Le logement en France en 2019

C’est bientôt la fin de l’année, l’occasion de revenir sur le bilan français en matière de logement. Que faut-il retenir des chiffres du logement en France en 2019 ? Éléments de réponse avec l’étude annuelle de l’Insee.

Logement en France en 2019 : les chiffres clés

 

Que nous disent les chiffres du logement en France en 2019 ? L’Insee, dans son étude annuelle, dévoile les informations importantes sur le logement dans le territoire français.

Première information à retenir, la France comptait 35,6 millions de logements au 1er janvier 2019. On arrive même à 36,6 millions en comptabilisant les départements d’Outre-Mer.

Concrètement, on compte donc 11 millions de logements de plus qu’il y a 35 ans. La progression est de 1 % par an depuis 1984. Dans le détail, 80 % des logements sont des résidences principales. Les habitations vacantes représentent, quant à elles, 8 % des logements. 

Autre enseignement de l’étude, l’habitat individuel est majoritaire, puisqu’il représente 56 % des logements. Mais sa part s’érode légèrement depuis 2008. En cause ? Le nombre de logements collectifs qui augmente plus vite que celui des logements individuels. En effet, depuis 2013, les logements achevés sont plus souvent collectifs.

Guides des Pros 728×150
Jurisprudences 2019

Une forte concentration dans les unités urbaines

 

Autre enseignement de l’étude, les logements se concentrent davantage dans les unités urbaines hors de Paris. Rappelons que d’après l’Insee, une unité urbaine se définit comme une commune ou un ensemble de communes présentant une zone de bâti continu et qui compte au moins 2.000 habitants.

En 2019, 16 % des résidences principales se situent dans l’unité urbaine de Paris. 21 % d’entre elles se situent dans une commune rurale. 

Notons que la part des communes rurales s’est diminué depuis 35 ans. Dynamique inverse pour les petites unités urbaines qui se sont accrues avec l’urbanisation. C’est là bas où le nombre de logements a augmenté le plus vite. 

Une France de propriétaires ?

 

En France, 6 ménages sur 10 sont propriétaires de leur résidence principale. 

Une proportion qui est stable sur les dernières années. Et parmi cette catégorie, on un tiers environ sont accédants, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas fini de rembourser leur emprunt. Cette part se stabilise depuis une dizaine d’années après l’augmentation rapide connue dans les années 1980. 

La part de propriétaires sans charges de remboursement, s’est elle, régulièrement accrue. Le vieillissement de la population n’est pas étranger à cette augmentation. Ils sont désormais 38 % en 2019, 35 ans auparavant, cette part s’élevait à 28 %.

Autre catégorie, les ménages logés gratuitement, en 2019 leur proportion a diminué. Concernant les ménages locataires de leur résidence principale, on les estime à environ 40 %. D’ailleurs, dans le parc locatif, les parts respectives des bailleurs publics et privés atteignent 17 % et 23 % des résidences principales en 2019.

Jurisprudences 2019

« L’hebdo copro », chaque lundi, retrouvez Isabelle DAHAN, fondatrice de Monimmeuble.com pour un point sur l’actualité de la copropriété. Cette chronique est diffusée sur la radio web de l’immobilier : Radio Immo.

En savoir plus sur le logement en France en 2019

Chronique enregistrée le 18 déecmbre à 17h30, durée : 4 minutes.

Vous pouvez retrouver cette chronique sous forme de podcast ICI

Pour écouter toutes les chroniques « Hebdo Copro » c’est ICI