Coliving : 14 millions de biens éligibles à la location partagée avec services

Coliving : 14 millions de biens éligibles à la location partagée avec services

Koliving, start-up pionnière de coliving en France, analyse l’état du marché en France. En forte croissance, le marché ne se réduit pas aux appartements neufs dans les résidences de services. L’essentiel des logements se trouvent dans le marché locatif. En effet, 14 millions de biens sont éligibles à de la location partagée avec services selon Koliving.

Fissure immeuble – Acces BTP – 728×150

L’essentiel du marché du coliving se trouve dans le marché locatif

Le coliving s’inscrit sur un marché mené par deux types d’acteurs bien distincts qui proposent la même offre : des logements partagés avec services.

Les promoteurs immobiliers qui construisent des résidences gérées et les exploitent directement ou les font exploiter par des tiers opérateurs. Ils ne représentent qu’une faible partie de l’offre en coliving. On compte environ 5000 lits en France.

Les investisseurs immobiliers (particuliers ou professionnels) qui possèdent des biens immobiliers sont de plus en plus séduits par la location en coliving. Car cela leur permet de générer un rendement locatif plus important.

“ Nous évoluons sur le segment du coliving des investisseurs qu’ils soient particuliers ou professionnels. Nous gérons de grands appartements de particuliers. Mais, des investisseurs institutionnels nous confient également des immeubles.” – Magalie Safar, CEO de Koliving.

Désormais, les propriétaires peuvent accéder à ce nouveau mode de location longue durée. Les “colivers” bénéficieront d’une offre identique à celle des résidences avec des services. Notamment, l’accès à des espaces partagés et privatifs. Toutefois, ils possèdent un bail d’habitation à leur nom et à un loyer raisonnable.

Un marché en mutation

Ce marché du coliving est en forte croissance, car il correspond aux attentes des propriétaires. Après l’arrivée d’AirBnB en 2008 et l’explosion des locations touristiques, 2020 marque un tournant.

En effet, durant l’année, un tiers des propriétaires a renoncé à ce type de location ou va le faire rapidement selon une étude de PAP menée en septembre 2020. La crise sanitaire n’a pas aidé AirBNB, et 9% des propriétaires ont complètement arrêté de proposer leurs logements en location saisonnière.

“ Seulement 37% des propriétaires interrogés sont décidés à continuer la location saisonnière via des plateformes comme Airbnb ou Abritel ” selon PAP. Une situation qui ne va pas s’améliorer en région parisienne où 25% des propriétaires pensent arrêter prochainement, contre 19% en province.

En revanche, la même étude note que 73% des propriétaires ont remis ou souhaitent remettre leur bien sur le marché locatif de longue durée. Le marché locatif et le marché du coliving sont, finalement, les mêmes. Aussi, le coliving devient le nouveau mode de location en vogue. De fait, le coliving propose aux propriétaires une alternative à la location classique qui représente 79 % du marché locatif français.

Le coliving : une réponse aux besoins des propriétaires et des locataires

En mai 2020, la plateforme Koliving enregistrait une croissance de 30 % de la demande de chambres depuis mi-mars. Entre octobre 2019 et octobre 2020, la plateforme a connu une croissance de + 150 %. Cette performance a permis à la startup d’étoffer ses équipes en passant de 6 à 25 salariés. En 2021, Koliving prévoit de recruter 30 nouveaux salariés pour répondre aux demandes des propriétaires et des Kolivers.

Implantée dans les métropoles comme Paris (25% de l’offre de Koliving), Lyon (11%) ou encore Toulouse (7%), Koliving est aujourd’hui présent dans 35 villes en France. L’offre se situe dans plusieurs régions comme la Bretagne, les Pays de la Loire, la Nouvelle Aquitaine, l’Occitanie…

Coliving - pourquoi louer son logement ?
Source : Koliving

 

Les propriétaires, qui sont pour la plupart des particuliers, adoptent le concept de coliving pour de multiples raisons :

  • 47% d’entre eux souhaitent maximiser leur loyer,
  • 27% évoquent un marché défavorable à la vente,
  • 18% sont motivés par la sécurité de placement,
  • 10% par la régularité des revenus issus du Coliving.

En effet, le loyer perçu est en moyenne 30% supérieur à celui d’une location simple et non meublée pour la même surface habitable.

C’est dire que le coliving est un concept d’habitat particulièrement attractif pour les propriétaires. Et pour cause, chaque logement compte plusieurs locataires et leur durée moyenne d’occupation est d’environ 10 mois.

“ La digitalisation et la rapidité avec laquelle propriétaires et locataires peuvent louer les logements en coliving jouera un rôle clé dans la croissance du marché.” – Michaël Safar, co-fondateur de Koliving.

Guide des Pros 2021 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support (728×150)
Chaîne Youtube (728×150)