Aller au contenu

Immobilier

Immobilier neuf : quels sont les prix dans les grandes villes ?

immobilier neuf

Le marché immobilier neuf est généralement dynamique dans les grandes villes françaises. Les acquéreurs trouvent le neuf plus avantageux que l’ancien. En effet, les logements neufs sont personnalisables et sans travaux à prévoir. De plus, ils sont moins énergivores et bénéficient de solides garanties. Qu’en est-il cependant du prix du mètre carré ? Dans quelles grandes villes les prix des logements neufs sont-ils les plus chers ?

Dans quelle ville le prix de l’immobilier neuf est-il le plus élevé ?

SeLoger neuf fait le point sur les prix de l’immobilier neuf dans 40 grandes villes françaises. Ce groupe, leader dans la diffusion d’annonces immobilières, a d’ailleurs constaté l’évolution de ces prix sur un an.

Sans surprise, il ressort de l’analyse des chiffres que c’est à Paris que le prix de l’immobilier neuf est le plus élevé. Certes, la rareté du foncier parisien favorise l’envol des prix des logements neufs. De sorte que sur un an, les prix augmentent de 9 % pour atteindre 13 425 €/m².

À Paris, le prix médian des logements est de :

  • 390 977 euros pour un studio neuf ;
  • 574 316 euros pour un T2 ;
  • 1 015 360 euros pour un T3 ;
  • 1 506 454 euros pour un T4.

En définitive, au niveau national, le prix moyen du mètre carré dans le neuf affiche 4 900 euros et une hausse de 4 %

Boulogne-Billancourt au deuxième rang du classement de SeLoger

Boulogne-Billancourt affiche un prix moyen de 12 229 euros par mètre carré dans le neuf. Ainsi, cette ville a obtenu la deuxième place dans le classement de SeLoger. Elle a dépassé Lyon où le mètre carré des logements neufs est vendu à 6 677 euros au maximum.

Immobilier neuf SeLoger

 




Par ailleurs, Marseille ne se trouve qu’à la 14ème place dans le classement en termes de prix de l’immobilier neuf. Dans la cité phocéenne, le mètre carré du logement neuf est, en fait, à 4 759 euros en moyenne. Pour ceux qui ont un projet d’acquisition immobilière à Nice, ils devront prévoir environ 6 120 euros le mètre carré.

L’envolée du prix de l’immobilier neuf à Aix-en-Provence

Selon les données collectées par SeLoger, le prix de l’immobilier neuf est de 5 939 euros par mètre carré à Aix-en-Provence. Une augmentation de 10 % y est enregistrée en un an. Plusieurs autres grandes villes françaises affichent des prix au-delà de 5 000 euros, en l’occurrence :

  • Annecy (5 859 euros) ;
  • Rennes (5 413 euros) ;
  • Montreuil (5 348 euros) ;
  • Villeurbanne (5 250 euros) ;
  • Montpellier (5 192 euros).
Immobilier neuf

 

Par ailleurs, Toulon enregistre une augmentation de prix énorme (14 %) en un an pour atteindre 5 009 euros.

Des hausses importantes du prix de l’immobilier neuf dans les villes de l’Ouest

Bénéficiant de l’attractivité de l’Arc atlantique, les grandes villes de l’Ouest connaissent des hausses importantes de prix du mètre carré. De plus, après les confinements, elles sont particulièrement appréciées par les acquéreurs en quête d’un meilleur cadre de vie.

Ainsi, le prix du mètre carré dans l’immobilier neuf est à :

  • Rennes : 5 413 euros (+8 % sur un an) ;
  • Nantes : 5 080 euros (+3 % sur un an) ;
  • Bordeaux : 5 006 euros (+2 % sur un an) ;
  • Brest : 3 775 euros (+8 % sur un an).

Notons que Toulouse a enregistré une baisse de prix de 1 % en un an dans le neuf. C’est en fait l’impact de la crise économique liée à la pandémie de la COVID-19. Pour devenir propriétaire dans cette ville, le budget à prévoir est donc de 4 452 euros par mètre carré.

Les dix villes affichant les prix de logements neufs les plus chers

Dans l’immobilier neuf, voici le top 10 des grandes villes où le prix du mètre carré est le plus cher :

  • Paris (13 425 euros) ;
  • Boulogne-Billancourt (12 229 euros) ;
  • Lyon (6 677 euros) ;
  • Nice (6 120 euros) ;
  • Aix-en-Provence (5 939 euros) ;
  • Annecy (5 859 euros) ;
  • Rennes (5 413 euros) ;
  • Montreuil (5 348 euros) ;
  • Villeurbanne (5 250 euros) ;
  • Montpellier (5 192 euros).

Notons que le prix du mètre carré dans le neuf est généralement plus cher que celui dans l’ancien. En réalité, un écart de 15 à 20 % en moyenne est remarqué.

Pourquoi acheter un logement neuf ?

Les logements neufs sont plus coûteux, en vertu des nombreux atouts qu’ils proposent. En outre, les acquéreurs ont la possibilité de personnaliser leur bien selon leur goût et leurs besoins. Sur ce point, ils peuvent y aménager des équipements, tels qu’une terrasse, un parking ou un ascenseur.

Par ailleurs, un bien immobilier neuf, offre une isolation thermique et phonique optimale. À savoir, il assure une bonne performance énergétique, permettant de réduire les frais d’électricité. De plus, les acquéreurs profitent de frais de notaire réduits lors de l’opération d’achat du bien immobilier neuf. Ils peuvent aussi accéder à une exonération de taxe foncière. Enfin, ils profitent d’un certain nombre de garanties fiables : garantie décennale, garantie de parfait achèvement, garantie de bon fonctionnement, etc.

nv-author-image

Isabelle DAHAN

Rédactrice en chef de Monimmeuble.com. Isabelle DAHAN est consultante dans les domaines de l'Internet et du Marketing immobilier depuis 10 ans. Elle est membre fondatrice de la Fédération Française de l'Immobilier sur Internet (F.F.2.I.) www.ff2i.org et membre de l’AJIBAT www.ajibat.com, l’association des journalistes de l'habitat et de la ville. Elle a créé le site www.monimmeuble.com en avril 2000.

Laisser un commentaire