Placement

Épargne des Français : la pandémie accélère l’investissement

24 décembre 2021

épargne des Français

En deux ans, l’épargne des Français a atteint près de 130 milliards d’euros. La pandémie a eu pour conséquence de renforcer l’épargne de précaution. Pourtant, le secteur de l’épargne n’a jamais été aussi innovant. De nouvelles solutions d’investissement émergent. Moniwan a réalisé une enquête avec Opinion Way pour décrypter les leviers et les freins liés à l’épargne et déceler le portrait-type des investisseurs de demain.

De nouveaux comportements d’épargne des Français

L’épargne des Français représente une somme astronomique qui, pour la plupart, dort sur les comptes courants. La pandémie a renforcé les inquiétudes face à un avenir incertain.

ZEPLUG 2022 (924×200)

Certes, la baisse du pouvoir d’achat, l’inflation, la hausse des prix généralisée n’ont pas encouragé les ménages à consommer ou investir. À l’inverse, le contexte socio-économique instable et anxiogène à plutôt inciter les Français à économiser en prévision d’éventuelles difficultés à surmonter. C’est pourquoi, les livrets d’épargne demeurent le choix par défaut des Français pour placer cette épargne de précaution.

Toutefois, on observe des changements dans le secteur de l’épargne. Ainsi, des solutions permettent de faire fructifier son argent autrement. On parle alors de solutions en 100% digitales, de cryptomonnaies, d’investissements socialement responsables. Mais également de placements immobiliers au travers notamment des SCPI.

C’est pourquoi, Moniwan, spécialiste de l’épargne en ligne, a réalisé une enquête avec Opinion Way auprès de 1022 personnes. L’objectif est de comprendre l’appétence des Français pour les nouvelles solutions d’investissement. Quels sont les leviers et les freins liés à l’épargne ? Quel est le portrait-type des investisseurs de demain ?

Les 4 enseignements majeurs sur le comportement d’épargne des Français

Cette nouvelle édition du Baromètre révèle de nouveaux comportements d’épargne des Français. En effet, ils s’orientent vers des solutions plus accessibles.

L’importance de bien placer son argent. Certes, la pandémie a perturbé les habitudes des Français. Ils dépensent moins pour leurs achats plaisir. Pour autant, ils ne souhaitent plus “laisser dormir leur argent” sur leur compte courant. Aussi, 59% d’entre eux soulignent l’importance de bien placer son argent depuis la crise sanitaire.

Une attirance pour les placements immobiliers. En effet, avec la baisse des taux d’intérêt des livrets d’épargne, les Français prennent conscience de la nécessité de mieux placer son argent. Aussi, certains s’orientent vers d’autres types d’investissements financiers, notamment les placements immobiliers. De sorte que seulement 10% des Français envisagent désormais l’option “livret d’épargne”. Alors qu’ils sont 21% à s’intéresser aux investissements responsables et durables, 17% aux placements immobiliers et 11% aux actions.

La digitalisation de l’investissement favorise les placements financiers. La tendance est aux placements plus accessibles. En cela, les solutions en ligne permettent une plus grande agilité. Toutefois, les attentes restent fortes en matière de pédagogie et d’accompagnement dans leurs démarches. Aussi, ils sont 52% à souhaiter être accompagnés par un conseiller dans le choix et la gestion de leurs placements.

Les néo-investisseurs expriment une appétence réelle pour les placements alternatifs. En effet, ils se montrent davantage ouverts aux acteurs digitaux de la finance. Ainsi, un tiers des néo-investisseurs a l’intention d’investir dans des actions à l’avenir pour seulement 11% des autres épargnants. Ils sont également 13% à envisager d’investir dans les cryptomonnaies (vs 7%), malgré leur caractère sensiblement plus risqué. Le risque associé à ces placements semble occulté par leurs performances récentes.

La pandémie, accélérateur de l’investissement

L’intérêt pour l’investissement et les autres solutions de placements financiers s’accroît depuis la pandémie. Ainsi, la tendance se porte sur les placements en action (22%) et les placements immobiliers (20%).

En effet, pour 42% des Français, ces changements interviennent suite à la baisse des taux d’intérêt servis par les livrets d’épargne. Pour d’autres, c’est tout simplement le désir de diversifier leurs placements qui les motivent (15%). En cela, l’épargne des Français peut tout aussi bien constituer un patrimoine ou encore les aider à préparer leur retraite. Parfois, cette épargne peut s’utiliser pour financer un projet personnel important (21%).

Parmi les nouvelles tendances, les Français s’intéressent de plus en plus aux Investissements Socialement Responsables. En effet, ce sont les populations plus jeunes et les familles avec enfants qui semblent les plus séduits (15%). Ils sont davantage sensibles aux engagements sociétaux et environnementaux.

Quant à l’engouement pour les cryptomonnaies, il se confirme. D’ailleurs, 9% des Français déclarent avoir déjà investi dans ce placement. Certes, il suscite particulièrement l’attention des millenials. Puisque 20% des moins de 35 ans sont souscripteurs alors que leurs revenus sont souvent modestes. Cela tient probablement à leur facilité d’accès du fait que l’on puisse investir à partir de quelques dizaines d’euros.

Quels sont les freins liés à l’épargne des Français ?

De nombreux freins liés à l’épargne sont encore présents. En premier lieu, on retrouve le manque d’argent disponible. En effet, un Français sur deux n’ayant pas l’intention d’investir évoque des revenus disponibles trop faibles (47%).

Toutefois, ce n’est pas la seule raison. Car, ils ne savent pas toujours comment placer leur argent. Surtout, qu’une majorité d’entre eux considèrent que les placements proposés par les banques ne sont plus adaptés. Ils réclament alors un meilleur accompagnement et des informations sur les placements financiers pour être rassurés et plus sereins.

Fort de ces constats, Moniwan s’engage pour rendre l’épargne accessible au plus grand nombre et démontrer qu’elle n’est pas réservée à quelques privilégiés.

Rendre l’épargne accessible au plus grand nombre

Moniwan a développé un accès simplifié à l’investissement pour le plus grand nombre. Aussi, la plateforme offre une expérience d’investissement unique dès quelques centaines d’euros. 100% digitale, elle s’adapte ainsi aux modes de vie, usages et préoccupations des Français. Aussi, cette solution est délibérément différente de ce que proposent les acteurs traditionnels souvent à faible performance.

Moniwan c’est aussi et surtout des services qui se sont adaptés aux néo-investisseurs :

  • simulateurs et outils d’allocation pour tester et comprendre avant d’agir,
  • souscription intégralement en ligne,
  • programmes d’abonnement pour planifier ses investissements, etc.

Pour autant, le numérique n’empêche pas de pouvoir solliciter un conseiller expert pour se faire accompagner dans son projet.

épargne des Français

 

Créée en 2016, Moniwan gère aujourd’hui plus d’1.7 milliard d’euros d’encours pour le compte de près de 30 000 clients. À noter, les placements proposés sont variés :

  • SCPI (en pleine propriété ou en démembrement, comptant ou à crédit, etc), assurance-vie,
  • produits de retraite (PER), etc.

La plupart de ces solutions sont accessibles dès quelques dizaines d’euros d’abonnement mensuel et quelques centaines d’euros d’apport.

Étude « Les épargnants de demain, les nouveaux investisseurs » réalisée pour Moniwan avec OpinionWay. Cette enquête a interrogé un échantillon de 1022 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne sur le système CAWI, les 24 et 25 novembre 2021.

Inscription NL MI (924×200)
Inscription Ateliers juridiques 2021 – 2022 (924×200)
Guide des Pros (924×200)
Chaîne Youtube (924×200)
Guide des jurisprudences (924×200)

Laisser un commentaire

nv-author-image

Isabelle DAHAN

Rédactrice en chef de Monimmeuble.com. Isabelle DAHAN est consultante dans les domaines de l'Internet et du Marketing immobilier depuis 10 ans. Elle est membre fondatrice de la Fédération Française de l'Immobilier sur Internet (F.F.2.I.) www.ff2i.org et membre de l’AJIBAT www.ajibat.com, l’association des journalistes de l'habitat et de la ville. Elle a créé le site www.monimmeuble.com en avril 2000.