Génération Y : Près de 70% des moins de 35 ans souhaitent rester locataires

Génération Y
La génération Y : une génération de locataires ?

Les primo-accédants restent des investisseurs de poids, pour qui la pierre est une opportunité de se construire un patrimoine. Le Réseau immobilier Laforêt dévoile les résultats de son étude menée avec l’institut de sondage IFOP sur le rapport qu’entretiennent les Français, et notamment la génération Y avec l’investissement immobilier.

La génération Y : une génération de locataires ?

 

La génération Y regroupe l’ensemble des personnes nées entre 1980 et 2000 c’est à dire les moins de 35 ans.

En France, Ils représentent 48% des locataires de leur résidence principale.

Malgré un contexte immobilier favorable 67% d’entre eux ne souhaitent pas investir à court terme. Quelles en sont les raisons ? Avec la montée en puissance du nomadisme, l’émergence de nouvelles formes de travail, 32% des moins de 35 ans souhaitent rester mobiles et flexibles.

Parmi les autres raisons citées par cette génération : les coûts imputables au statut de propriétaires (22,5%) – taxe foncière, charge de copropriété… et la plus-value incertaine lors de la revente (9,5%).

Entre la montée en puissance des nouveaux modes de vie, plus nomades, et le contexte économique actuel, la génération Y porte un nouveau regard sur l’immobilier. Ces évolutions poussent les acteurs de l’immobilier tels que Laforêt à s’adapter à leurs attentes : rester locataire tout en réalisant un investissement locatif.

Yann Jéhanno, Président du Réseau Laforêt.

Guides des Pros 728×150
Jurisprudences 2018
Club MI Pro #1 728×150
Club MI Plus #1 728×150

1/3 de la génération Y souhaitent réaliser un investissement locatif

 

Avec la dynamique du marché et la possibilité d’emprunter quasiment à taux zéro, la génération Y voit en l’investissement locatif une occasion de se construire un patrimoine. De plus, la hausse des prix au m2 rassure ces « jeunes » investisseurs sur le potentiel de prise de valeur de leur investissement.

Pour 36% des moins de 35 ans, la possibilité de financer en partie un emprunt grâce aux loyers perçus reste la principale raison pour concrétiser leur projet d’investissement locatif. Cela, même si pour 45% d’entre eux, les prix du marché restent une contrainte importante.

Étude réalisée par l’IFOP par Internet sur système CAWI du jeudi 2 au vendredi 10 mai 2019. L’échantillon composé de 1001 individus est représentatif de la population française âgée de plus de 18 ans selon les critères suivants : sexe, âge, profession de l’interviewé, région UDA et catégorie d’agglomération.