Expert-comptable : l’exercice illégal, un véritable fléau pour l’économie alsacienne

Expert-comptable : l’exercice illégal
Etienne HENRY

Expert-comptable : l’exercice illégal, un véritable fléau pour l’économie alsacienne

De très nombreux chefs d’entreprises, artisans et professions libérales alsaciens font confiance et appel aux services d’un expert-comptable pour accompagner leur activité professionnelle au quotidien. L’expert-comptable, comptable mais surtout expert, est donc le partenaire privilégié des acteurs économiques, pour toutes les questions d’ordre fiscal, social ou réglementaire. Son rôle stratégique, indispensable au bon fonctionnement de l’entreprise, implique de choisir le bon interlocuteur, et surtout de s’assurer que celui-ci soit un véritable expert-comptable !

En effet, on dénombre en Alsace des officines exerçant illégalement la profession en proposant des services de gestion, d’administration, d’informatique et de comptabilité. Soit autant de risques pour les entrepreneurs alsaciens de se faire mal conseiller par ces officines qui ne détiennent ni les garanties d’indépendance, ni les compétences nécessaires. Une problématique encore trop peu connue, à laquelle il est pourtant urgent de sensibiliser les acteurs économiques. Leur tranquillité, la sécurité financière de leur entreprise et l’optimisation de leurs charges sont en jeu !

Face à cette situation, dont les conséquences, parfois dramatiques, rejaillissent sur l’ensemble de la profession et nuisent à toute la filière, le CROEC Alsace démontre une nouvelle fois son engagement. Il y a 70 ans, cette profession était créée au lendemain de la seconde guerre mondiale, en un temps où tout était à reconstruire et où il fallait confier à des professionnels qualifiés la charge de surveiller les comptabilités des entreprises et de garantir l’assiette fiscale, vitale pour le redressement du pays. Aujourd’hui, l’institution alsacienne multiplie les actions de sensibilisation.

La clé pour mettre un terme à ce fléau ? Pousser les professionnels alsaciens à vérifier que leur expert-comptable soit bien membre de l’Ordre, c’est-à-dire formé, diplômé, lié par le secret professionnel, assuré au titre de sa responsabilité civile professionnelle et donc garant de la sécurité financière de l’entreprise. Un combat de tous les jours, de notre seule responsabilité, en faveur de l’économie alsacienne pour rappeler que la prérogative d’exercice de l’expert-comptable en matière de tenue et de révision de comptabilités n’est pas faite pour protéger les intérêts des experts-comptables, mais bien ceux de leurs clients.

oecalsace.net