Les professionnels de l’immobilier ont la confiance des Français

professionnels de l'immobilier
Une image positive des professionnels de l’immobilier.

A l’occasion de ses 10 ans, l’UNIS révèle une étude réalisée avec IPSOS qui confirme que le secteur de l’immobilier est largement perçu comme porteur et attractif par les Français. Le regard des Français sur les professionnels de l’immobilier est globalement positif.

Une image positive des professionnels de l’immobilier

 

L’immobilier est un secteur très largement perçu comme porteur et attractif par les Français, qui seraient 78% à le recommander à des proches qui souhaiteraient y faire carrière.

L’image globale que les Français ont des professionnels de l’immobilier est positive à 60% et ils reconnaissent leur expertise. Néanmoins, cette expertise a un prix, et c’est là le principal bémol que soulignent les Français : le coût des honoraires.

En effet, ils sont 89% à penser que la plupart du temps, les honoraires des professionnels de l’immobilier sont beaucoup trop élevés pour les services proposés.

Par ailleurs, le niveau de satisfaction s’élève à 72% car ils ont fait la preuve de leurs qualités professionnelles et relationnelles. Ils apparaissent comme utiles et fiables à 70%, réactifs à 69%.

Jurisprudences 2018
Guides des Pros 728×150

Les professionnels de l’immobilier souffrent d’un manque de considération

 

Si les Français estiment que le secteur est en bonne santé, c’est également l’avis des professionnels. A 68%, ils estiment que leur entreprise a connu une croissance sur les deux dernières années.

On peut dire que l’optimisme est de mise pour le futur. Les professionnels de l’immobilier s’épanouissent dans leur métier : ils sont 98% à le juger intéressant, 79% estiment qu’il offre de belles perspectives de carrières, et ils le recommanderaient volontiers.

En revanche, à 97%, ils déplorent le manque de soutien de la part des pouvoirs publics, et sont également nombreux à regretter l’image que les médias renvoient d’eux.

Mais alors qu’ils sont 86% à penser que les Français ont une mauvaise image de leur profession, la réalité est tout autre puisque 60% en ont une image positive.

Toutefois, les défis à venir pour les professionnels de l’immobilier sont multiples. Ils vont devoir faire face aux changements législatifs, aux difficultés de recrutement et à l’impact du digital sur leurs pratiques.

L’immobilier est un secteur en pleine mutation qui va devoir s’adapter aux nouvelles attentes des consommateurs et pour cela fortement se digitaliser. La révolution reste encore à venir !

Pub Syndic Galian
Koproo solution ProArchives

Le logement, une préoccupation majeure pour les Français

 

Les Français se projettent, puisqu’un tiers d’entre eux envisagent un achat immobilier autre que leur résidence principale dans les années à venir. Les résultats de cette enquête indiquent aussi qu’un locataire sur deux, songe à devenir propriétaire.

Les propriétaires sont donc bien conscients de l’augmentation de la valeur de leur bien. Ils constatent même une forte augmentation pour près d’un quart d’entre eux.

L’autre tendance principale est celle de la prise de conscience écologique et l’immobilier ne déroge pas à la règle. Le logement du futur devra être centré sur le développement durable pour permettre aux habitants de limiter leurs déchets, leur consommation d’énergie et d’eau et même de produire certains aliments…

Mais cette tendance semble cependant être davantage un idéal qu’une réalité. Car lors de l’acquisition d’un bien, les deux principaux critères de choix restent le prix (61%) ainsi que sa localisation (54%). Alors que l’impact environnemental du bien reste un critère marginal pour seulement 12% des sondés.

Ce qui est certain, c’est que pour 75% des Français, les dépenses liées à l’immobilier sont insupportables voire trop élevées.

L’immobilier est donc un enjeu loin d’être négligeable pour les Français, et particulièrement pour la période électorale à venir. En effet, dans le cadre des élections municipales de 2020, 90% des Français estiment que la question du logement sera importante, 31% la jugent même prioritaire.

Etude réalisée du 11 au 29 octobre 2019, auprès de 3 000 Français et de 302 professionnels de l’immobilier.