Aller au contenu

Consommation

Équipement audiovisuel : les tendances pour la télévision en 2021

Cédric DAVY - SH Communication

L’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique, l’Arcom, présente les résultats de son observatoire. Celui-ci mesure les tendances pour la télévision au 1er et 2e trimestres 2021. Ce document de référence renseigne sur le mode de consommation des contenus audiovisuels et sur les évolutions technologiques. Cédric DAVY, Conseil d’entreprises et spécialiste des courants faibles depuis 35 ans, nous en livre les grandes lignes.

La télévision : l’écran le plus répandu dans les foyers

Sans conteste, la crise sanitaire a eu des effets importants sur les modes de consommation des contenus audiovisuels. En 2020, confinement oblige, les téléspectateurs ont passé 4 heures 40 devant leur télévision contre 3 h 41 en 2021 (Source Médiamétrie).

En revanche, la crise sanitaire n’a pas eu d’effet notable sur les équipements et les modes de réception. Certaines tendances déjà engagées se confirment. C’est le cas, par exemple, de nouveaux usages induits par la télévision connectée.

De toute évidence, le téléviseur demeure l’écran le plus répandu. Il est présent dans 91,3 % des foyers au 1er semestre 2021. Toutefois, il laisse un peu plus de place à l’ordinateur (86 %), au smartphone (78,9 %) et à la tablette (47 % des foyers).

Internet est le premier mode de réception de la télévision

S’agissant des modes de réception, les tendances observées jusqu’à présent se poursuivent pour la réception par internet. En effet, la réception de la télévision par internet (IPTV) progresse en 2021 (+ 2,2 points en un an). Elle atteint ainsi 61,4 % au 2ème trimestre 2021.

Internet est le premier mode de réception de la télévision
Source : données Médiamétrie pour l’ARCOM/ S1 2021

 

Par ailleurs, le taux de réception en TNT poursuit sa baisse tendancielle pour atteindre 46,3 % au 2ème trimestre 2021. Néanmoins, la plateforme TNT constitue toujours l’unique mode de réception pour 21,2 % des foyers équipés d’un téléviseur.




La majorité des foyers accédant à internet et recevant la télévision uniquement via la TNT déclare être satisfait de ce choix (51 %). Alors que le coût du service arrive en seconde position (29 %). C’est pourquoi, l’abandon de la TNT est le plus souvent lié à la souscription d’un abonnement internet incluant une offre TV.

Enfin, la réception par satellite poursuit sa décroissance de long terme. Le satellite gratuit, qui complète la couverture de la réception TNT, demeure utilisé par 10,3 % des foyers soit 3 millions de foyers.

La réception hertzienne est davantage utilisée sur les postes secondaires, probablement en raison de sa gratuité et de sa simplicité.

L’évolution du taux de pénétration de la TNT diffère selon les régions

La tendance à la baisse se retrouve dans la plupart des régions. En effet, les foyers des régions Île-de-France, Hauts-de-France, Pays de la Loire et Auvergne-Rhône-Alpes sont ceux qui se sont les plus détournés de la TNT entre 2019 et 2021.

Pour autant, l’évolution reste autour de la moyenne nationale dans les régions Centre Val de Loire, Normandie et Occitanie. Alors que rien ne change pour les foyers des régions Provence Alpes Côte d’Azur et Nouvelle Aquitaine. Ils utilisent la TNT de manière stable dans le temps.

On enregistre toutefois une augmentation significative du taux de réception TNT en Bretagne, dans le Grand Est et la Bourgogne Franche-Comté sur 2 ans (respectivement + 1,8 ; + 3,6 et + 4,1 points).

L’installation de Smart TV progresse fortement au 1er semestre 2021

Au 1er semestre 2021, 82 % des foyers disposent d’une télévision connectée à internet. À cet effet, le décodeur TV des Fournisseurs d’accès à internet (FAI) demeure le mode de connexion le plus largement utilisé.

La part des foyers équipés en Smart TV et en boîtiers OTT progresse fortement au 1er semestre 2021
Source : données Médiamétrie pour l’ARCOM/ S1 2021

 

Néanmoins, on assiste à une modification des modes de connexion sous l’effet de la forte progression des Smart TV (+ 8 points en un an) et des boîtiers OTT (+ 3 points en un an). Petite précision : OTT signifie Over-The-Top. Cela désigne des contenus proposés au moyen d’une connexion Internet comme ceux de Netflix, Amazon Prime, etc. Ainsi, les foyers équipés d’une télévision connectée peuvent accéder à tout moment au contenu souhaité, à condition de disposer d’un terminal branché sur internet.

C’est certainement pendant les périodes de couvre-feu et de confinement que la pratique s’est amplifiée. Une grande part des foyers a alors accédé régulièrement à des contenus autres que ceux de la télévision en direct. Ils sont ainsi passés par les 4 modes de réception : décodeur TV FAI, Smart TV, boîtier OTT, console de jeux.

En un an, la proportion des utilisateurs dont les usages sont assidus augmente significativement. On observe :

  • + 11,6 points sur le décodeur TV FAI,
  • + 15,1 points sur la Smart TV,
  • + 14,1 points sur le boîtier OTT,
  • + 9,7 points pour les consoles de jeux.

La télévision de rattrapage, une pratique en plein essor

De sorte qu’au 1er semestre 2021, “la télévision de rattrapage” est l’usage le plus répandu avec le visionnage d’autres contenus vidéo. Désormais, il est possible de regarder un programme dont on a manqué la diffusion en direct sans pour autant devoir l’enregistrer. Puisque les chaines ont créé des plateformes de “replay”. Ainsi, vous pouvez y retrouver vos émissions préférées plusieurs jours après leur diffusion. C’est aussi ce que l’on appelle la “TVR” ou la télévision de rattrapage.

Source : données Médiamétrie pour l’ARCOM/ S1 2021

 

Cette pratique devient le premier usage sur le décodeur TV FAI, et arrive en 2ème position sur la Smart TV et les boîtiers OTT.

Enfin, il faut souligner que pour la première fois, l’observatoire présente des données européennes sur l’équipement des foyers et les modes de réceptions par pays. Ainsi, vous trouverez les données récoltées de nos différents partenaires européens : Allemagne, Autriche, Espagne, Finlande, Grande-Bretagne, Suède.

Pour en savoir plus

Observatoire de l’équipement audiovisuel des foyers de France métropolitaine – Résultats des 1er et 2e trimestres 2021 pour la télévision.

nv-author-image

Cédric Davy

Cédric Davy est conseil d’entreprises et spécialiste des courants faibles depuis 35 ans. Auteur de 3 livres sur les antennes collectives de télévision et créateur du premier Salon de la Réception Numérique.

Laisser un commentaire