La rémunération des jeunes diplômés dans les secteurs de l’immobilier et de la construction

Rémunération des jeunes diplômés dans l’immobilier.
Rémunération des jeunes diplômés dans l’immobilier.

Le marché de l’emploi retrouve son dynamisme aussi bien dans les grands groupes que dans les PME, l’environnement est favorable pour les jeunes diplômés. Focus sur la rémunération des jeunes diplômés dans les secteurs de l’immobilier et de la construction.

 

La chasse aux talents profite aux jeunes diplômés

 

L’employabilité des jeunes diplômés est confortée aussi bien pour les candidats Bac+4/5 que pour les jeunes titulaires d’un Bac +2/3, dont les perspectives sont positives dans tous les secteurs d’activité. Ces derniers accroitront leurs chances en suivant des formations en alternance ou en apprentissage, très prisées des recruteurs car professionnalisantes.

La fidélisation des jeunes diplômés devient dès lors un enjeu crucial pour les entreprises qui doivent désormais travailler leur attractivité pour répondre aux nouvelles attentes de cette génération. De leur côté, les jeunes candidats se montrent confiants dans les opportunités offertes par le marché pour l’année à venir.

 

Le secteur de la construction bénéficie d’une situation exceptionnelle

 

Le secteur de la construction bénéficie d’une situation exceptionnelle avec des recrutements nombreux et rapides ainsi que des salaires en croissance sur la plupart des métiers.

Les recruteurs voient parallèlement arriver des jeunes diplômés à fort potentiel, hautement qualifiés et hyper-spécialisés grâce à des formations de qualité et adaptées au marché. Les opportunités étant plus nombreuses que les candidats sur la plupart des fonctions, ces derniers peuvent pour certains choisir leur poste dès la sortie d’école.

Le métier star dans ce secteur reste celui d’ingénieur travaux (35-42K), ainsi que tous les postes d’encadrement de chantiers, avec par exemple une augmentation prévue de 7% pour le métier de chef de chantier. Les recruteurs doivent donc s’adapter et proposer des conditions de rémunération suffisamment attractives pour pouvoir capter ces jeunes fraichement diplômés et fortement sollicités.

 

Le marché de l’immobilier a le vent en poupe

 

Dans l’immobilier, la situation est similaire avec un contexte particulièrement favorable aux profils juniors, qui devraient connaitre un boom en termes de salaires en 2019 (+4% en moyenne).

L’immobilier d‘entreprise et la promotion immobilière sont les deux domaines les plus accessibles pour les jeunes diplômés. Plusieurs métiers se développent de manière importante dans ces secteurs, notamment celui d’assistant (28-33K) ou de responsables de programmes (34-38K), très recherchés dans le cadre de l’expansion de grands projets tels que le Grand Paris.

Pour accéder au métier de responsable de programmes un niveau de formation Bac+5 en professions immobilières est généralement souhaité. Néanmoins, ce domaine reste accessible via la fonction d’assistant de programmes si le candidat dispose d’un BTS lié au secteur immobilier.

Les salaires profitent de l’évolution positive du marché et connaissent donc une hausse globale sur l’année 2018 sur la plupart des fonctions. Cette tendance se prolongera en 2019 et permettra au secteur immobilier de maintenir son attractivité vis-à-vis des jeunes diplômés.

Etude de rémunération Jeunes Diplômés Walters People France : données issues d’entretiens réalisés par les consultants de Walters People auprès de 1500 postulants de moins de 26 ans, de septembre 2017 à septembre 2018.