L’immobilier conserve une place importante dans le patrimoine des ménages

Patrimoine des ménages
L’immobilier demeure au cœur de la stratégie patrimoniale des Français.

Selon une étude de l’INSEE, bien que légèrement en recul, l’immobilier demeure au cœur de la stratégie patrimoniale des Français. 61,7% des ménages français sont propriétaires.

 

En trois ans, la détention de patrimoine financier a diminué

 

Début 2018, 92,9% des ménages vivant en France possèdent au moins un actif financier, immobilier ou professionnel. Ainsi, 88,3% détiennent des produits financiers, 61,7% disposent d’un bien immobilier et 14,8% ont des actifs professionnels ; 12,0 % des ménages possèdent les trois à la fois.

Depuis 2015, la détention de patrimoine a globalement baissé : la diminution est importante pour le patrimoine financier (-1,8 point) et très légère pour le patrimoine immobilier (- 0,9 point). Seule la détention de patrimoine professionnel reste stable (- 0,2 point).

57,5% des ménages détiennent au moins un actif financier autre qu’un compte-chèques et au moins un bien immobilier.

Ils représentent la quasi-totalité des ménages propriétaires de leur résidence principale (93,3%).

À l’inverse, seuls 65,1% des ménages détenant un patrimoine financier sont aussi propriétaires d’un bien immobilier. Parmi les produits financiers, 7,4% des ménages possèdent en 2018 un portefeuille diversifié comprenant au moins un livret d’épargne, un produit d’épargne logement, des valeurs mobilières, et un produit d’épargne retraite ou d’assurance-vie.

À l’opposé, 12% des ménages ne détiennent aucun de ces types de produits financiers.

 

61,7% des ménages possèdent un patrimoine immobilier

 

Début 2018, 61,7% des ménages possèdent un patrimoine immobilier, que ce soit leur résidence principale ou un autre logement.

Ce taux de détention diminue légèrement par rapport à 2015, essentiellement du fait des résidences principales.

Début 2018, 57,8% des ménages sont ainsi propriétaires de leur résidence principale et 17,5% possèdent un autre logement (résidence secondaire, logement vacant, loué ou mis à disposition gratuitement), taux relativement constant depuis la fin des années 1990.

 

La détention de patrimoine immobilier augmente avec l’âge

 

Entre 2010 et 2018, la détention immobilière a le plus augmenté chez les jeunes ménages : + 6,4 points pour ceux dont la personne de référence a moins de 30 ans et + 4,7 points pour ceux dont la personne de référence est trentenaire.

Depuis la fin des années 2000, les jeunes ménages, les plus aisés en particulier, accèdent davantage à la propriété par le biais du crédit (taux d’intérêts favorables, allongement des durées d’emprunt, etc.).

Dans le même temps, la détention a baissé de 6,8 points pour les ménages dont la personne de référence a entre 50 et 59 ans et de 7,4 points quand elle a entre 60 et 69 ans. Ces diminutions pourraient traduire un accès à la propriété plus difficile pour les générations nées au tournant des années 1960.

Les actifs travaillent et se constituent une épargne pour financer leur résidence principale, une fois l’acquisition réalisée ils peuvent dégager dans leur revenu de quoi se constituer une épargne. Ce qui peut expliquer qu’en France, les personnes âgées de plus de soixante ans détiennent à peu près 60% du patrimoine immobilier et 60% du patrimoine financier.