Immobilier neuf : hausse rapide des prix en France

hausse des prix de l'immobilier neuf

Le Laboratoire de l’Immobilier présente son baromètre des prix de l’immobilier neuf, 5e édition. Ses études ont été réalisées sur plus de 100 villes de plus de 45 000 habitants en France métropolitaine. Elles concernent notamment les programmes immobiliers de logements collectifs neufs. L’un des enseignements notables observés est la hausse des prix qui s’accélère à un rythme soutenu dans le pays.

Accélération de la hausse des prix dans l’immobilier neuf

En mars 2021, le nombre de logements collectifs autorisés a connu une baisse significative. Certes, le volume d’autorisations à construire est reparti de nouveau à la hausse. Cependant, plus de 20 000 logements autorisés sont encore nécessaires pour atteindre le niveau des autorisations constaté avant la crise sanitaire.

GRDF 2021
Pro Archives Conciergerie digitale

En février 2020, 233 700 logements collectifs autorisés ont été enregistrés sur douze mois glissants. Ainsi, la raréfaction de l’offre a entraîné une accélération de la hausse des prix de l’immobilier neuf.

En novembre 2021, le prix moyen du mètre carré des appartements neufs est estimé à 5195 euros en France métropolitaine. En effet, on observe une augmentation moyenne des prix de +5,7 % sur les douze derniers mois, et ce, à périmètre constant. Selon Franck Vignaud, directeur du Laboratoire de l’Immobilier, aucun indice ne montre que la hausse des prix va ralentir jusque-là.

“ Les tensions actuelles sur les matières premières et l’approvisionnement des chantiers, la hausse des prix des matériaux et de l’énergie sont autant de facteurs qui contribuent à l’inflation des prix du neuf. Or, ils contribuent aussi à l’insuffisance chronique de la production de nouveaux logements face aux besoins.” – Franck Vignaud.

Par ailleurs, avec les risques d’inflation, les banques pourraient faire grimper leur taux d’intérêt. Une telle situation pourrait ensuite réduire la capacité d’emprunt des futurs acquéreurs. Ce qui peut à terme avoir un effet modérateur sur les prix immobiliers. Mais, pour l’instant, nul ne sait si cette inflation est passagère ou si elle va s’inscrire dans la durée.

“ Par ailleurs, n’oublions pas que les investisseurs sont protégés de l’inflation par l’indexation des loyers sur les prix à la consommation, ce qui ne devrait pas altérer leur appétence pour l’immobilier. ” – Franck Vignaud.

Généralisation de la hausse des prix de l’immobilier neuf dans les métropoles

À Paris, les prix des logements neufs étaient en pause il y a six mois. Cette période a été marquée par la fin de la commercialisation de certains programmes immobiliers dans les arrondissements centraux. Il y avait aussi l’augmentation de l’offre dans les arrondissements où les prix sont moins élevés.

Toutefois, il s’agit seulement d’un ralentissement passager de la hausse des prix. En un an, le prix moyen du neuf à Paris a progressé de 3,4 % pour s’établir à presque 12 500 €/m².

Une généralisation de l’accélération de la hausse des prix est observée dans les métropoles. Ainsi, dans 9 grandes villes sur 15, on observe une augmentation supérieure à +6 %. Rappelons que seules trois villes affichaient cette hausse il y a six mois.

Dans le Top 15 du Laboratoire de l’Immobilier, trois villes ont même connu des hausses dépassant +8 %. Il s’agit de Rennes (+9,7 %), Toulouse (+8,4 %) et Grenoble (+8,1). Ainsi, Rennes a pu dépasser deux villes dans le classement en termes de prix de l’immobilier neuf (8e place vers la 6e). Par contre, Toulouse et Grenoble ont gardé la même place.

TOP 15 : les tendances de prix immobiliers dans les métropoles

Paris tient toujours la première place dans le TOP 15 en termes de cherté de prix dans l’immobilier neuf. La capitale est suivie par Lyon et Nice. Ce sont les seules deux villes qui affichent des prix moyens du mètre carré supérieurs à 6 000 euros. Dans ces métropoles, les prix s’élèvent respectivement à 6 386 euros et 6 098 euros en novembre 2021.

Prix moyen de l'immobilier neuf en France

 

Inversement, Nantes, Montpellier, Rennes, Bordeaux et Marseille ont été toujours côte à côte dans le classement. Les villes de Nantes, Montpellier et Rennes ont désormais affiché des prix au-dessus des 5 000 euros par mètre carré. À Nantes, le prix moyen du mètre carré a grimpé à 5 169 euros, faisant d’elle la ville la plus chère des cinq.

Top 15 des prix de l'immobilier neuf en France

 

Par contre, Le Havre se trouve tout en bas de ce TOP 15. Cette ville a connu l’évolution de prix la plus faible (+0,2) et. Le prix d’un appartement neuf y est 3,5 fois moins cher qu’à Paris. Le mètre carré y est vendu à 3 523 euros en moyenne.

“ Contrairement à l’immobilier ancien, nous n’assistons pas à une flambée des prix dans les villes moyennes et à un tassement dans les grandes métropoles. L’écart moyen entre le prix des grosses métropoles et celui des villes moyennes de notre étude demeure très élevé. De l’ordre de 900 €/m² si l’on exclut l’Ile-de-France.” – Le Directeur du Laboratoire de l’Immobilier.

L’évolution des prix immobiliers en Île-de-France

Levallois-Perret et Boulogne-Billancourt affichent aujourd’hui des prix plus élevés que le 18e arrondissement de Paris. C’est un fait étonnant ! Le mètre carré de l’immobilier neuf y coûte respectivement 12 099 euros et 11 929 euros en moyenne.

Prix de l'immobilier neuf en Ile de France

 

Par ailleurs, Issy-les-Moulineaux, une autre ville banlieue, affiche un prix moyen assez cher (9 782 euros). Une évolution de +7,5 % y est constatée sur douze mois.

Sur la Petite Couronne, les prix moyens des appartements neufs ont grandement progressé. Dans presque tout le département des Hauts-de-Seine, le mètre carré est vendu notamment à plus de 6 000 euros. Seules Colombes (5 582 euros) et Nanterre (5 808 euros) ne sont pas parvenu à franchir ce palier. D’ailleurs, Nanterre a connu la progression de prix la plus faible en Île-de-France (+ 2,1 %).

La Seine-Saint-Denis a connu aussi des hausses des prix dans le neuf. C’est toutefois le dernier secteur de la Petite Couronne où les logements neufs sont encore accessibles à moins de 5 000 euros. Avec ce prix, les acheteurs ne pourront pas cependant profiter de la TVA à 5,5 %. En effet, Bondy, Bobigny, Drancy, Noisy-le-Grand, Le Blanc-Mesnil et Rosny-sous-Bois y sont parmi les villes les moins chères. Pour autant, toutes ces communes accueilleront prochainement une station du futur Grand Paris Express, ce qui a pour effet de faire grimper les prix.

L’envol des prix en Province : 4 770 euros/m² en moyenne

À Lyon, le 4? arrondissement affiche le prix moyen le plus élevé avec 7 977 euros par mètre carré. À Annecy, les appartements neufs sont vendus à 6 895 euros en moyenne. C’est le prix moyen le plus cher en province, si l’on ne prend pas en compte les grandes métropoles régionales. Par contre, le 3e arrondissement lyonnais a connu la plus forte progression de prix de l’immobilier neuf (11,7 %) en un an.

Prix de l'immobilier neuf en Province

 

Dans la moitié nord du pays, les acheteurs peuvent trouver les logements neufs les plus abordables. Par exemple, le prix moyen du mètre carré est de 3 191 à Cherbourg et 3 236 euros à Laval.

En revanche, certaines villes classées parmi les moins chères ont connu une progression de prix notable. À Saint-Etienne et Limoges, par exemple, le mètre carré est vendu pour la première fois à plus de 3 500 euros. Ainsi, la hausse des prix concerne même les communes où une décroissance démographique a été observée.

“ Nous indiquions il y a 6 mois que toutes les conditions étaient réunies pour une poursuite de la hausse des prix. La situation est aujourd’hui encore plus tendue et de nouvelles contraintes vont venir peser sur les prix dans les mois à venir. Il faudra compter avec la mise en place de la RE2020, le dispositif Pinel + ou encore le refus de réviser ou d’étendre le zonage Pinel malgré l’expérimentation menée en Bretagne… Nous ne sommes probablement qu’au début d’un cycle de forte hausse.” – Franck Vignaud.

À propos du Laboratoire de l’Immobilier – www.labo-immo.org

Depuis 2001, le Laboratoire de l’Immobilier analyse les marchés de l’immobilier neuf. Il réalise des études pour accompagner les professionnels – promoteurs, distributeurs, conseillers en gestion de patrimoine – dans leurs projets immobiliers. Le Laboratoire de l’Immobilier est un service d’études de THESEIS (www.theseis.fr), une plateforme dédiée aux professionnels de la gestion de patrimoine.

Guide des Pros 2021 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support (728×150)
Jurisprudences 2020 728×150
Inscription Ateliers juridiques 2021 – 2022 (728×150)
Inscription NL MI 728×150