L’Anah adapte son organisation

L’Anah adapte son organisation
Une organisation plus souple et plus réactive.

L’Agence nationale de l’habitat (Anah) a présenté sa nouvelle organisation, qui doit lui permettre plus de réactivité et de souplesse pour répondre aux grands enjeux de l’amélioration de l’habitat et de la transition énergétique.

Une organisation plus souple et plus réactive pour l’Anah

 

Cette évolution s’inscrit dans le prolongement d’une forte augmentation de l’activité de l’Anah depuis un an autour de nombreux programmes d’intervention portés par Julien Denormandie, Ministre de la Ville et du Logement.

En effet, la rénovation énergétique avec le programme « Habiter Mieux », connait une progression de 100% depuis le début de l’année. De nombreux programmes ont été lancé comme le plan « Initiative Copropriétés » engagé le 10 octobre 2018 ; le programme Action Cœur de Ville pour la redynamisation des villes moyennes ou le plan Logement d’abord.

Cette nouvelle organisation lui permettra également de piloter et mettre en œuvre la réforme du Crédit d’impôt Transition Energétique (CITE), que le gouvernement a confié à l’Agence.

Solucop 2019 – 728×150
Salon de la copropriété 2019 728×150

Accompagner les propriétaires les plus modestes dans leur parcours de travaux d’amélioration de l’habitat

 

Le parc privé représente 80% du total des résidences principales. L’Agence permet ainsi d’accompagner les ménages propriétaires, et surtout les plus modestes, dans leurs démarches et en leur permettant ainsi de réduire leur reste à charge grâce aux aides financières qu’elle mobilise.

Pour continuer de répondre efficacement à ces enjeux, l’Agence a souhaité adapter son organisation. Le nouvel organigramme permet d’améliorer la visibilité des missions de l’agence et de gagner en réactivité en privilégiant une gouvernance plus souple, une mise en responsabilité de ses collaborateurs et une meilleure adaptation à la conduite de projets transversaux.

Réforme du CITE : une aide plus adaptée aux enjeux de la transition énergétique, et plus simple à percevoir

 

Afin d’atteindre dans les temps les objectifs du Plan de Rénovation Énergétique des Bâtiments soit 500.000 logements rénovés par an pour l’ensemble du parc, le gouvernement a souhaité que les aides à la rénovation énergétique soient plus simples, plus efficaces et plus lisibles.

L’Anah travaille donc à proposer une solution plus incitative, mieux adaptée aux enjeux de la transition énergétique et aux différentes situations des ménages qui devra être opérationnelle en 2020.

Cette transformation du CITE doit permettre de réussir à intensifier les travaux de rénovation énergétique sans sacrifier leur qualité ni l’accompagnement des ménages, et notamment les plus modestes.