Aller au contenu

Consommation

Gain de place : les bonnes raisons de faire le grand tri !

Gain de place : les bonnes raisons de faire le grand tri !

Comme tout un chacun, vous rêvez de vivre dans un logement confortable, sain et bien rangé. Mais, vous avez accumulé tellement d’objets, de vêtements, d’accessoires inutiles que vous ne savez pas par où commencer. Un petit conseil, commencez par faire du tri et du rangement dans vos affaires. Le gain de place, cela se mérite !

Gain de place, il est temps de désencombrer votre logement

Nous vivons dans une société de consommation qui nous incite à renouveler constamment les produits stockés dans nos armoires et placards. On ne réalise pas tous les objets que nous achetons et accumulons au fil du temps. Or, le plus souvent, on n’en utilise même pas la moitié et parfois jamais !

Vous ne le savez peut-être pas, mais finalement, à l’échelle nationale, cela représente 2,5 tonnes d’objets qui sont accumulés dans nos logements. Et, c’est sans compter les 45 tonnes de matières qui ont servi à les fabriquer.

La bonne nouvelle, c’est que nous pouvons agir à notre échelle pour changer nos mauvaises habitudes. Pour renforcer votre motivation, pensez aux multiples bienfaits du désencombrement de votre logement.

5 bonnes raisons de transformer vos habitudes

Pour vous y mettre, il faut imager votre logement désencombré. Il deviendra tellement plus fonctionnel et agréable à vivre ! Chaque chose à sa place et rien de trop. Vous n’allez plus perdre votre temps à tenter de retrouver un objet dans votre trop plein d’affaires.

D’ailleurs, le tri permet le gain de place au sol et dans vos placards. Vous allez tout simplement libérer de l’espace alors que l’on en manque vraiment dans nos petits appartements.

Qu’allez-vous faire des objets que vous n’utilisez pas ? Avez-vous pensé à leur donner une nouvelle vie ? Vous pouvez faire preuve de générosité en les proposant à des associations. De même, vous pouvez les revendre sur le marché de l’occasion ou tout simplement essayer de les recycler.




D’ailleurs, les solutions ne manquent pas pour vous aider dans vos démarches. Échanger, donner, louer, réparer, revendre, acheter reconditionné ou d’occasion… Les solutions ne manquent pas pour consommer autrement. Pourquoi acheter ou jeter des objets qui pourraient être partagés, donnés, échangés ou réparés entre voisins ? En offrant une seconde vie à vos objets, vous limitez votre impact sur l’environnement, mais également vos dépenses, tout en rendant service autour de vous. Vous pouvez aller jeter un œil sur le site du gouvernement : https://longuevieauxobjets.gouv.fr/ vous y trouverez des idées, des conseils, des adresses pour mieux consommer.

En effet, en devant un consommateur averti, vous éviterez d’acheter des produits inutiles. En cela, c’est un premier pas vers ce que l’on appelle la consommation responsable. De plus, le recyclage nourrit l’économie circulaire. Ce qui a pour effet de fabriquer moins d’objets neufs. On économise ainsi des matières premières et l’on participe à la réduction de la pollution.

Comment se lancer pour être efficace ? Quel est votre plan d’action pour viser le gain de place ?

Si vous n’êtes pas seul, faites participer toute la famille ! Une bonne organisation s’impose pour bien se préparer et atteindre votre objectif. Alors, vous avez le choix : vous pouvez procéder par pièce ou par catégorie d’objets.

Pour ma part, je préfère opérer par pièce, ce qui me permet de responsabiliser chaque membre de la famille. Puisque chacun a pour mission de ranger sa chambre. D’ailleurs comme le souligne l’ADEME, associer les enfants à cette démarche est un bon moyen de les sensibiliser à la question de la consommation durable et des déchets.

Toutefois, les adeptes du tri par typologie d’objets vous assureront que c’est le meilleur moyen de prendre conscience de la quantité de produits en notre possession. Ainsi, vous allez vous retrouver avec une pile de vêtements, jouets, livres, ustensiles de cuisine, etc. En fait, il y a un grand écart entre notre perception et la réalité. Par exemple, les Français pensent posséder 34 appareils électriques par foyer. En réalité, ils en possèdent 99 dont 6 jamais utilisés !

Pour trier, la méthode la plus simple et d’étiqueter vos boîtes et contenants en fonction de la destination.

Concrètement, vous aurez une boîte pour les objets à donner, à jeter, à vendre, à réparer, à recycler, etc. Et, si vous n’êtes pas encore décidé, vous pouvez opter pour la boîte “je verrai plus tard”.

Comme vous vous en doutez sûrement, faire le tri prend potentiellement du temps. Alors réservez quelques heures sur plusieurs semaines. Pour ne pas vous décourager dès la première séance de rangement, il faut se fixer des objectifs pour chaque séance. Ce sont de petites réussites qui vous mèneront tranquillement vers le gain de place !

Osez changer ! Une opération organisée par l’ADEME

D’avril à juin 2021, 21 foyers se sont portés volontaires pour participer à l’opération « Osez changer ! » organisée par l’ADEME. Son but : aider les ménages à inventorier, trier, désencombrer leur logement. Ainsi avec l’appui d’un “home-organiser”, ils se sont engagés vers une consommation plus responsable.

gain de place avec osez changer

 

Les résultats étaient bien au rendez-vous puisque 1 objet sur 5 était stocké pour rien. Suite à cette opération, environ 300 objets par foyer ont été retirés des placards. D’ailleurs la plupart des participants sous-estimaient leurs possessions de vêtements et de chaussures. Suivez mon regard…

Pour tous, les efforts ont été récompensés. Les foyers ont gagné 300 € en moyenne en vendant des objets. Le gain de place est de l’ordre de 30% à 50% voire plus selon les foyers.

On peut affirmer que la satisfaction est générale. On se sent mieux chez soi, on gagne en qualité de vie, etc. Et, pour finir, on semble prêt à changer ses habitudes pour gagner en sobriété, réaliser des économies en consommant plus responsable.

nv-author-image

Isabelle DAHAN

Rédactrice en chef de Monimmeuble.com. Isabelle DAHAN est consultante dans les domaines de l'Internet et du Marketing immobilier depuis 10 ans. Elle est membre fondatrice de la Fédération Française de l'Immobilier sur Internet (F.F.2.I.) www.ff2i.org et membre de l’AJIBAT www.ajibat.com, l’association des journalistes de l'habitat et de la ville. Elle a créé le site www.monimmeuble.com en avril 2000.

Laisser un commentaire