In’li : spécialiste du logement intermédiaire dédié aux jeunes salariés de classe moyenne

In’li : spécialiste du logement intermédiaire dédié aux jeunes salariés de classe moyenne

In’li aide les salariés et les jeunes actifs de classe moyenne à trouver un logement en Île-de-France. La montée en puissance du logement intermédiaire est maintenue pour 2021. L’objectif est ambitieux : produire 5500 logements dont 700 logements dédiés aux jeunes.

Succès du logement intermédiaire en Île-de-France

In’li , filiale du Groupe Action Logement dédiée au logement intermédiaire en Ile-de-France, comptabilise 5043 logements réservations en 2020 en Ile-de-France. Alors que la production de logement a connu une baisse de 30 %, c’est un record !

Inscription NL MI 728×150
Succès du logement intermédiaire en Île-de-France
Source : https://www.inli.fr/

 

D’ailleurs, In’li compte bien poursuivre cette montée en puissance. De sorte que pour 2021, elle fixe un objectif ambitieux de 5500 logements dont 700 logements réservés aux jeunes. En effet, ces derniers recherchent des biens immobiliers de petite taille ou des offres de coliving. In’li prévoit une Maitrise d’Ouvrage directe pour 1 000 logements. Ses partenariats avec des promoteurs locaux contribuent à la réalisation de ces projets.

Intérêt des investisseurs institutionnels pour le logement intermédiaire

La demande de logement intermédiaire des salariés des classes moyennes est inférieure à l’offre. Cette situation s’explique par la rareté des biens immobiliers et du foncier. Elle se traduit également par la nécessité de produire 80 000 nouveaux logements intermédiaires.

 

Ce projet requiert un investissement de 18 milliards d’euros. In’li a créé APEC et Cronis afin de mobiliser des fonds propres extérieurs. Les investisseurs institutionnels ont contribué à la mise en place de ces deux foncières de développement. Ainsi, elles permettront de financer la construction de 2 200 nouveaux logements par an. Et cela, en plus du développement d’in’li.

Proposer un logement intermédiaire dans les zones tendues

Les jeunes actifs et les salariés de classe moyenne sont dans l’incapacité d’accéder au logement privé. Cette situation s’avère préoccupante, notamment dans les zones tendues. L’insuffisance de leur budget en constitue la principale raison du fait du niveau des loyers libres. C’est pourquoi, les programmes d’in’li se concentrent exclusivement dans les zones A (67 %) et A bis (33 %). Ils se situent près des zones d’emplois et à proximité des infrastructures de transport. En effet, In’li prévoit une livraison de plus de 2 000 logements en 2021.

De cette façon, In’li remplit sa mission d’utilité sociale avec son programme de logement intermédiaire. Le but est d’aider les salariés à trouver des logements près des transports en commun. Ces derniers doivent se situer dans la même zone que leur lieu de travail. La mobilité professionnelle rend le territoire plus attractif. De fait, elle permet également d’améliorer le quotidien des salariés.

Le logement intermédiaire intéresse principalement les jeunes salariés. Ils représentent d’ailleurs 84 % des locataires d’in’li qui ont moins de 40 ans.

Des travaux de rénovation thermique en perspectives

In’li a effectué un audit avancé de son parc immobilier. Les résultats lui ont permis d’établir un plan pluriannuel des travaux sur la période 2021 à 2024. À l’appui de cet audit, In’li a prévu de consacrer un budget de 160 millions d’euros à l’amélioration de la performance énergétique. Plus précisément, ce programme vise à éradiquer les passoires thermiques classées F et G d’ici 3 ans. Dès 2021, 1940 logements bénéficieront de ces travaux.

Des innovations en termes d’habitation pour les locataires

Rappelons qu’In’li a développé une plateforme de commercialisation en 2018. Celle-ci propose ainsi un parcours de location 100% numérique. De plus, dès 2020, elle met au point la généralisation du bail numérique.

In’li collabore avec des start-up pour proposer des innovations numériques à ses locataires dans le but de renforcer la relation client. De sorte qu’une nouvelle plateforme numérique sera lancée à la rentrée avec de nombreuses fonctionnalités pour simplifier le quotidien. Parmi celles-ci :

  • e-paiement,
  • suivi du solde de loyer et des charges,
  • informations sur les travaux…

Depuis sa création, l’innovation est dans l’ADN d’in’li. Aussi, au travers d’In’li Lab, son incubateur de start-up, elle accueillera 4 nouvelles start-up d’ici l’été. À ce jour, trois jeunes entreprises sont déjà présentes : Vertuo, Enogrid et My Digital Buildings. Que proposent-elles ?

Vertuo a développé des solutions destinées à optimiser les eaux pluviales grâce à des modules d’aménagements paysagers. En ce qui concerne Enogrid, son ambition est d’optimiser la performance énergétique des bâtiments. Aussi, l’entreprise a mis au point des solutions d’autoconsommation d’énergie. Quant à My Digital Buildings, elle développe un outil facilitant la visite virtuelle du logement. Plus concrètement, il s’agit de rendre accessible à tous, la numérisation d’une résidence en BIM simplifié.

“ Notre développement est très encourageant et nous conforte dans notre volonté de réinventer notre modèle pour accélérer l’accès au logement intermédiaire. Tous les acteurs de la chaîne du logement doivent se mobiliser pour augmenter massivement l’offre dans les zones tendues.” – Benoist Apparu, Président du Directoire d’in’li.

En effet, la mobilisation passe notamment par l’acceptation de la densification encore trop souvent refusée par de nombreuses municipalités. C’est pourtant le seul moyen de résoudre le problème de la rareté du foncier. Un défi environnemental auquel il faut répondre si l’on veut lutter contre l’étalement urbain…

Guide des Pros 2021 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support (728×150)
Chaîne Youtube (728×150)
Jurisprudences 2020 728×150
Inscription Ateliers juridiques 2021 – 2022 (728×150)
Bonnes vacances 2021