudiant : focus sur le marché de la location en 2020

Le Ministère de l’Enseignement supérieur prévoit une augmentation d’environ 24 000 étudiants pour la rentrée. C’est pourquoi la question du logement étudiant reste une préoccupation majeure. Quels types de biens recherchent les étudiants ? Quelles sont les villes étudiantes les plus prisées ? Qui sont leurs garants ? Focus sur le marché du logement étudiant en France en 2020.

URMET 2020 – Bannière 1

Une préférence pour les studios ou T1

Le site LocService, spécialisé dans la location entre particuliers, analyse environ 50 000 demandes de locations étudiantes. Cette base importante permet d’illustrer le marché de la location étudiante dans le parc locatif privé.

Ainsi, l’étude confirme qu’une majorité d’étudiants (57 %) recherche en priorité un studio ou un appartement T1.

L’appartement avec une chambre (T2) est le choix de 16 % des étudiants. Les locations de chambres simples, indépendantes ou chez l’habitant ne regroupent que 7 % des recherches. Alors que le logement étudiant en colocation est plébiscité par 20 % des étudiants.

logement-étudiant-Locservice-quel-logement-france-2020

Budget moyen d’un logement étudiant

D’après l’étude, il faut en moyenne 402 € pour louer une chambre étudiante d’une surface de 14 m2.

Les loyers des studios de 23 m2 s’élèvent à 506 €, et pour les appartements T1 de 30 m2, il faut compter 503 €. Aussi, pour un appartement T2, la surface constatée est 42 m2 pour un loyer de 646€.

logement-étudiant-france-2020-budget-moyen

Le budget logement d’un étudiant est de 602 € au niveau national, mais varie beaucoup selon les secteurs. En effet, en province un étudiant dispose d’un budget de 541 € contre 781 € en région parisienne.

Quant aux étudiants qui souhaitent habiter dans Paris même, leur budget mensuel moyen (charges comprises) s’élève à 857 € !

La colocation : une solution économique

Généralement, la colocation est une solution économique pour les étudiants. De plus, elle permet au locataire de disposer d’un espace commun plus important. Ainsi, un logement partagé par plusieurs colocataires revient à 444 € en moyenne par mois (charges comprises).

À savoir qu’une chambre en résidence étudiante privée dispose d’un niveau de prix compris entre un studio et un appartement 2 pièces. En effet, les services rattachés et l’emplacement souvent avantageux en justifie le prix du loyer. D’ailleurs, 47 % des étudiants préfèrent louer un logement étudiant déjà meublé.

Les villes les plus chères sont en Île-de-France

D’après les moyennes obtenues par LocService, on constate que le studio est le type de bien le plus recherché par les étudiants. Il est donc intéressant de comparer le niveau des loyers pratiqués pour ce type de logement étudiant dans les principales villes universitaires.

En effet, se loger dans un studio à Poitiers, Brest, ou au Mans coûte en moyenne 60 % moins cher que dans la capitale.

Notons que 9 des 10 villes étudiantes les plus chères se trouvent dans la région parisienne.

logement-étudiant-france-2020-budget-ville-studio

Nice, se hisse aussi parmi les 10 villes les plus chères pour louer un logement étudiant. Bordeaux, Lyon, Villeurbanne, Aix-Marseille, Montpellier et Lille font également parties des villes où les logements sont les plus chers de France.

La région parisienne est la première région étudiante de France. Elle est ciblée par 26 % des étudiants à la recherche d’un logement étudiant. À elle seule, Paris concentre 13 % des recherches. Enfin, les autres villes les plus demandées sont Lyon (7,6 %), Bordeaux (4,5 %), Toulouse (4,3 %) et Lille (3,6 %).

La famille : toujours garant du logement étudiant

Généralement, les propriétaires apprécient de louer leur logement à des étudiants en raison de la caution des parents.

Sans grande surprise, la famille de l’étudiant assure dans 87 % des cas le rôle de garant (89 % l’année dernière).

logement-étudiant-france-2020-garant

D’autres étudiants (2 %) se tournent vers des amis ; pendant que 2 % ne disposent d’aucun garant (soit un point de moins depuis l’année dernière). À noter que 6 % des étudiants s’assure avec la garantie Visale soit une augmentation d’environ 50 % par rapport à l’année précédente. En effet, le dispositif Visale semble performant pour réduire le nombre d’étudiants sans garants.

La course au logement étudiant a débuté

Heureusement, la crise du Covid-19 ne devrait pas impacter le marché du logement étudiant. Car son activité est surtout dépendante des admissions Parcoursup et des résultats du bac. Si ces résultats ne seront connus officiellement qu’à partir du 7 juillet, un bon nombre d’étudiants a déjà une idée précise. C’est pourquoi le début des recherches de logement étudiant s’accélère.

Il est important de rappeler que depuis le 2 juin, la restriction des 100 km n’est plus d’actualité en France. Il est donc désormais possible de visiter un bien ou de déménager. Pour réduire autant que possible les contacts, certains ont recours aux visites virtuelles.

D’ailleurs, selon les chiffres de Locservice, 17 % des bailleurs sont prêts à proposer ces alternatives de visites virtuelles.

De plus, l’accès aux détails de chaque candidature rend la démarche plus efficace. En effet, le système de mise en relation élaboré par LocService limite les déplacements et les contacts superflus afin de lutter contre la propagation pandémique.

La location classique sans frais d’agence

Avec l’effondrement du marché de la location touristique, on s’attend à voir certains logements saisonniers se transformer en location classique. Ainsi, cette transformation augmenterait l’offre, mais entraînerait probablement des loyers plus élevés que la moyenne.

En plus de la baisse du pouvoir d’achat associée à la crise sanitaire, les étudiants espèrent trouver un logement sans frais d’agence immobilière.

C’est pourquoi l’agence Locservice répond à ce besoin en proposant une solution afin de louer son logement étudiant entre particuliers. En effet, les services assurés par le site ne coûtent qu’une seule fois 24 € pour les étudiants, et sont gratuits pour ceux proposant une location ou colocation.

Ainsi ces jeunes étudiants sont directement contactés par les particuliers qui proposent des logements sans frais d’agence. Enfin, ils bénéficient d’un service de coaching analysant en temps réel leurs critères de recherche pour les ajuster si besoin aux spécificités du marché.

Guide des Pros 2020 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support