Les vendeurs ont confiance dans leurs projets immobiliers

Les vendeurs ont confiance dans leurs projets immobiliers

Une étude SeLoger confirme que les vendeurs restent très optimistes pour leurs projets immobiliers malgré la crise sanitaire. Sept mois se sont écoulés depuis le confinement, et un vendeur sur deux, voit cette période comme une opportunité.

Des projets immobiliers positifs

Selon la dernière étude de SeLoger, il semble bien que la confiance immobilière résiste. Bien que l’on observe un recul de 5 points. Pour autant, les vendeurs ont désormais intégré la durée de la crise actuelle et gardent quand même le moral.

URMET 2020 – Bannière 1
Les Copros Vertes (CERQUAL)
Conciergerie digitale ProArchives

 » Près de la moitié des vendeurs pense que c’est le bon moment pour vendre une maison ou un appartement. Or ce score est en nette progression par rapport au mois de mai (+12 points) sans pour autant atteindre les ressentis d’avant le confinement. » – Séverine Amate, Porte-parole chez SeLoger.

En effet, 71% des vendeurs sont confiants en l’aboutissement de leurs projets immobiliers dans les 6 prochains mois. Étonnement, ils perçoivent dans la situation actuelle, une source d’opportunités. Sans nul doute, la période de confinement aura déclenché un certain nombre de réactions au sein des ménages comme des séparations ou des divorces… Ce phénomène a forcément des conséquences en matière d’immobilier.

On peut aussi, tout simplement, vouloir reconsidérer son habitat. Parfois, les attentes des Français, ne peuvent pas résister à la réalité, comme l’envie de changer d’air, quitter les grandes métropoles… Ce désir de changement et de plus d’espaces va-t-il entrainer un boom des transactions ? En attendant, côté vendeurs, l’horizon est dégagé.

En avril dernier, 45% des vendeurs s’attendaient à une hausse de l’offre des biens sur le marché, à titre de comparaison, ils ne sont plus que 34%.

Quelques chiffres

La confiance est de mise pour une grande partie des vendeurs. Plus de la moitié d’entre estime pouvoir maintenir le niveau de pouvoir d’achat, et 18% espèrent même une amélioration. Chez les moins de 35 ans, ce chiffre atteint les 47%. Plutôt optimistes dans leurs projets immobiliers, les jeunes ont l’espoir d’une reprise économique globale.

En réalité, les vendeurs Français désirent vendre pour acheter à nouveau. Puisque les 3/4 des vendeurs sont de potentiels secundo-accédants, ils cumulent deux projets : à la fois vendre pour acheter par la suite !

De même, la moitié d’entre eux, pense être capable de réaliser la totalité de leurs projets immobiliers. L’objectif est d’éviter à tout prix, de s’engager dans un prêt-relais.

 

acheteur-vendeur-projets immobiliers
source : SeLoger

Un moment propice pour vendre

Aussi, un grand nombre de vendeurs s’adapte, ils résistent à la crise. En effet 49 % d’entre eux estiment que c’est un moment propice pour vendre. Néanmoins, ce sont 59% des projets immobiliers qui sont encore affectés par la crise sanitaire. On a pu constater des retards dans les démarches empêchant parfois la vente d’aboutir (23 %).

38 % des vendeurs misent sur une hausse des prix de l’immobilier.

Selon l’enquête SeLoger, les vendeurs espèrent voir le retour en nombre des acheteurs. Toutefois, il faut tenir compte du durcissement des conditions d’accès à l’emprunt. Ils sont néanmoins 38%, à miser sur un maintien de la hausse des prix. Optimistes et dévoués, les vendeurs parisiens espèrent une reprise de l’activité économique. Leur volonté est de faire aboutir leurs projets immobiliers malgré l’instabilité de la situation.

L’incertitude du marché immobilier pour les prochains mois n’a pas d’effet sur le moral et la perception des Français. Pour deux tiers des vendeurs, la pierre est une valeur sûre en période de crise. Un appétit pour leurs projets immobiliers qui, n’est pas prêt de s’éteindre, que ce soit chez les vendeurs ou les acquéreurs !

Les chiffres précités sont issus d’une enquête réalisée par OpinionWay pour le compte de SeLoger du 3 au 17 septembre 2020.

Guide des Pros 2020 (728×150)