Est-il possible d’obtenir un crédit immobilier en période de reconfinement ?

Est-il possible d’obtenir un crédit immobilier en période de reconfinement ?

Quelles sont les conséquences du reconfinement pour ceux qui veulent emprunter ou remboursent leur crédit immobilier ? Des solutions existent pour adapter les mensualités le temps de traverser cette période difficile. Suivez les conseils de Voufinancer.com…

URMET 2020 – Bannière 1
Les Copros Vertes (CERQUAL)
Conciergerie digitale ProArchives

Même en reconfinement, vous pouvez obtenir un crédit immobilier

Bien que les professionnels de l’immobilier soient mieux préparés au reconfinement, le marché immobilier risque d’être impacté par le deuxième vague. Pour les courtiers en crédits et les banques, la volonté est au maintien de l’octroi de crédit immobilier.

En effet, par rapport au premier confinement, les banques se sont mieux organisées. La plupart des établissements traitent les dossiers de prêt auprès de leurs salariés experts crédits en télétravail. Ce qui n’était pas le cas en mars…

“ Les agences bancaires restent ouvertes, même si les horaires d’ouverture peuvent être modifiées, et le personnel chargé d’étudier les dossiers de crédit est désormais en pleine capacité de le faire à distance. Il n’y a donc pas de raison que les délais s’allongent de façon démesurée comme en mars dernier” – Julie Bachet, directrice générale de Vousfinancer.

Par ailleurs, les agences de courtage en crédit, assimilées aux activités financières et d’assurance, peuvent rester ouvertes. Ils pourront toujours recevoir, dans le respect des mesures sanitaires, les clients qui le souhaitent… Comme le souligne Julie Bachet, désormais l’accompagnement à distance est efficace. Cela est possible grâce à la signature électronique du mandat et la Visioconférence pour les rendez-vous.

La situation est-elle favorable à l’évolution des taux de crédit immobilier ?

Pour l’instant, on ne constate pas de changements notables. En supposant que le reconfinement ne dure qu’un mois, il ne devrait pas y avoir d’influence sur les taux de crédit immobilier. En novembre, les taux restent à un niveau très bas, proche des records historiques pour les meilleurs profils. Quelques banques ont envoyé de nouvelles grilles de taux dont certaines orientées à la baisse, de 0,10 % en moyenne. D’autres banques ont laissé leurs taux stables et seule une banque les a remontés de 0,10 %.

“ Traditionnellement en fin d’année les banques remontent leur barème lorsqu’elles ont réalisé leurs objectifs de production de crédit. Cette année, rien ne se passe comme prévu, et compte tenu des coups d’arrêt que connait le marché, les beaux dossiers restent toujours une cible de choix pour les banques.” – Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer.

En outre, les taux d’emprunt d’État à 10 ans restent très bas et négatifs à l’annonce du reconfinement, à -0,35 % le 30 octobre, contre -0,26 % le 1er octobre.

En moyenne, on peut emprunter à 1,10 % sur 15 ans, 1,30 % sur 20 ans et 1,50 % sur 25 ans. Pour les meilleurs profils, il est possible de négocier 0,58 % sur 15 ans, 0,88 % sur 20 ans et 1,06 % sur 25 ans.

L’autre bonne nouvelle, c’est que depuis la rentrée, il n’y a pas eu d’envolée des refus de crédit. Bien que les acheteurs dans les grandes villes doivent avoir un apport conséquent pour acheter. Espérons que le HCSF assouplira ses recommandations en fin d’année pour accompagner le redémarrage du marché immobilier.

Comment diminuer ou suspendre ses mensualités pendant le confinement ?

Alors que près d’un tiers des emprunteurs disent avoir du mal à rembourser leur crédit immobilier, ce reconfinement risque d’accroitre cette proportion. Dans ces cas-là, il est possible de demander à sa banque un report d’échéance. Celui-ci, entraine alors la suspension du remboursement des mensualités pendant 1 à 12 mois, en une ou plusieurs fois.

En général, le report peut être demandé au bout de 24 mois de remboursement (12 mois dans certaines banques) et il faut un délai de 1 à 2 mensualités pour qu’il soit mis en place. En revanche, l’assurance de prêt continue à être versée afin de protéger l’emprunteur.

“ Seule la moitié des banques propose l’option report d’échéance. Le cas échéant, certaines banques peuvent tout de même accepter une suspension temporaire dans le contexte actuel, et ce même si vous l’avez déjà fait au printemps dernier. Car leur objectif est d’assurer la continuité du remboursement du crédit.” – Sandrine Allonier.

Durant le premier confinement, certaines banques avaient même assoupli leurs conditions pour accompagner au mieux leurs clients en autorisant le report dès 12 mois d’ancienneté du crédit par exemple.

Toutefois, une alternative existe si le report des échéances de prêt n’est pas possible ou trop couteux. Il s’agit de la modulation des échéances. La plupart des banques proposent cette option qui permet de diminuer ses mensualités de 10 à 30 %, dans la limite d’un allongement de la durée du prêt de 2 ans maximum.

Quel est l’impact du reconfinement dans le cas du remboursement d’un crédit relais ?

La situation du reconfinement qui empêche les visites de bien risque de prolonger le crédit relais en cours. Pour autant, l’incidence financière sera limitée. Car les taux des crédits relais n’ont jamais été aussi bas. En effet, ils vont de 0,90 % à 1,5 %. Avec une moyenne de 1,20 %, sur une durée de 12 mois à 24 mois.

Alors, que va-t-il se passer pour ceux qui arrivent au terme des deux ans ? Seront-ils contraints de baisser le prix de vente ? À savoir, les banques calculent le relais sur la base de 70 % de la valeur du bien. Ce qui laisse de la marge pour ne pas mettre les emprunteurs en difficultés. Cela, même en cas de revente avec une baisse de prix supérieure à 10 %. Compte tenu du contexte et des difficultés à vendre, la banque pourra accepter la mise en location temporaire du bien. Voire le passage du relais en crédit amortissable.

En conclusion, que faire si on a un projet immobilier en cours, ou à court terme ?

De toute évidence, le marché immobilier risque de marquer une courte pause en novembre. La fermeture des agences immobilières au public, mais surtout le fait qu’il est impossible de visiter un bien actuellement, sauf en visite virtuelle, freine les transactions.

Pour ceux qui ont un projet immobilier, il est recommandé d’anticiper les démarches d’achat. D’ores et déjà, vous pouvez faire estimer votre capacité d’emprunt. La première étape consiste à préparer son dossier de crédit pour être réactif lorsque les visites reprendront. Ainsi, vous aurez toutes les chances d’obtenir un accord de crédit immobilier.

Par ailleurs, si vous avez déjà une demande de crédit immobilier en cours, il n’y a pas de raison qu’elle ne puisse pas aboutir dans les temps. Les banques, comme l’ensemble des professionnels du secteur, font tout leur possible pour assurer la même continuité de service…

Guide des Pros 2020 (728×150)