Les données immobilières de Bercy en libre accès

Données immobilières
Capture d'écran d'une demande de valeur foncière sur Paris 15e.

Bercy annonce la mise à disposition, en open data, de l’ensemble des données immobilières du ministère. La base DVF (Demande de valeur foncière) permet de connaître le prix de tous les biens vendus sur cinq ans.

Un libre accès à la base de « Demande de valeurs foncières » (DVF)

 

En application de la loi du 10 août 2018 « pour un État au service d’une société de confiance » (Essoc), la direction générale des finances publiques (DGFIP) ouvre le libre accès aux données qu’elle détient sur les valeurs foncières.

Il s’agit des valeurs déclarées à l’occasion des mutations à titre onéreux intervenues au cours des cinq dernières années.

En tout, environ 4 millions de transactions (sur l’ensemble de la France hors Alsace-Moselle et Mayotte) sont ainsi disponibles et actualisées tous les 6 mois.

Les informations proviennent des actes enregistrés chez les notaires et des données contenues dans le cadastre. Ces données sont mises à la disposition de tous depuis le 24 avril, sur le site data.gouv.fr. L’opération est rendue possible grâce au concours d’Etalab, le service du Premier ministre qui coordonne la politique d’ouverture et de partage des données publiques en open data.

Informations des mutations immobilières : adresse, prix, surface, nombre de pièces…

 

Les fichiers fournis par la direction générale des Finances publiques (DGFIP) récapitulent pour chaque vente enregistrée : la nature des biens, leur adresse et leur superficie, la date de mutation, les références de publication au fichier immobilier ainsi que la valeur foncière déclarée.

La plateforme DVF permet de consulter toutes ces informations, il suffit pour cela de renseigner sur la page d’accueil une localité, la période ainsi que le périmètre de recherche. La liste des biens s’affiche, ainsi que les principaux éléments du descriptif.

La mise à disposition de ces données en open data va contribuer à une plus grande transparence des prix de l’immobilier. De plus, la base DVF offre l’avantage de proposer une série historique sur cinq ans, permettant ainsi de suivre les évolutions.

Mais dans un premier temps, on ne va pas avoir accès à la totalité des données. Compte tenu de son volume, quinze millions de données sur cinq ans, il faudra attendre que des développeurs proposent des applications permettant d’en exploiter le contenu de façon intuitive.

Base « Demande de valeurs foncières » : consultez les ventes foncières réalisées au cours des cinq dernières années.

Les prix de l’immobilier dans votre poche

 

Les startups, les réseaux et les portails qui travaillent sur l’estimation vont donc avoir accès à des données plus fiables, et l’on devrait voir fleurir de nouveaux services et produits à partir de cette base très prochainement.

C’est déjà le cas, avec le lancement par MeilleursAgents, d’une application de réalité augmentée pour smartphone. En effet, elle permet de scanner un bien immobilier et d’accéder facilement aux prix de vente réalisés aux alentours, au cours des cinq dernières années.

Cette fonctionnalité vous offre la possibilité de connaitre le prix du mètre carré pour chaque immeuble résidentiel de Paris et d’Ile-de-France, directement au travers de la caméra de votre téléphone mobile !

Une fois dans la rue, il vous suffit de lancer l’application, de placer votre téléphone devant vous et de l’orienter vers l’immeuble de votre choix. Grâce au GPS et à la boussole de votre mobile, l’application identifie votre emplacement géographique et l’orientation de la caméra de votre téléphone.

Les estimations de prix immobiliers de MeilleursAgents.com apparaissent alors en temps réel sur l’écran de votre iPhone, par dessus l’image de la caméra.

Télécharger l’application MeilleursAgents

Télécharger l’application MeilleursAgents.

Toutes ces avancées techniques apportent des facilités mais ne manquent pas de soulever des questions concernant la protection des données privées. Même si le nom du vendeur et celui de l’acheteur ne sont pas indiqués, il devient aisé de déterminer le prix payé par ses nouveaux voisins.

Les particuliers qui le souhaitent pourront-ils faire valoir leur volonté de retirer les informations relatives à la transaction de leurs biens ?

Apéro Copro 17
Guide des pros 2019 728×90
Fnaim ESI 2019 728×90
Livre Blanc Tome 2 Engie