Détecteur de fumées connecté : La technologie radio au service de la maintenance

Détecteur de fumées connecté : La technologie radio au service de la maintenance
www.qundis.fr

Depuis mars 2015, les logements en France doivent être obligatoirement équipés d’au moins un Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée (DAAF). Si le taux d’installation est en progression, il n’affiche cependant pas encore le 100%. La relève de données à distance facilite la maintenance des équipements et corrige automatiquement la sensibilité de l’appareil en cas d’encrassement.

Sur le terrain on constate que le déclenchement intempestif d’alarmes sonores engendre, le plus souvent, la désactivation de nombre de dispositifs. Pour lever les doutes et faciliter la maintenance des équipements, QUNDIS intègre sa technologie éprouvée de relève de données à distance à son détecteur « Q smoke 5.5. » Ce module radio, outre le déclenchement de l’alarme en cas de fumée, permet de contrôler à distance l’état de fonctionnement et corrige automatiquement la sensibilité de l’appareil en cas d’encrassement.

Inscription NL MI 728×150
Salon de la Copro
URMET 2020 – Bannière 1

La technologie radio au service de la maintenance

Les DAAF ont pour fonction de détecter l’apparition de fumées et de déclencher une alarme en cas d’incendie. Conforme à la norme européenne EN 14604 :2005, le Q smoke 5.5 de QUNDIS va bien au-delà des caractéristiques fonctionnelles exigées.

D’une part, un mode de détection par cellule photoélectrique, permet d’identifier rapidement les concentrations de fumées dangereuses et de déclencher automatiquement une alarme sonore en cas d’incendie. D’autre part, un module radio intégré rend possible la transmission de messages de statut vers les systèmes de relèves à distance QUNDIS : Q walk-by (radio relève) et Q AMR, la technologie la plus récente en matière de relève automatique des données.

L’état de fonctionnement de l’appareil est ainsi consultable à distance dans le cadre par exemple d’un contrat de maintenance. Par ailleurs, une fois par an, le Q smoke 5.5 transmet sa capacité à fonctionner 15 mois consécutifs.

Des fonctions d’autodiagnostic et de correction automatique

Parce que les DAAF sont naturellement sujets à l’accumulation de saletés, leurs performances risquent de diminuer avec le temps. Q smoke 5.5 de QUNDIS adapte automatiquement sa sensibilité en fonction de l’encrassement de la cellule de mesure et compense ainsi la concentration de poussières. En cas d’encrassement excessif, un signal de défaut est activité.

Cette fonction de correction prolonge d’un facteur de 2,5 l’espérance de vie de l’appareil et permet d’éviter le risque de fausses alarmes. De plus, grâce à l’autodiagnostic permanent, un seul contrôle visuel annuel sur place est nécessaire.

Source : www.qundis.fr

Guide des Pros 2021 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support (728×150)
Jurisprudences 2020 728×150
Inscription Ateliers juridiques 2021 – 2022 (728×150)