La location meublée tire son épingle du jeu face à la crise sanitaire

location meublée

Lodgis, leader de la location meublée en Ile-de-France, fait un point sur les dernières évolutions du marché locatif parisien. Fortement affaibli par la crise sanitaire, le secteur immobilier semble toutefois hors de l’eau du côté des locations meublées traditionnelles. Quels sont les facteurs permettant à ce secteur de s’en sortir ?

Une rentrée anormale pour la location meublée

En effet, l’immobilier subit tout autant que les autres secteurs les effets de la pandémie, notons que la rentrée 2020, est particulièrement différente des autres. Notamment, pour sa baisse effective des loyers visible depuis le début de la crise.

URMET 2020 – Bannière 1
Les Copros Vertes (CERQUAL)
Conciergerie digitale ProArchives

Les locataires étudiants sont plus nombreux en ce début d’année scolaire du fait d’un report des examens sur la fin de l’été. Par ailleurs, on observe une hausse des baux en résidence principale ainsi qu’un allongement de la durée de location.

Dans ce contexte de crise sanitaire, le baromètre Lodgis du 3e trimestre 2020 revient sur les éléments marquants. En l’occurrence, une arrivée massive des locations touristiques meublées, qui quittent les plateformes de type Airbnb. Les investisseurs sont inquiets car ils voient leurs réservations annulées en masse. Ce phénomène entraine la détérioration de leur rentabilité locative. C’est donc en grande majorité (70% selon une étude PAP réalisée en septembre) qu’ils se tournent vers la location meublée traditionnelle.

Nombreux sont les propriétaires qui se retrouvent démunis face à cette situation de crise. D’où l’explosion des offres sur le marché parisien, mais aussi des demandes.

Les futurs locataires, ont cette année l’embarras du choix dans leur recherche d’hébergement. À cet égard, les bailleurs font des efforts pour « sortir du lot ». Ils effectuent des travaux d’entretien, ajout d’équipement… Les locataires qui, plus spontanément s’orientaient vers des locations vides ont, cette année des offres qui correspondent à leurs critères.

“Cette nouvelle clientèle permet ainsi de pallier au manque de locataires étrangers et offre, en ce contexte mouvementé, une belle opportunité de croissance pour le marché de la location meublée traditionnelle.” – Alexis Alban, directeur général adjoint de Lodgis.

Une baisse du loyer effective et attractive

Lodgis note une légère baisse au 3? trimestre (-2,2%) sur le montant du loyer mensuel moyen de 36,60 € par m². Selon Alexis Alban cette baisse conjoncturelle des loyers est plus contenue qu’au trimestre dernier. Car le marché est en passe de régulation. De fait, l’offre et la demande s’ajustent automatiquement. De même, dès la réouverture des frontières, le retour des locataires étrangers permettra de revenir à la normale.

Des locataires français nombreux

Les Français représentent 50% des locataires contre seulement 31% l’année dernière à la même période. Malgré tout les annonces de location meublée en France attire la clientèle étrangère. L’hexagone, se tient prêt à accueillir des nouveaux locataires dès que la situation le permettra.

 

location meublée - provenance des locataires
Source : Lodgis

 

“Bien sûr, les mesures gouvernementales prises dans le monde entier en lien avec la crise sanitaire expliquent ces baisses de locataires étrangers en France”, confirme Alexis Alban.

En effet, comme pour chaque rentrée universitaire, de nombreux étudiants privilégient la location meublée dans leurs recherches. Aussi, la proportion d’étudiants est cette année semblable à celle du 3e trimestre 2019 avec 51% d’étudiants.

“Malgré la crise sanitaire et en dépit de l’absence des locataires étrangers, cette année ne déroge pas à la règle : les étudiants sont toujours aussi nombreux à privilégier la location meublée.” – Alexis Alban.

De plus, le baromètre Lodgis indique que les locataires français de meublés emménagent plus durablement. Car les étudiants sont inscrits dans des écoles ou universités, pour plusieurs années. Ils sont à la recherche d’un logement pour une longue durée, contrairement aux locataires étrangers qui restent en France pour un semestre. Pour toutes ces raisons, la durée de location a augmenté !

Guide des Pros 2020 (728×150)